Toyo Ito

Un article de Nezumi.

Toyo Ito (japonais: 伊東 豊雄 Itō Toyō) est un architecte japonais.

Biographie

Toyo Ito est né à Séoul de parents japonais en 1941 (politiquement correctes et pour éviter de rappeler la période d'occupation japonaise de la Corée, certaines biographies indiquent "né au Japon" sans précision...)

Il est diplômé en architecture de l'Université de Tokyo en 1965.

Dès sa sortie de l'université, de 1961 à 1970, Toyo Ito travailla chez Kiyonori Kikutake.

En 1971, Ito fonde sa propre agence, qu'il appellera URBOT (contraction de Urban Robot). À cette époque, les jeunes architectes n'avaient accès qu'aux maisons individuelles pour réfléchir aux problèmes fondamentaux de l'architecture.

Il doit attendre 1978 pour réaliser son premier immeuble, le PMT Building à Nagoya. La même compagnie lui confie d'autres projets au Japon : à Fukuoka en 1979, puis à Ōsaka. C'est également en 1979 que son agence sera rebaptisée « Toyo Ito and Associates, Architects ».

Le Musée Municipal de Yatsushiro achevé en 1991 est la première commande publique de l'agence « Toyo Ito and Associates,Architects ».

En décembre 1997, le MoMA (Museum of Modern Art de New York) lance un concours pour une réfection et un agrandissement du musée avec 18 600 m² supplémentaires. Parmi 10 projets présélectionnés, la direction du musée présélectionne celui de Toyo Ito, mais choisit finalement celui de l'autre japonais Yoshio Taniguchi.

Son style

Architecte de l'essentiel, il s'est toujours opposé à l'architecture monumentale, lui préférant la création d'espaces souples et malléables.

De son passage chez Kikutake, Ito retiendra l'imagination constructive. D'autres architectes de la génération précédente influenceront Toyo Ito. Parmi eux, Kazuo Shinohara, dont les espaces minimalistes et le traitement en blanc des intérieurs marqueront fortement Ito. Citons aussi Arata Isozaki qui, beaucoup plus que tout autre, a stimulé et encouragé les jeunes architectes venus sur la scène au cours des années 70. De ce maître de l'architecture de la fin de ce siècle, Ito retiendra la liberté de conception.

L'œuvre de Toyo Ito peut se diviser en trois périodes qui se succèdent et parfois se superposent. La première période concerne l'architecture domestique dans laquelle Toyo Ito développe la métaphore du "Jardin de Lumière", illustrée par la White U. Le terme de Jardin est utilisé par Ito pour montrer que ses projets sont foisonnants, changeants, même si un thème est perceptible comme il se serait par exemple dans un "Jardin exotique"

La seconde, intitulée le "Jardin des Vents" sera marquée par la Silver Hut. Elle est marquée par le caractère éphémère de ses réalisations.

La troisième, qu'Ito nomme le "Jardin des Puces Électronique", aura pour archétype la Tour des Vents de Yokohama. Elle exploite au maximum les possibilités de l'électronique.

L'architecture actuelle de Ito réalise une synthèse globale de ces influences, symbolisée par la Médiathèque de Sendaï. La conception de ce projet doit beaucoup au talent de son associé Makoto Yokomizo qui fonde en 2000 un cabinet indépendant.

En mettant les techniques les plus novatrices au service de lignes architecturales épurées, Toyo Ito réussit à créer une impression de légèreté et de progrès mais aussi de fragilité et d'évolution.

Principales réalisations

  • 1971 La Maison d'Aluminium Fujisawa,
  • 1976 La Maison White U Tokyo ( qui a été détruite en 1997 )
  • 1978 L'immeuble PMT Nagoya,
  • 1981 La Maison de Kasama ,
  • 1983 La Maison de Hanakoganei Tokyo,
  • 1984 La Hutte d'Argent (Silver House) Tokyo,
  • 1986 Le Restaurant Nomad Tokyo,
  • 1986 La Tour des Vents, Yokohama,
  • 1989 L'Œuf des Vents, Tokyo,
  • 1991 Le Musée municipal de Yatsushiro; Préfecture de Kumamoto, Kyushu,
  • 1994 Yatsushiro: Caserne des Pompiers; Maison de retraite,
  • 2001 Médiathèque de Sendaï,
  • 2002 Centrale électrique de Battersea (Grande Bretagne) structure lumineuse variable,
  • 2002 Serpentine Gallery, Londres
  • 2004 TOD's Omotesando Building, Tokyo,
  • 2005 Mikimoto Ginza 2 , Tokyo
  • 2005 Hôpital Cognac-Jay à Paris, première réalisation en France,
  • 2007 Salle de spectacle de Matsumoto, Préfecture de Nagano.
  • 2012 pour dOCUMENTA (13) de Cassel, il présente un projet de réhabilitation d'une zone côtière détruite par le tsunami du 11/3/2011 dans la Région de Sanriku.

Voir aussi

Réalisations

Projet pour la Région de Sanriku

A l'occasion de dOCUMENTA (13) à Cassel, il présente un projet de réhabilitation d'une zone côtière détruite par le tsunami du 11/3/2011 dans la Région de Minami-Sanriku. Son projet prévoit des tours pour les pêcheurs et des rampes d'évacuation vers des lieux sécurisés.

Ito1440.JPG

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique