Temple de Brihadesvara

Un article de Nezumi.

Afficher la carte de ce lieu
Galerie de photos sur Temple de Brihadesvara

Le temple de Brihadesvara , appelé aussi temple de Râjarâjeshvaram, d'après le nom de son constructeur, situé dans la ville de Thanjavur dans l'État du Tamil Nadu est une réalisation exemplaire du style drâvidien d'architecture religieuse. C'est l'un des plus grands temples de l'Inde.

Thanjavur

Thanjavur (தஞ்சாவூர் (tañcāvūr)), ou parfois Tanjavur ou Tanjore, est une ville de l'État du Tamil Nadu en Inde. La ville se trouve sur la rive sud de la Cauvery, à quelque 400 km au sud de Chennai. Autrefois fief de la dynastie Chola, elle est, plus tard, gouvernée par les nayaks des râjas du Vijayanagara, puis marathes.

Thanjavur avec ses 250 000 habitants est un des centres politiques, littéraires et religieux importants de l'Inde méridionale, particulièrement en ce qui concerne la musique carnatique, la ville a engendré de nombreux musiciens et danseurs classiques de Bharata natyam. Elle est aussi connue pour son style de peinture appelé peinture de Tanjore et pour un instrument à percussion appelé le Thavil qui en est originaire.

Inscription au patrimoine mondial de l'UNESCO

Les grands temples vivants Chola sont trois grands sanctuaires hindous construits par la dynastie Chola aux XIe et XIIe siècles et toujours en activité, classés au patrimoine mondial de l'UNESCO. Les grands temples Chola à Thanjavur, Gangaikondacholapuram et Darasuram sont des exemples exceptionnels de l’architecture et de la représentation de l’idéologie Chola. Ils comprennent :

  • le temple de Brihadesvara à Tanjavûr, le premier classé en 1987
  • le temple de Rajendreshvara à Gangaikondacholapuram, classé en 2004
  • le temple d’Airavatesvara à Darasuram, classé en 2004

Les grands temples de Chola, dans le sud de l'Inde, constituent un témoignage exceptionnel du développement de l'architecture et de l'idéologie de l'Empire chola et de la civilisation tamil. Ce sont des chefs-d'œuvre architecturaux du plus pur type de temple dravidien.

La dynastie chola a été la deuxième grande dynastie historique du Tamil Nadu, le pays tamil. Celui-ci a été le berceau de l'ancienne culture dravidienne dont l'influence fut si déterminante dans toute l'Asie du Sud-Est. Le grand temple de Tanjore a été construit en quelques années, de 1003 à 1010, au cours du règne du grand roi Rajaraja (985-1014), véritable fondateur de l'Empire chola qui s'étendit dans tout le sud de l'Inde, dans une partie de Ceylan, des Maldives et de l'archipel de Laccadive. Richement doté par le souverain, le sanctuaire, qui porte aussi son nom - on l'appelle parfois le Rajarajesvaram - avait un personnel permanent de plusieurs centaines de prêtres, de 400 devadasi (danseurs sacrés) et de 75 musiciens, selon les inscriptions et les chroniques. Le revenu du temple Brihadisvara en or, argent et pierres précieuses, au cours de la période chola, a pu être précisément estimé. Ces ressources considérables étaient habilement gérées, et servaient non seulement à l'entretien et à l'amélioration des édifices (qui se poursuivit jusqu'au XVIIe siècle), mais aussi à réaliser de véritables investissements. Le temple prêtait de l'argent à des taux qui pouvaient parfois atteindre 30 % à des armateurs, à des assemblées villageoises et à des corporations d'artisans. Consacré à Shiva, le Brihadisvara se trouve au sud-ouest de la ville historique. Un premier mur d'enceinte rectangulaire, de 140 x 270 m, marque ses limites externes.

L'enceinte est dominée vers l'est par un gopuram de 30 m de hauteur. Un second mur, dont l'entrée se trouve dans l'axe du précédent, et couronné par un gopuram plus petit décoré de deux dvarapala (gardiens des portes), est orienté est/ouest, comme la cour. Le plan s'inspire de la tradition pallava, et notamment de celle du temple du Rivage de Mahabalipuram. Une succession de salles et de vestibules (mukta-mandapa, maha-mandapa, ardha-mandapa) mène au sanctuaire, qui est surmonté par une tour pyramidale de 13 étages. Ce vimana haut de 60,95 m, lui-même couronné d'un monolithe en forme de bulbe d'un poids estimé à 70 tonnes, est justement considéré comme l'un des chefs-d'œuvre artistiques de l'Inde. Son décor sculpté complexe, qui couvre les murs externes du temple, se continue à l'intérieur par les célèbres représentations des 108 poses du Bharata-Natyam, la danse indienne classique, mimée par Shiva en personne.

Le programme iconographique, inspiré par la mythologie relative à Shiva, comporte aussi un cycle de peintures murales de la période chola qui décorent le corridor autour du sanctuaire. La célèbre série figurant Rajaraja en conversation avec son gourou, Karuvur Devar, donne une bonne idée de la qualité du dessin, de la délicatesse des couleurs, de l'expressivité des caractères qui font de cet ensemble l'un des chefs-d'œuvre de l'art chola. Dans la cour interne, le pavillon du Nandi-mandapa renferme une très intéressante statue colossale de Nandi, le taureau monté par Shiva (vahana). Le temple de Devi, construit au XIIIe siècle par le roi Pandya Konerinmaikondan, le temple de Subrahmanya, construit et décoré de reliefs au XVIIe siècle par un roi Nayak de Madurai, avec d'autres temples et chapelles plus récents (temple de Ganesh, mandapa de Nataraja) complètent cet admirable ensemble d'architecture sacrée.

Temple de Brihadesvara

Le temple est dédié à Shiva-Rudra.

Il a été construit par le roi Chola Râjarâja entre 1003 et 1010. Le temple illustrait la puissance de la dynastie Chola. Il était utilisé pour des cérémonies religieuses royales. Le temple a fêté ses mille ans d'existence en septembre 2010, avec notamment un festival de danses Bharata natyam avec 1000 danseurs.

En raison de la présence d'une rivière proche, la porte extérieure du temple ne pouvait pas donner sur l'est comme dans la plupart des temples indiens. Elle est orientée vers le sud-est. Le temple se situe à l'intérieur d'une double enceinte rectangulaire de 270 mètres sur 140 mètres, probablement construite au XVIe siècle. Le portail d'entrée est un gopuram de 30 mètres de haut. Il est donc beaucoup moins haut que le vimana du sanctuaire principal, contrairement à la plupart des temples de style dravidien .

Il se compose du sanctuaire principal recouvert par le Vimana précédé d'un vestibule avec des escaliers de chaque coté. Ainsi que de deux salles à colonnes : artha mandapa, maha mandapa. Elle étaient utilisées pour réunir l'assemblée des fidèles ou pour des cérémonies publiques . On trouve aussi dans l'enceinte un pavillon pour le taureau Nandi et des temples secondaires.

Tout le temple est construit en granite, une roche abondante dans la région. Le temple repose sur une base surélevée (Jagati) de 5 mètres de haut, couverte de bas-reliefs et statues de Shiva dansant. Le cœur du sanctuaire porte en langue tamoule le nom de Karuvarai, avec la même signification que le terme en langue hindi de garba griha, soit "chambre du ventre". C'est un carré de 7 5 m de côté. Seuls les prêtres sont autorisés à y entrer. Il comporte des ouvertures sur trois cotés qui laissent entrer la lumière à l'intérieur .

Le Lingam est probablement le plus grand de l'Inde avec ses 3 7 mètres de haut. Il était appelé à l'origine Adavallan (=celui qui est bon danseur, à rapprocher de la figure de Shiva Natarâja, classique dans le sud de l'Inde). En raison de la taille du lingam, il a été nécessaire de construire une galerie en bois qui l'entoure et le surplombe pour les rites d'aspersion. Au niveau du sol, un passage entoure le lingam et permet la circumambulation rituelle (parikrama) .

Le Nandi, qui date de la période Nâyaka (XVIIe siècle) et qui est logé dans son propre mandapa, est en accord avec les proportions du bâtiment. Il s'agit d'un Nandi monolithique pesant quelque 25 tonnes, de 4 mètres de haut 6 de long et 2,5 de large. Il a probablement remplacé une statue antérieure.

Les temples secondaires à l'intérieur de l'enceinte sont des ajouts ultérieurs :

  • temple Periya Nayaki(période Pandya au XIIIe siècle)
  • temple de Subrahmanya, un des fils de Shiva (période de Vijayanagar)
  • temple de Vinayaka (période marathe).

1000 personnes travaillent dans le temple, dont 400 danseurs et danseuses, notamment de Bharata natyam. Outre les prêtres (brahmanes), on trouve tout le personnel nécessaire à l'accomplissement des rites. Le temple est d'ailleurs important pour l'économie de la ville avec le commerce des fleurs, lait, ghee (beurre clarifié traditionnel) nécessaires pour les cérémonies.

Galerie

DSCN0401.JPG


DSCN0404.JPG
Taureau Nandi


DSCN0420.JPG

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique