Philippe Ramette

Un article de Nezumi.

(Différences entre les versions)
(Galerie)
Version actuelle (11 août 2018 à 20:23) (modifier) (défaire)
(++)
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
'''Philippe Ramette''', plasticien contemporain français, né en [[1961]] à Auxerre dans l'Yonne. Il vit et travaille à Paris.
'''Philippe Ramette''', plasticien contemporain français, né en [[1961]] à Auxerre dans l'Yonne. Il vit et travaille à Paris.
-
==Biographie==
+
===Biographie===
C'est avec la crucifixion de sa mobylette à la [[villa Arson]] à [[Nice]] que s'arrêtent les années de peinture de Philippe Ramette, et que commence son parcours de plasticien. Sculpteur avant tout, il crée des objets dont le propos n'est pas tant leur utilisation quotidienne que le processus de réflexion qu'ils engagent. Il produit des œuvres comme ''Point de vue'' (installation, 1989) où il s'agit d'{{Citation|imaginer ce qu'on pourrait voir}}. Puis il décide de mettre en scène ses sculptures dans des photographies. Il crée des objets ou des situations improbables, pourtant il n'est en aucun cas question d'illustrer l'absurde, mais plutôt de construire de manière rationnelle une image irrationnelle.
C'est avec la crucifixion de sa mobylette à la [[villa Arson]] à [[Nice]] que s'arrêtent les années de peinture de Philippe Ramette, et que commence son parcours de plasticien. Sculpteur avant tout, il crée des objets dont le propos n'est pas tant leur utilisation quotidienne que le processus de réflexion qu'ils engagent. Il produit des œuvres comme ''Point de vue'' (installation, 1989) où il s'agit d'{{Citation|imaginer ce qu'on pourrait voir}}. Puis il décide de mettre en scène ses sculptures dans des photographies. Il crée des objets ou des situations improbables, pourtant il n'est en aucun cas question d'illustrer l'absurde, mais plutôt de construire de manière rationnelle une image irrationnelle.
Ligne 15 : Ligne 15 :
Ramette met le spectateur face à une société qui a perdu ses repères : ces prothèses ne sont pas conçues pour remplacer ou se substituer à un membre ou à un organe du corps humain, elles ne viennent pas en aide à une déficience physique mais à une fragilité, une défaillance de l'esprit, des instruments conçus pour une improbable rédemption.
Ramette met le spectateur face à une société qui a perdu ses repères : ces prothèses ne sont pas conçues pour remplacer ou se substituer à un membre ou à un organe du corps humain, elles ne viennent pas en aide à une déficience physique mais à une fragilité, une défaillance de l'esprit, des instruments conçus pour une improbable rédemption.
-
==Quelques expositions ==
+
===Quelques expositions ===
-
*2007 : Rétrospective Philippe Ramette, au domaine départemental du Château de Chamarande, France.
+
*2007 : Rétrospective Philippe Ramette, au domaine départemental du Château de Chamarande
-
*2008 : ''Gardons nos illusions'', Musée d'art moderne et contemporain, Genève, Suisse.
+
*2008 : ''Gardons nos illusions'', Musée d'art moderne et contemporain, Genève, Suisse
-
**Philippe Ramette, L'Art en direct, Boulogne-Billancourt, France.
+
**Philippe Ramette, L'Art en direct, Boulogne-Billancourt
-
*2009 : Photoespana, Institut Français de Madrid, Espagne.
+
*2009 : Photoespana, Institut Français de Madrid, Espagne
-
** Institut franco-japonais de [[Tôkyô]], Japon.
+
** Institut franco-japonais de [[Tôkyô]], Japon
* 2011 : Institut français de Hong Kong
* 2011 : Institut français de Hong Kong
** Centre régional d'art contemporain Languedoc-Roussillon, Sète
** Centre régional d'art contemporain Languedoc-Roussillon, Sète
**''[[Paris-Delhi-Bombay]]'', Centre national d’art et de culture Georges-Pompidou, Paris
**''[[Paris-Delhi-Bombay]]'', Centre national d’art et de culture Georges-Pompidou, Paris
 +
* 2013 : Fondation Pablo Atchugarry, Punta del Este, Uruguay
 +
** Awakening, Aichi Triennale, Nagoya, Japon
 +
* 2014 10 ans d'Espace A VENDRE !, Galerie Espace à vendre, Nice
 +
* 2018 [[Le Voyage à Nantes 2018|Le Voyage à Nantes]] Éloges...
-
==Voir aussi==
+
===Galerie===
-
*[http://xippas.com/fr/i/artiste/philippe_ramette# Philippe Ramette à la Galerie Xippas]
+
-
==Galerie==
+
*[http://www.xippas.com/fr/artists/philippe-ramette/ Philippe Ramette à la Galerie Xippas]
 +
<center>
[[Image:Phramette.jpg|center]]
[[Image:Phramette.jpg|center]]
-
 
+
<br><br>
-
----
+
{{Imgcom|perf122011.jpg}}<br>Performance ''Passage à l'acte'', conçue par Philippe Ramette et {{zw|Fanny de Chaillé}} au [[Musée d'art contemporain du Val-de-Marne]] en décembre 2011
-
<br>
+
<br><br>
-
<center>
+
{{Imgdph|eddb53ea64e2efba68bf6bdf47aa42a5.jpg}}<br>Le Voyage à Nantes 2018 ''Éloges...''
-
{{Imgcom|perf122011.jpg}}
+
-
 
+
-
Performance ''Passage à l'acte'', conçue par Philippe Ramette et {{zw|Fanny de Chaillé}} au [[Musée d'art contemporain du Val-de-Marne]] en décembre 2011
+
</center>
</center>
{{DEFAULTSORT:Ramette, Philippe}}
{{DEFAULTSORT:Ramette, Philippe}}
 +
[[Catégorie:Plasticien contemporain français]]
[[Catégorie:Plasticien contemporain français]]
[[Catégorie:Naissance en 1961]]
[[Catégorie:Naissance en 1961]]

Version actuelle

Philippe Ramette, plasticien contemporain français, né en 1961 à Auxerre dans l'Yonne. Il vit et travaille à Paris.

Biographie

C'est avec la crucifixion de sa mobylette à la villa Arson à Nice que s'arrêtent les années de peinture de Philippe Ramette, et que commence son parcours de plasticien. Sculpteur avant tout, il crée des objets dont le propos n'est pas tant leur utilisation quotidienne que le processus de réflexion qu'ils engagent. Il produit des œuvres comme Point de vue (installation, 1989) où il s'agit d'"imaginer ce qu'on pourrait voir". Puis il décide de mettre en scène ses sculptures dans des photographies. Il crée des objets ou des situations improbables, pourtant il n'est en aucun cas question d'illustrer l'absurde, mais plutôt de construire de manière rationnelle une image irrationnelle.

Ramette se met lui-même en scène dans son costume noir, il compose l'image d'un paysage dont il fera partie de façon extravagante, et visuellement étonnante ou renversante (au sens littéral). Il en produit les prises de vue en collaboration avec le photographe Marc Domage. Ces photographies ne subissent aucune retouche ou montage, car l'artiste cherche avant tout à garder le contact avec son travail de sculpteur.

L'œuvre "Éloge de la paresse I", montrée en 2001 lors de la première exposition personnelle de Ramette à la galerie Xippas, où l'artiste, la tête "hissée" par un gros ballon gonflé à l'hélium, se livre à la contemplation, résume bien cette double valence d'un instrument échafaudé pour atteindre, au moyen d'une mortification corporelle, une élévation, un affranchissement de l'esprit.

Les sculptures de Philippe Ramette apparaissent comme des instruments à mi-chemin entre la prothèse et l'objet de pénitence, de mortification corporelle. Ces objets semblent surgir d'une mémoire collective ou, peut être, d'un "tiroir oublié" de notre propre passé : des réminiscences d'une culture judéo-chrétienne, qui trouve la rédemption par la souffrance, se mélangent au génie, cette aptitude de l'esprit qui rend l'Homme capable de créations, d'inventions qui paraissent extraordinaires. Acte mental plus que geste physique la confrontation avec ces appareils, plus ou moins complexes, place celui qui s'en approche, dans une position inconfortable, sorte de "miroirs de l'âme" ils révèlent au spectateur ses propres faiblesses.

Philippe Ramette nomme "prothèses à attitudes" des instruments qui lui permettent d'acquérir, en complet décalage par rapport aux contextes dans lesquels il est successivement inséré, un nouveau point de vue. Par exemple, "Inversion de pesanteur" montre l'artiste harnaché "sous" une pelouse verte en train de contempler un magnifique ciel printanier, dans "Contemplation irrationnelle", l'artiste est tranquillement assis sur un muret au sommet d'une colline et regarde, improbable "Penseur", la route parcourue qui s'ouvre sous ses pieds comme un gouffre.

Ramette met le spectateur face à une société qui a perdu ses repères : ces prothèses ne sont pas conçues pour remplacer ou se substituer à un membre ou à un organe du corps humain, elles ne viennent pas en aide à une déficience physique mais à une fragilité, une défaillance de l'esprit, des instruments conçus pour une improbable rédemption.

Quelques expositions

  • 2007 : Rétrospective Philippe Ramette, au domaine départemental du Château de Chamarande
  • 2008 : Gardons nos illusions, Musée d'art moderne et contemporain, Genève, Suisse
    • Philippe Ramette, L'Art en direct, Boulogne-Billancourt
  • 2009 : Photoespana, Institut Français de Madrid, Espagne
    • Institut franco-japonais de Tôkyô, Japon
  • 2011 : Institut français de Hong Kong
    • Centre régional d'art contemporain Languedoc-Roussillon, Sète
    • Paris-Delhi-Bombay, Centre national d’art et de culture Georges-Pompidou, Paris
  • 2013 : Fondation Pablo Atchugarry, Punta del Este, Uruguay
    • Awakening, Aichi Triennale, Nagoya, Japon
  • 2014 10 ans d'Espace A VENDRE !, Galerie Espace à vendre, Nice
  • 2018 Le Voyage à Nantes Éloges...

Galerie



perf122011.jpg
Performance Passage à l'acte, conçue par Philippe Ramette et Fanny de Chaillé au Musée d'art contemporain du Val-de-Marne en décembre 2011

eddb53ea64e2efba68bf6bdf47aa42a5.jpg
Le Voyage à Nantes 2018 Éloges...

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique