Salon des réalités nouvelles

Un article de Nezumi.

Version du 30 octobre 2008 à 18:21 par Nezumi (Discuter | Contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

Le Salon des réalités nouvelles est une association qui se substitua en 1946 à l'association Abstraction-Création (1931) comme salon de l'abstraction, animé par les artistes eux-mêmes. À partir de 1956, toutes les tendances de l'abstraction y sont représentées jusqu'aux formes de figurations allusives. C'est l'un des principaux salons fonctionnant depuis la Libération.

Ses lieux d'exposition à Paris ont été successivement le Musée d'art moderne de la Ville de Paris (1946-1969), le Parc floral de Vincennes (1971-1978), l'Espace de Nesle, Paris 6e (1982-1983), le Grand Palais (1984-1993), l'Espace Eiffel-Branly (1994-2000), l'Espace Auteuil (2001-2003), le Parc floral de Vincennes (depuis 2004).

Son bureau est composé d'un président, Michel Gémignani, de deux vice-présidents, Paul-Henry Friquet et Henri Prosi, d'un secrétaire général, Joël Trolliet et d'un trésorier, Olivier Di Pizio.

Modalités

Chaque candidat au salon est choisi par un jury sur présentation d'œuvres ou de photos d'œuvres. Ces dernières années, il y a 350 à 400 artistes par Salon (environ 250 peintres, 90 sculpteurs, 30 graveurs). Chaque peintre expose une œuvre, chaque graveur deux ou trois.

Lien externe

  • [1] Site du Salon des réalités nouvelles

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique