Thomas Schütte

Un article de Nezumi.

Thomas Schütte plasticien contemporain allemand, sculpteur, né en 1954 à Oldenburg, Allemagne

Biographie et œuvre

Après des études à l'Académie des Beaux-arts de Düsseldorf, Thomas Schütte s'est fixé dans cette ville. Il est l'auteur d'une œuvre protéiforme dans laquelle les maquettes, gravures et sculptures comme sa série de têtes d'hommes massives et monumentales, tiennent une place considérable. Mais Schütte a également pratiqué la lithographie, la céramique émaillée et utilise une grande variété de matériaux.

Thomas Schütte s'est fait connaître au début des années 1980 avec des maquettes de maisons improbables et rigoureuses, modèles d'architecture épurée et souvent très colorée.

Originaire d'Allemagne de l'Ouest, l'artiste s'est intéressé à la Guerre froide et à des thématiques plus contemporaines, entre autres dans ses maquettes : les maquettes d'habitations (Maisons de vacances de terroristes), de banque (Placement immobilier), ou la reproduction miniature d'une station-service intitulée Fais le plein, Allemagne et réalisée pendant la guerre en Irak témoignent ainsi d'un intérêt particulier pour la représentation des modes de vie.

Thomas Schütte assume de multiples héritages à commencer par ses enfants : un modelage que fit sa fille quand elle avait 12 ou 13 ans et voulait synthétiser en un seul personnage les figures habituellement utilisées pour symboliser Halloween, Carnaval, Pâques et Santa Claus. « J'ai changé très peu de chose à l'original, dit Schütte. Je l'ai agrandi bien sûr . Et c'est mon fils, 17 ans à l'époque, qui a eu l'idée de la transformer en fontaine lors d'une fête qu'il a donnée à l'atelier… »

Il avoue les influences de Brancusi, de Henry Moore ou d'Henri Laurens, ainsi que de Rodin, dont il reprend le Balzac, et lui emprunte sa robe de chambre. Il revendique Daumier, aux caricatures duquel certains de ces personnages, qui paraissent tout autant dériver des deux petits vieux grincheux du Muppet Show, mais préfère évoquer les « têtes d'expression » inspirées par la physiognomonie de Lavater, ces études des passions de l'âme, peuvent faire penser.

Expositions (sélection)

  • 2005 Lion d'or du meilleur artiste Biennale de Venise
  • 2009 Haus der Kunst München, Munich
  • 2010 Rétrospective Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, Madrid
  • 2011 Alte Freunde - Meessen De Clercq, Bruxelles
  • 2012 documenta 13, Cassel
    • Galerie Nelson-Freeman, Paris
  • 2013 Prima Materia, Punta della Dogana, Venise
    • Schöne Grüße Thomas Schütte , Collectors Room, Berlin
    • Figures, Fondation Beyeler, Riehen, Suisse.
  • 2014 Kunsthalle Vogelmann, Heilbronn
  • 2015 Bernier/Eliades Gallery, Athenes
    • Thomas Schutte - Peter Freeman, New York
  • 2016 Ceramix La maison rouge, 2 séries présentées
    Keramik sketches (1997-1999) met en évidence le processus de création même : les tâtonnements, les échecs et accidents qui jalonnent toute création sont exposés comme œuvre finie, sur de grandes étagères conçues spécialement.
    Basler Masks (2014), inspiré par les masques du carnaval de Bâle, une tradition suisse qui remonte au XVe siècle.

Galerie


schutte5635.JPG
Keramik Sketches, 1997-1999
schutteberlin.jpg
Schöne Grüße Thomas Schütte, 2013 , Collectors Room, Berlin

schutte9965.jpg
Prima Materia, 2013 Punta della Dogana, Venise

schutte1455.JPG
documenta 13, 2012, Cassel, toit du Fredericanum


schutte4019.JPG
Prima Materia, 2013 Punta della Dogana, Venise


schutte5623.jpg
Basler Mask, 2014 , la maison rouge

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique