Pascale Marthine Tayou

Un article de Nezumi.

Pascale-Marthine Tayou, né en 1967 à Yaoundé, est un artiste plasticien camerounais.

Biographie et œuvre

Autodidacte, il a exploré différentes voies : dessin, performance, photographie, vidéo, assemblage, graffiti.

Une première série d'œuvres consacrées au sida l'ont fait connaître en 1994. Depuis, il a abordé d'autres thèmes contemporains, tels que la ruralité ou la mondialisation.

En juin 2015, l'œuvre qu'il a réalisée à Donetsk trois ans auparavant, Make Up!, est détruite par des rebelles pro-russes.

Pascale Marthine Tayou déclare: « Toutes les vies du monde semblent fonctionner sur le mode de ('attraction citadine, les puissants vivent en ville, les riches commerçants aussi (...], ils disent tous en chœur que c'est là-bas qu'il vaut mieux se rendre pour se construire (...) L'urbanisme et l'architecture des pays en développement rivalisent dans (a pâle copie des métropoles colonisatrices (...) On observe de plus en plus de projets architecturaux fous dans les zones rurales. Des formes habitables construites avec des mélanges de techniques acquises en milieu urbain vont ainsi à la rencontre des techniques de construction rurale et produisent une forme d'"urbanisme rural". »

Expositions (sélection)

  • 2004-7 :« Africa Remix : L'art contemporain d'un continent/ Contemporary Art of a Continent », Museum Kunst Palast, Düsseldorf ; Hayward Gallery, Londres ; Centre Georges Pompidou, Paris ; Mori Art Museum, Tokyo ; Johannesburg Art Gallery, Johannesburg ; Moderna Museet, Stockholm
  • 2008 Triennale de Turin
  • 2009 Tate Modern
  • 2010 la Colonne Pascale présenté au salon urbain de Douala (SUD)
  • 2011 Musée d'art contemporain de Lyon 24 février - 15 mai 2011. Dans une conversation avec Thierry Raspail, directeur du MAC, Lyon, l’artiste Pascale Marthine Tayou revient sur son intérêt pour l’hybridation des formes et leur circulation en dépit des frontières, et sur sa pratique du détournement d’objets usuels et de rebut
    • Musée du Louvre  : « Faces à faces »
    • Mudam 18/06/2011 - 11/09/2011
  • 2012 Plastic Bags en Gare de Paris-Saint-Lazare
    • les Poings d'eau : cinq fontaines installées près de la porte de Montreuil lors de l'inauguration de la ligne de tramway T3b à Paris, en France
    • La Villette, Paris
  • 2014 KUB, Bregenz
  • 2015 Follia Continua , les 25 ans de la Galleria Continua au 104 à Paris

Galerie

tayoufont.jpg

Les Poings d'eau sont cinq fontaines mises en place le long du boulevard Davout, au nord et au sud de la station Porte de Montreuil du tramway 3b. Quatre de ces fontaines représentent un ensemble de personnes, hommes et femmes, quasiment grandeur nature regroupées en un cercle étroit et regardant vers l'extérieur. La dernière, rue Saint-Blaise, comporte cinq modèles réduits de personnes, en cercle sur un immense poing fermé et regardant cette fois vers l'intérieur. Les personnages sont d'un noir uni et certains portent des chapeaux blancs phosphorescents. Ils reprennent les codes vestimentaires des sapeurs, une mode née aux Congo après leur indépendance.
Les cinq fontaines sont posées sur le trottoir sur un grand disque coloré et ouvragé leur servant de socle. Elles sont mises en marche par le bouton poussoir d'un robinet, situé au niveau du nombril de l'un des personnages. L'eau s'écoule par un point sortant horizontalement des statues.


tayoucol.jpg
Différentes colonnes Pascale

tayoupoupee.jpg
Poupées

tayoudiv1.jpg
tayoupisseuradam.jpg
Les Pisseurs - Amsterdam

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique