Richard Prince

Un article de Nezumi.

Richard Prince, plasticien contemporain américain, né en 1949 dans la zone américaine du canal de Panama, peintre, photographe, dont le travail est rattaché à l'appropriation art.

Biographie

Peintre de figure expérimenté, Richard Prince commence à créer des collages contenant des photographies en 1975.

En 2004, Prince illustre l'album Sonic Nurse des Sonic Youth.

En 2008, lors de la soirée finale de son exposition au musée Guggenheim de New-York, des mannequins, des infirmières masquées, ont présenté la nouvelle collection de sacs créés pour l'entreprise de luxe Louis Vuitton. Les sacs « Untitled monogram » se jouent du monogramme de la marque au risque de perturber la clientèle traditionnelle du malletier français.

Bien que l'artiste ne se revendique d'aucun auteur particulier, et que son travail soit plutôt à part sur la scène contemporaine (il vit dans une maison isolée dans la campagne du Montana aux États-Unis), la filiation de son œuvre avec la démarche de Marcel Duchamp est évidente. Comme l'inventeur du ready-made, toute une part du travail de Richard Prince tourne autour de la notion de sélection. Ses collections de gouaches originales des magazines pulp qu'il affectionne, sur lesquelles il n'intervient pas mais se contente de les exposer telles quelles au public, en sont des bons exemples.

Fin 2008, le photographe Patrick Cariou porte plainte contre Richard Prince pour atteinte au droit d'auteur, Richard Prince ayant utilisé des photographies du livre Yes Rasta de Cariou pour réaliser des collages.

Richard Prince fouille, inlassablement, les recoins de la culture visuelle américaine. Il en expose les archétypes, en déniche les rebuts magnifiques. Son corpus est une parade de cowboys, de stars de seconde zone, de girlfriends de motards seins nus sur leurs bécanes. Des images qui circulaient sous forme de publicités, de photos dédicacées ou de visuels de fanzines, avant que Prince ne se les approprie, ne leur imprime un très léger décalage et les renvoie sur le marché de l’art.

Richard Prince est un collectionneur d’images, il fouille l’inconscient collectif américain pour en extraire des icônes pop, et chine pour son plaisir des romans de gare à couvertures criardes, où figurent des créatures, filles lascives, cowboys valeureux, infirmières dévouées. Certaines d’entre elles ont sauté le pas, sa série de tableaux d’infirmières étant directement inspirée des nurse novels, ces romans populaires qui mettent en scène d’accortes membres du personnel hospitalier.

Sa série la plus connue, Cowboys, dont un tirage a atteint, dans une vente aux enchères en 2007, le record photographique de trois millions quatre cent mille dollars, sont des rephotographies de publicités Marlboro datant des années 80. Prince les débarrassait de leur logo, pour qu’il ne reste que ce beau cliché de cow-boy sur fond de paysage de frontière, et déclenchait alors l’obturateur, perçant au vif les liens entre désir et société de consommation, enregistrant au passage la chute d’une icône américaine au rang de marchandise.

Quand une image circule dans la banque de données de la culture contemporaine ; il s’en empare, effectue sur elle un travail minimal, parfois un simple encadrement, et la hisse au rang d’œuvre d’art. Jusqu’à ces capots de voitures qu’il expose sur toile.

Galerie

richardprince9.jpg

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique