Robert Smithson

Un article de Nezumi.

Robert Smithson (né le 2 janvier 1938 – décédè le 20 juillet 1973) est un artiste contemporain du mouvement appelé Land Art.

Sommaire

Biographie

Smithson est né au New Jersey. Il étudie la peinture et le dessin dans la ville de New York.Après avoir eu son diplôme de l'Art Student's League en 1956, il s'inscrit à la Brooklyn Museum School. Son type de peinture par prédilection est la peinture abstraite, type de peinture qu'il délaisse pour se consacrer, dès 1962, à la sculpture.

Il commence à travailler sur des sites suburbains : un Tour des monuments de Passaic (Passaic étant sa ville natale) en 1967.

Le 20 juillet 1973, il décède dans un accident d'avion.

Sculptures

En 1962, il abandonne la peinture pour la sculpture. Il rencontre Dan Flavin et Sol LeWitt, mais il est surtout influencé par l’œuvre de Carl Andre. Sans épouser totalement le minimalisme, Robert Smithson en utilise cependant le langage et crée sa première œuvre novatrice, Chambres enantiomorphiques (Enantiomorphic Chambers, 1965), présentant deux boîtes identiques en acier peint et couvertes de miroirs.

Déjà aux sources de son travail, le miroir devient l’un des éléments majeurs de sa création à venir ; c’est que selon l’artiste, « le miroir est à la fois l’objet-miroir et ce qu’il reflète : le miroir comme concept et comme abstraction, puis le miroir comme réalité, à l’intérieur du miroir-concept […]le miroir est un déplacement. »

  • Voir plus bas Mirror Abyss

Ses principales œuvres extérieures

Le terme employé pour ses travaux est Earthworks (ouvrages de terre).

Ses constructions, demeurent sculpturales sans aucune fonction utilitaire et sont aussi des œuvres éphémères.
Ses œuvres sont gigantesques, construites à l'aide de machines industrielles, dans des lieux à l'écart de la population. Son lieu véritable de travail est le hors-musée, lieu libre et sans limite.


Asphalt Rundown

Asphalt Rundown est historiquement la première réalisation de l'artiste dans le domaine de l'Earthwork.

Cette œuvre a été créée à l'aide d'un camion chargé d'asphalte qui s'est rendu aux environs de Rome et qui y déchargea ensuite son contenu du haut d'une colline, donnant ainsi une importance aux qualités d'un matériau qui l'intéressait beaucoup : l'asphalte.

Pour Smithson, ce dernier matériau qu'est l'asphalte représentait une sorte de piège pour capter l'énergie et par conséquent, les routes et les autoroutes avec ce matériau se transformaient en un lieu de passage, en voie entropique qui permet un flux continu de personnes et d'engins. Il y a aussi un rapport direct au dripping de Jackson Pollock dans ses peintures car le dripping pictural de ce peintre le portait à son point extrême de monumentalité.

Smithson cherche la désintégration, le glissement, la coulée, l'avalanche, le flot. Le paysage est toujours entropique pour lui parce que son intérêt est fixé sur la localisation des zones industrielles abandonnées et désolées. Son intérêt est particulier pour les mines souterraines ou à ciel ouvert et aux carrières. Les différents matériaux utilisés sont la boue, le fumier, l'asphalte, le béton et la glace parce qu'ils sont très lent lors de leur écoulement, résistent aux traînées faciles et aux taches molles et spongieuses (qui donnent l'idée de paresse) typiques des peintures de New York dans les années 1960.

Glue Pour

Glue Pour a été réalisée en décembre 1969 à Vancouver au Canada. Cette deuxième réalisation est simplement le renversement, sur un talus de terre, d'un plein bidon d'une colle épaisse, et son lent écoulement naturel.

Partially Buried Woodshed

Fait à la Kent State University dans l'Ohio, en janvier 1970. Vingt camions chargés de terre se sont déchargée sur une cabane abandonnée jusqu'à ce que la poutre centrale cède sous le poids de la terre. L'idée est que la nature reprend ses droits de façon complète sur l'homme, sur ses constructions par la destruction de quelque chose d'humain. L'idée de Smithson était de soumettre une colline déjà existante à la pression d'une coulée de boue mais comme il faisait moins de dix degrés Celsius, l'expérience a échouée.

Lien externe

Site officiel

Galerie

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique