Yuriko Takagi

Un article de Nezumi.

Yuriko Takagi ( japonais : 高木 由利子, Takagi Yuriko) plasticienne contemporaine japonaise, photographe, née en 1951 à Tokyo, ou elle réside.

Biographie et œuvre

Yuriko Takagi, découvre la photographie avec un Nikon F1 à 18 ans alors qu'elle était étudiante en arts et en stylisme à Tokyo, à l'Université de Musashino.

Elle étudie le stylisme à l'école Polytechnique de Trent en Angleterre. Après avoir travaillé cinq ans comme designer indépendant en Europe, elle se lance dans la photographie en particulier lors de ses voyages à travers l'Asie, l'Afrique, l'Amérique du sud et le Moyen-Orient. Elle aime construire ses œuvres dans l'éloge de la lenteur, le plus souvent dans des noirs et blancs somptueux, dont elle assure elle-même les tirages.

Son travail se concentre essentiellement sur "l'existence humaine", avec une perspective unique impliquant à la fois le corps et son environnement.

La photographe a toujours partagé sa carrière entre des séries pour des grands noms de la mode comme en septembre 2012, où 80 photos de Yuriko Takagi ont été publiées dans le livre Pleats Please d’Issey Miyake et des project plus personnels (Confused Gravitation, Nus Intimes).

Pour sa série Sei (1991-1992), Yuriko Takagi rend méconnaissables les fleurs en enlevant leurs pétales. Ne reste qu'une forme ronde, le bouton, captée en plan serré et en noir et blanc, de telle façon que l'objectif de son appareil semble transformé en un télescope observant les planètes d'une galaxie étrange, sensuelle et inquiétante. Certaines sont fendues comme des sexes de femmes, d'autres évoquent une bouche grouil­lante de dents serrées en feuilles d'artichaut, ou une boule de soie. Chacune des 28 photos convoque une image, un sentiment, une idée, l'inconscient. Comme 28 des nombreux sens et différents kanjis que peut revêtir en japonais le mot sei , qui a donné son nom à la série: étoile, quiétude, sexe, mort, énergie, trahison, pureté...

Sa longue série The Birth of Gravity (1995-2010) est le projet le plus intime de l’artiste. La réalisation de ces photographies s’étend sur une période de 15 ans. En parcourant le monde (Namibie, Indonésie, Argentine, Japon, Chine, etc.), Yuriko explore la nature et sa population locale. Elle arrive à convaincre celle-ci de poser nue afin de se fondre à son environnement naturel. Des instants de grâce, nés d’un dialogue entre la nature et le corps, sont capturés, toujours en noir et blanc.

Expositions (sélection)

  • 2012 The Birth of Gravity - Galerie Lazarew, Paris
  • 2014 Mois de la photo, Paris
  • 2015 The Birth of Gravity et Sei, Biennale de Melle 2015

Galerie


takagibirth.jpg
The Birth of Gravity


takagisei.jpg
Sei

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique