Shômu

Un article de Nezumi.

Shômu (聖武天皇, Shōmu Tennō), quarante-cinquième Empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de la succession; né en 699 à Yamato, près de Nara, mort le 21 juin 756 à Nara; il a régné de 724 à 749.

Obito était le fils de l'empereur Mommu et de Fujiwara no Miyako, une fille de Fujiwara no Fuhito. Il eut pour épouse Kōmyō (光明皇后), demi-sœur de sa mère, qui lui donna deux enfants : la princesse Abe (阿倍内親王)(future impératrice Kōken 孝謙天皇), née en 718, et le prince héritier Motoi (基皇太子), né et mort en 727. Shômu eut également trois enfants d'Agata Inukai no Hirotoji (県犬養広刀自) : la princesse Higami (井上内親王) qui épousa l'empereur Kônin), le prince Asuka ((安積親王), mort en 744, et la princesse Fuwa (不破内親王).

Shômu succède à sa tante l'impératrice Genshô, qui lui laisse le trône en abdiquant en 724. Il prend le nom de règne de Shômu-tennô

Shômu et son épouse sont tous deux de fervents bouddhistes. Shōmu tente de créer à travers le pays une structure bouddhiste qui puisse égaler la bureaucratie étatique existant dans l'île. Il distribue à cette fin des sommes considérables aux temples et monastères existants et, en 741, ordonne la fondation d'établissements auxiliaires, soit un monastère et un couvent, dans chaque province. Chaque temple doit par ailleurs être doté d'un manuscrit des écritures (sûtra), copié par l'empereur lui-même. Au cours de son règne, Shōmu élèvera ainsi pratiquement le bouddhisme au rang de religion d'État.

Shômu est connu pour avoir commandé la statue du bouddha Vairocana du Tôdai-ji de Nara. À l'époque, l'entreprise est si importante, le daibutsu de Nara mesurant 16 mètres de haut, que les chroniqueurs ultérieurs l'accusent d'avoir complètement épuisé les réserves du pays en bronze et métaux précieux. L'ancien empereur peint lui-même les yeux de la statue lors de la cérémonie d'ouverture en 752 et se déclare serviteur des Trois joyaux : le Bouddha, les enseignements et la communauté bouddhistes, élevant presque le bouddhisme au rang de religion officielle. Il a de même établi le système des temples provinciaux, nommés Kokubunji (国分寺).

Shômu est également connu comme le premier empereur dont l'impératrice en titre n'était pas née dans la Maison impériale : Kômyô était une Fujiwara, et comme sa mère une fille de Fujiwara no Fuhito. Leur fils étant mort très jeune, c'est en faveur de sa fille l'impératrice Kôken qu'il abdique en 749, mais continue en fait à contrôler le gouvernement.

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique