Robert Milin

Un article de Nezumi.

Robert Milin, plasticien contemporain français, né en 1951 à Brest.

Robert Milin vit et travaille à Dijon.

Biographie

Après des études supérieures de Droit et de Sciences Politiques, Robert Milin a développé un travail d’artiste lui permettant d’exprimer mieux que dans la perspective strictement juridique, sociologique ou politique, le regard qu’il porte sur le rapport entre l’espace et l’humain. Ceci l’a conduit à réaliser, en France et à l’étranger, de nombreuses œuvres.

Ses travaux prennent la forme de films, de photographies, mais aussi d'interventions in-situ

Dans son travail, il est généralement invité par des habitants, des associations, des villes, des centres d’art, à produire des œuvres. Il s’agit d’élaborations éphémères ou durables, puisant dans le quotidien de habitants, jouant sur des contractions du privé et du public par intrusions ou retournement de l’un dans l’autre.

Robert Milin produit des œuvres aussi bien dans la ville que dans les paysages ruraux. Il s'agit d'oeuvres éphémères ou pérennes qui puisent dans le quotidien des habitants en jouant sur des contractions du privé et du public. Ainsi, Robert Milin définit des processus qui se construisent dans la durée aléatoire des lieux de vie et des relations sociales. La participation d'individus ou de groupes, avec lesquels l'artiste détermine un mode de fonctionnement, se traduit par la gestion d'un tableau, le don d'une photographie, la création et l'entretien de jardins, l'aménagement d'espaces en galerie, le témoignages de situations quotidiennes, le gardiennage et l'entretien de ce qui a été réalisé en commun.

Productions

  • 1999 : Cleunay : ses gens : dans le cadre de son travail effectué à Rennes en 1999 Robert Milin a créé huit panneaux proches par leurs camaïeux bruns et leurs figures schématisées des supports de la signalisation paysagère des autoroutes qui indiquent aux touristes les lieux prestigieux à visiter dans les alentours. Deux panneaux portant l'inscription " Cleunay : ses gens " servent d'introduction aux six autres images représentant des personnes habitant le quartier ou des lieux se référant à un individu du voisinage. Pour réaliser cette installation, l'artiste a séjourné durant quatre ans à Cleunay.
  • 2002 : Le Jardin aux habitants (Palais de Tokyo, Paris 16e) Créé à la ré-ouverture du Palais de Tokyo, le Jardin aux habitants longe le bâtiment et la rue de la Manutention. Pour son œuvre, Robert Milin a divisé en 16 lopins le terrain contigu au bâtiment du Palais de Tokyo situé rue de la Manutention. Les parcelles ont été concédées à 16 jardiniers amateurs fédérés dans le cadre d’une association. Chacune est le reflet de la personnalité de son habitant.
  • 2009 : 10e Biennale de Lyon - Le spectacle du quotidien
    En résidence à Vénissieux et dans le 8e arrondissement de Lyon, Robert Milin réalise dix caissons lumineux sous le titre « Mon prénom signifie Septembre » qui affichent des phrases énoncées à l’occasion de ses multiples rencontres.L’œuvre de Robert Milin témoigne de la densité des relations qu’il sait nouer avec les participants à ses projets.
Mon prénom signifie Septembre ; 10e Biennale de Lyon

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique