Trois études de figures au pied d'une crucifixion

Un article de Nezumi.

Trois études de figures au pied d'une crucifixion (Titre original : Three Studies for Figures at the Base of a Crucifixion) est un triptyque du peintre d'origine irlandaise Francis Bacon achevé en 1944.

Il s'agit d'une œuvre que Francis Bacon revendiquera comme sa première œuvre (même si elle est inachevée et n'est qu'un fragment d'une composition plus importante), mais on connaît d'autres productions antérieures des années 1930, rarement exposées durant la vie de leur auteur.

Les figures de ce triptyque (les Érinyes) reviennent dès 1960 d'un façon récurrente dans ses œuvres. Les trois Érinyes sont les figures sacrées qui poursuivent Oreste pour son crime. La trilogie d’Eschyle, l’Orestie, a été, depuis ses débuts, l’une des références fondamentales du peintre.


Bacon ne cachait pas son admiration pour des peintres, tels que Cimabue, qui avaient peint et traité la Crucifixion et, comme Pablo Picasso, il était intéressé par le traitement de ce sujet d'un point de vue non-religieux.

En 1988, Francis Bacon peint une seconde version de ce triptyque, également conservée à la Tate Modern

Composition

Trois figures au pied du crucifié qu'on ne voit pas. Trois êtres exprimant leur douleur :

  • Panneau de gauche : une figure qui se recroqueville sur une sorte de piédestal, omoplates arrondies.
  • Panneau du centre : une figure qui tient d'un oiseau derrière un piètement (d’une table ?), la face partiellement voilée et criant.
  • Panneau de droite : une figure très animale, plantée sur une jambe unique, le cou tendu horizontalement, qui hurle, la bouche grande ouverte vers le haut et dont on aperçoit la dentition.
type : Huile et pastel sur panneau de bois.
hauteur.95
largeur:73.5+73.5+73.5
musée:Tate Modern 

Œuvres semblables

  • Autres triptyques de Francis Bacon :
    • Trois études pour une crucifixion (1962), The Guggenheim Museum, New-York
    • Triptyque inspiré de l’Orestie d’Eschyle (1981), Astrup Fearnley Collection, Oslo
    • Triptyque, Août 1972, Tate Gallery, Londres
    • Triptyque, mai-juin 1973, collection particulière, Suisse

Bibliographie

  • Philippe Sollers, son commentaire du tableau in Les passions de Francis Bacon, Gallimard, 1996.

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique