Om mani padme um

Un article de Nezumi.

Om mani padme hum (du sanskrit, ॐ मणि पद्मे हूँ , oṃ maṇi padme huṃ, parfois suivi d'une septième syllabe, hrih) est un des plus célèbres mantra du bouddhisme. Ce mantra est souvent appelé simplement mani.

C'est le mantra des six syllabes du bodhisattva de la compassion Avalokiteśvara (Guanyin en chinois, Kannon en japonais, Chenrezig en tibétain). Il est donc également nommé mantra de la grande passion (mahākarunā).

Son rayonnement est universel dans le bouddhisme mahāyāna mais il est également un mantra national du Tibet,

La septième syllabe optionnelle, HRIH, est un autre « bīja », c'est-à-dire une « semence » ou « syllabe-essence » condensant chacune des manifestations de l'univers dans la théorie des mantras et qui actualise ici la compassion d'Avalokiteshvara.

Sommaire

Texte original complet en sanskrit

Om maņi padme hum.
Mahājñāna cittotpāda,
cittasya na-vitarka,
sarvārtha bhūri siddhaka,
na-purāņa na-pratyutpanna.
Namo Lokeśvarāya svāhā.

Prononciations

Pratique et signification

Sa récitation se fait en concurrence avec une visualisation très détaillée du mandala d'Avalokiteshvara, c'est-à-dire de l'assemblée des déités qui l'accompagne. Chacun des éléments de cette représentation, ornement, objet rituel, est lui-même symbolique. Ainsi chacun des ses quatre bras représente un des quatre incommensurables.

D'interprétation difficile, le sens du mantra comporte de nombreuses dimensions, mais peut signifier hommage au joyau du lotus, ces deux termes étant eux-même de profonds symboles, que le méditant tient à l'esprit. Un joyau est évidemment précieux; ici on réfère au joyau-qui-accomplit-tous-les-souhaits : il s'agit de notre sagesse innée, la nature-de-bouddha ou tathagatagarbha, symbolisée par le diamant ou vajra.

Le lotus surgit de la boue pour fleurir au soleil sans être lui-même entaché, symbolisant par là la pureté et la beauté. Encore ici la nature essentielle ne subit pas les distorsions adventices du samsāra, tout comme l'être qui a assimilé les sagesses de la vacuité et de la non-dualité. Voir aussi Sutra du Lotus)

Interprétation syllabique

Syllabe Vertu Domaine Couleur
Om Générosité Dieux (Devas) Blanc
Ma Éthique Titans Vert
Ni Tolérance Humains Jaune
Pad Persévérance Animaux Bleu ciel
Concentration Fantômes (Preta) Rouge
Hum Discernement Enfers Bleu nuit ou noir

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique