Vairocana

Un article de Nezumi.

Vairocana (Biru, plus tard Dainichi Nyorai (大日如來), Mahavairocana "Grand soleil" ou "Grande lumière" ) est un Bouddha mentionné dans les sutras Kegon, Bommo et Vairocana. Le Sutra Kegon en particulier décrit sa Terre pure, le Monde du Trésor du Lotus.

Divers pouvoirs particuliers lui sont attribués, notamment l'émanation de lumière et la transformation du corps. Le Sutra Bommo le place sur une corolle de lotus et les bouddhas enseignant la doctrine sont une émanation de lui. Le Sutra Fugen qui souvent sert d'épilogue au Sutra du Lotus, le cite comme un nom honorifique illustrant certaines fonctions du corps de Shakyamuni.

De ces différentes représentations, les écoles du bouddhisme ont donné des interprétations spécifiques, voire ésotériques. L'école Shingon identifie ce bouddha à sa divinité centrale, Mahavairocana et considère l'univers comme une manifestation de ce bouddha. Pour cette école Dainichi-Vairocana est partout, il est toute chose; les autres bouddhas et bodhisattvas ne sont que des émanations de cette énergie qui se traduit dans la vie du pratiquant par la sagesse, la compassion.

Dans l'école Shingon il est traditionnellement représenté sur deux mandalas :

  • Sur le Gharbha Dhatu, ou Taïzôkaï, associé au Soutra de Maha Vairocana et apposé au mur Est des temples, il est entouré de 414 déités répartis en 12 quartiers et représente la matière, la matrice, le soleil levant, le lotus, la compassion, le féminin.
  • Sur le Vajra Dhatu ou Kongôkaï, associé au Soutra du summum du vajra, apposé au mur Ouest, il est accompagné de 1461 déités réparties en neuf groupes représentant les degrés successifs de progrès spirituel ; sur ces mandalas Vairocana représente le monde de l'esprit, le vajra, le soleil couchant, l'enseignement du dharma, le masculin.

Par extension, il symbolise la vie de l'univers, les 5 grands éléments symbolisés par le stupa et le Taïzôkaï (terre, eau, feu, air et espace) et le sixième, l'esprit qui les perçoit, représenté dans le Kongôkaï.

Il est souvent blanc, couleur de la lumière et somme des couleurs des bouddhas qui émanent de lui.

Une grande statue de Vairocana, faite d'or et de cuivre, fut érigée au temple Todai-ji à Nara à la suite d'un vœu fait par l'empereur Shomu en 743. Elle fut consacrée en 752.

La statue du Todai-ji de Nara

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique