Pagode

Un article de Nezumi.

La pagode est un des lieux de culte pour les croyants de la religion bouddhiste.

Historique

La pagode est la forme qu'a pris le stûpa en Chine, au Japon et dans l'Asie du Sud-est, Thaïlande, Viêt Nam, etc. Le terme pagode est un mot d'origine indienne transmis par l'intermédiaire du portugais.

Venue d'Inde, la pagode, tout comme le bouddhisme, s'est propagée à partir du 2e siècle en Chine, puis en Corée ainsi qu'au Japon. La pagode est une évolution du stûpa indien, c'est-à-dire, une sorte de sépulture où les reliques sacrées pouvaient être protégées et vénérées. La forme s'est énormément diversifiée lors de sa propagation en Asie, s'adaptant aux conditions locales.

La pagode peut également constituer un lieu de culte pour des religions asiatiques tel le confucianisme ou le taoïsme.

La pagode n'est souvent qu'un des éléments des grands temples bouddhiques, pas toujours présente, mais toujours le bâtiment le plus élevé. Elle peut servir accessoirement de tour d'observation. Par sa grande taille, en navigation maritime et fluviale, la pagode sert aussi de point de repère : embarcadères ou ponts se trouvant à proximité.

Les pagodes sont composées de plusieurs étages, le plus souvent en nombre impair, 3, 5 et plus rarement 7, 9 voire 11.

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique