Autruche

Un article de Nezumi.

(Redirigé depuis Struthioniformes)

L'Autruche d’Afrique (Struthio camelus) est une espèce d'oiseaux coureurs de l'ordre des Struthioniformes. C'est le plus grand de tous les oiseaux actuels.

Struthioniformes

Les Struthioniformes sont un ordre d'oiseaux incapables de voler, dont la plupart ont actuellement disparu. Dans la classification de référence (version 2.2) du Congrès ornithologique international, cet ordre est très largement réduit comparativement à ce qu'il était dans la classification de Sibley. Il ne comprend plus que la famille des Struthionidae et deux espèces vivantes.

Les Struthioniformes se reconnaissent par l'absence de bréchet sur leur sternum. Le bréchet constituant une ancre forte pour les muscles des ailes, les Struthioniformes ne pourraient pas voler même s'ils développaient les ailes appropriées.

D'après la classification de référence (version 2.2) du Congrès ornithologique international, cet ordre est constitué de :

  • Famille des Struthionidae : autruches (1 ou 2 espèces actuelles et 6 fossiles)

Dans la classification classique et la classification de Sibley, l'ordre des Struthioniformes comprenait aussi :

  • la famille Rheidae (les nandous), maintenant dans son propre ordre des Rheiformes ;
  • la famille Casuariidae (casoars), maintenant dans l'ordre des Casuariiformes ;
  • la famille Dromaiidae (émeus), maintenant dans l'ordre des Casuariiformes ;
  • la famille Apterygidae (kiwis), maintenant dans son propre ordre des Apterygiformes.

Cette ancienne définition du groupe correspond aujourd'hui au terme ratites.

Autruche d’Afrique

Classification classique
Autruche d'Afrique
sous-embranchement Vertebrata
classe Aves
ordre Struthioniformes
famille Struthionidae
genre Struthio
Struthio camelus
Linnaeus, 1758

Avec ses 2,50 m de haut et ses 130 kg (maximum 150 kg), l'autruche mâle est le plus grand et le plus lourd des oiseaux actuels. Cet oiseau mesure de 210 à 275 cm de longueur pour le mâle et de 175 à 190 cm pour la femelle.

L'autruche possède un corps massif, supporté par des pattes longues et fortes, et surmonté d'un long cou qui se termine par une tête proportionnellement très petite. La tête, les deux tiers du cou et les pattes sont nus. La couleur de la peau dénudée varie selon les sous-espèces. Les yeux de l'autruche sont gros par rapport aux dimensions de la tête, et ornés de longs cils. Les autruches sont les seuls oiseaux à ne posséder que deux doigts par patte ; le doigt extérieur, plus petit, est dépourvu de griffe.

Les plumes de couverture de l'autruche, y compris rémiges et rectrices, ont une structure particulière qui rappelle celle du duvet.

Le mâle a un plumage noir, mais les extrémités des ailes et de la queue portent des plumes blanches. Il y a aussi un peu de blanc à la frontière entre la partie nue et la partie emplumée du cou. La femelle possède un plumage gris-brun et le dessous clair, de beige à blanc. À quatre semaines, le jeune présente un duvet épineux chamois à pinceaux blancs et arbore des taches noires au cou, puis ressemble à la femelle jusqu'à l'âge adulte.

L'Autruche d'Afrique fréquente les régions sablonneuses désertiques ou semi-désertiques à végétation clairsemée, les savanes ou les forêts arides plus ou moins denses. Les populations d'autruches sauvages sont de nos jours endémiques du continent africain, mais leur territoire s'étendait autrefois jusqu'en Syrie. Des troupeaux existent en Australie, d'autruches domestiquées revenues à l'état sauvage.

Les autruches sont inaptes au vol, mais excellentes à la course. Leur rapidité au sol est remarquable, elles peuvent atteindre 70 km/h. Pour courir, cette espèce s'appuie sur le doigt intérieur, le plus développé.

Le régime alimentaire des autruches, principalement végétarien, est très varié. Il se compose de jeunes pousses, de graines, de fruits, mais aussi de petits animaux (mammifères et vers en particulier). Comportement social et vocalisations

Les autruches vivent généralement en groupes de cinq ou six individus (avec une majorité de femelles), mais il n'est pas rare de voir des individus isolés (souvent des mâles), ou alors de bandes nombreuses comprenant une cinquantaine d'individus, surtout dans la savane.

Les autruches, grâce à leur grande taille, voient les prédateurs approcher de très loin, et dans la savane, elles jouent le rôle de sentinelle pour les troupeaux mixtes de zèbres et d'antilopes, avec qui elles se mêlent volontiers.

Les individus vivant seuls ou en petits groupes sont généralement monogames, alors que ceux vivant en grands troupeaux sont polygames (en général, un mâle se constitue un harem de 3 à 5 femelles). Dans ce dernier cas, c'est la femelle dominante (la « favorite ») qui décide de la formation du couple. Le lien qui unit le mâle à la favorite se maintient même en dehors de la saison de reproduction. Lors de la parade nuptiale, le mâle exécute des mouvements circulaires du cou, écarte les ailes, déploie ses plumes en éventail, les dresse et les agite, se mettant parfois à genoux sur le sol pour exhiber son plumage. L'autruche mâle est le seul oiseau, avec les Anatidés (oies, cygnes, canards), à posséder un organe copulateur.

Toutes les femelles du harem déposent leurs œufs dans le même nid, qui n'est en général qu'un simple trou dans le sol. Il n'est pas rare de compter jusqu'à trente œufs dans le même nid. L'incubation est assurée presque entièrement par le mâle, parfois relayé par la favorite. Elle dure 40 à 50 jours. En cas de danger, le mâle défend courageusement les œufs ou les poussins, parfois aidé de la favorite voire de toutes les femelles. Les adultes prennent grand soin de leurs jeunes, parfois pendant une année entière.

La durée de vie de l'autruche atteint 50 ans en captivité.

aut1212.JPG
Autruche mâle
aut1211.JPG
Autruche femelle
Aire de conservation du Ngorongoro

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique