Pierre Buraglio

Un article de Nezumi.

Pierre Buraglio, né le 4 mars 1939 à Charenton, est un artiste contemporain français.

Biographie

A la fin des années 1960, il est en contact avec deux mouvements: Supports-Surfaces et BMPT. Le second, BMPT, dont les lettres reprennent les initiales des participants (Buren, Mosset, Parmentier et Toroni), défend l’idée d’une peinture présentant un minimum de signification - Buren, par exemple, fait toujours appel au même matériau : la fameuse bande alternée de 8,7 cm. Mais BMPT critique aussi les pouvoirs des institutions artistiques, leur déniant le droit qu’elles s’étaient arrogées en décrétant ce qui serait de l’art ou n’en serait pas.

Dans ce contexte, la pratique de Buraglio se distingue. Certes, il participe aux Salons de la Jeune Peinture, il est également exposé par la Galerie Jean Fournier - qui présente la peinture française d’avant-garde - mais dans le même temps, il ne rejette pas l’idée d’une pratique utilisant une certaine qualité de matière et une thématique formelle. Il participe il est vrai au démontage expérimental de l’histoire de l’art, mais sans démolir l’idée selon laquelle la qualité du tableau repose sur quelques codes esthétiques, tels que l’équilibre des couleurs, des contrastes et des lignes.

D'après 'Les Parlementaires" de Daumier: Le travail de Buraglio épingle des figures extraites de leur contexte, non identifiables : détournement du type par effacement du référent. Buraglio poursuit à la fois le travail de l’oubli (on n’identifie plus les cibles aujourd’hui, à part Guizot), et de la dégradation inévitable de ces parlementaires. Rupture, avec Buraglio, qui ré-infléchit son travail dans le sens de celui de Daumier, en ayant recours à des papiers découpés. La sérialisation elle aussi participe de cet effet, puisque la sérigraphie renvoie au photocopillage, mode d’une reproduction très rapide et infinie. Buraglio poursuit la série et l’affiche, puisqu’il met en abîme l’effet de série. Chacun des Parlementaires devient série. Echo à l’histoire, puis réflexion sur la caricature, et sur une réécriture possible à l’heure de la diffusion plus que massive, incessante, des images.

Hommage à Sysley: C'est un objet plastique, une forme géométrique irrégulière. D'une sorte de fenêtre brisée, s'échappent trois rectangles inégaux, trois morceaux. Enigmatique puzzle, présence intrigante: Cadre, support et représentation sont autant de catégories usuelles dont l'artiste se joue, en les travestissant. Sont laissées visibles la réalité matérielle de l'objet, l'existence plastique de ses composants premiers.

Chronologie

  • 1959 : Entre à l’école nationale supérieure des Beaux-Arts (Paris).
  • 1961 : Première participation au Salon de la jeune Peinture.
  • 1963 : Séjour à New York.
  • 1963–1965 : Il fréquente l’atelier de Roger Chastel à l’école des Beaux-Arts et rencontre Vincent Bioulès, Joël Kermarrec, Laskine, Michel Parmentier, Jacques Poli, François Rouan, Claude Viallat
  • 1964 : Recouvrements.
  • 1966 : Agrafages. Exposition Triptyque à la galerie Jean Fournier.
  • 1968 : Permanent à l’atelier populaire de l’école des Beaux-Arts lors des évènements de Mai. Premiers Camouflages.
  • 1969-1974 : Cesse de peindre pour se consacrer à une activité militante. Participe « Salle rouge pour le Vietnam » en 1969 organisée par le Salon de la jeune peinture
  • 1975 : Premiers Châssis, premiers Cadres.
  • 1976 : Premières exposition personnelle (ARC 2, musée d’Art Moderne de la ville de Paris). Début de l’enseignement à l’école des Beaux-Arts de Valence (Drôme). Premières Fenêtres.
  • 1977 : Première exposition à la galerie Jean Fournier à Paris.
  • 1978 : Assemblages de paquets de Gauloises.
  • 1979 : Masquages.
  • 1980–1981 : Caviardages.
  • 1982 : Retrospective au Musée National d’Art Moderne / Centre Georges Pompidou (directeur Dominique Bozo).
  • 1985 : Metro della Robbia.
  • 1989 : Nommé professeur à l’école nationale des Beaux-Arts de Paris.
  • 1991 : Commande publique pour la Cité de la Musique à Paris.
  • 1993 : Aménagement et décor de la chapelle Saint-Symphorien à l’église Saint-Germain des prés à Paris.
  • 1999 : Rétrospective des dessins d’après… au CAPC de Bordeaux.
  • 2001 : Aménagement de l’Oratoir de l’hôpital Bretonneau, Paris (commande publique).

Expositions personnelles récentes

2000
  • Papier, Itsutsuji Gallery, Tokyo ;
  • Morceaux choisis, Maison d’Art Contemporain de Chailloux
2001
  • Galerie Marwan Hoss, Paris ;
  • Galerie José Martinez, Lyon ;
  • Galerie Athanor, Marseille ;
  • Espace APCIS, Maisons-Alfort ;
  • L’imprimé / L’imprimé avant… après, Maison des Arts de Malakoff / Scène nationale du Moulin du Roc, Niort
2002
  • Musée des Beaux-Arts, Tours ;
  • Galerie des Sept Collines, Vienne ;
  • Centre d’Art et de Littérature Hôtel Beury, L’Echelle
2003
  • Galerie Jacques Girard, Toulouse ;
  • Galerie Hélène Trintignan, Montpellier ;
  • Galerie Pierre Tal Coat, Centre Culturel d’Hennebont ;
  • Prolongements et Prélèvements, musée Zadkine, Paris
2004
  • Avec qui ? A propos de qui ?, musée des Beaux-Arts de Lyon (catalogue) ;
  • Mais encore…, Galerie José Martinez, Lyon ;
  • Une collection : “Les fruits d’un regard”, Galerie Confluence(s), IUFM, Lyon (catalogue) ;
  • Avec les mots, Avec les écrivains, école normale supérieure, Lyon.
2005
  • Pierre Buraglio... au reste... Musée des Beaux-Arts et d'archéologie de Valence, Drôme.
  • Assemblages, Caviardages, dessins et imprimés 1978-2005, Galerie ArteNostrum, Dieulefit, Drôme.
  • Pierre Buraglio, Lithos, St Restitus, Drôme.
  • Pierre Buraglio, Imprimés et Variés, Musée Faure, Aix-en-Provence
  • Assemblages 1987-1988, Galerie Marwan Hoss, Paris.
2006
  • Pierre Buraglio... des bleus, Musée d'art de Toulon.
  • Station debout, 1960-2006. Musée des tapisseries. Aix-en-Provence.
  • Pierre Buraglio... avatars 1963 – 2006. Bruxelles.
  • Pierre Buraglio / Impressions d’œuvres imprimées, artothèque de Pessac, Gironde.
  • Dessins du FRAC de Picardie, galerie Francis Picabia Lycée Pierre Mendés France.
2007
  • La contredanse, Galerie Marwan Hoss Paris.
  • Galerie Catherine Putman.
  • Abbaye de Mondaye, Basse Normandie.
2008
  • Écrits - Caviardages , Centre National de la littérature Maison Servais, Mersch (Luxembourg).
  • Dans le fonds, 1966-1997, galerie Jean Fournier, Paris.C'est alors que... 1998-2008, galerie Marwan Hoss, Paris.
  • Centre d'art contemporain des Eysines, Bordeaux.
2009
  • En planeur Musée Fabre, Montpellier.
  • Pierre Buraglio - Autour de Pierre Buraglio, Villa Tamaris centre d'art, Toulon
  • Les compatibles, galerie Thierry Salvador, Bruxelles
2010
  • Galerie Catherine Putman, portfolio J1 vol.3
  • Avatars Galerie Bernard Ceysson 2, Luxembourg
  • BLOK ZOO HOC, Galerie Jean Fournier
  • L'art est affaire de goût Galerie Thierry Salvador, Bruxelles.

Galerie

Années 1960:


Années 1970:

buraglio1970.jpg


Années 1980:

buraglio1980.jpg


Années 2000:

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique