Noboru Tsubaki

Un article de Nezumi.

Noboru Tsubaki ( japonais : 椿 昇, Tsubaki Noboru) plasticien contemporain japonais né en 1953 à Kyôto

Biographie et œuvre

Formation:

  • 1976 Diplômé de l'Université municipale des Arts de Kyôto
  • 1978 Diplôme supérieur de l'Université municipale des Arts de Kyôto, département de peinture occidentale

Enseignant:

  • 2002 - 2004 - professeur agrégé Université Tezukayama Gakuin
  • depuis 2005 - professeur Université de Kyoto d'Art et Design

Les projets autour des êtres vivants et des végétaux conçus par Tsubaki Noboru sont des très éclectiques: Sauterelle géante accrochée à un bâtiment, surprenantes sculptures d'oiseaux jaunes et rosés, culture de courges sur l'Internet par un nombre indéterminé d'utilisateurs, robot en forme d'araignée, création d'une base fictive des Nations Unies.

Si dans certains cas ses œuvres sont clairement représentatives, telle la structure gonflable en forme de sauterelle, Tsubaki semble s'intéresser en général à la circulation de l'information entre les humains, les animaux, les plantes, l'internet. En abolissant les frontières entre ces différentes catégories d'êtres ou de choses qu'il mélange et enchevêtre, il réalise des œuvres qui sont aussi annonciatrices d'une évolution vers un nouveau «corps» hybride ou mutant.

Dans les années 2000, Tsubaki tient à présenter des œuvres qui ne soient pas simplement réalisées avec des ordinateurs, mais impulsées par le nouvel environnement d'informations numériques devenu «naturel». Une grande partie de sa prolifique production a été conçue avec des collaborateurs exerçant dans divers domaines, tel le groupe TsubakLQumi qu'il dirige. Il s'occupe alors de la conception du projet et dirige sa réalisation. D'autre part, il a imaginé un outil de développement personnel, le neurocube, et a créé une communauté composée de ses utilisateurs. Cet appareil en forme de cube qui combine applications existantes et périphériques permet la création d'œuvres interactives.

Par exemple dans Cochineal (2003), une personne allongée peut littéralement «ressentir» les virus informatiques qui se baladent sur l'Internet au moyen de stimulations semblables à la sensation d'insectes courant sur la peau. Les images de l'expérience prises par une webcam sont diffusées sur l'internet. Il est également possible pour les internautes du monde entier de lancer leur propre attaque de virus, en entrant dans le serveur grâce à un programme. De plus, une carte du monde projetée sur un écran indique les pays d'où ont été envoyés les virus et autres vers informatiques. Le «robot» qui est ici suggéré se présente sous la forme d'un support informationnel reliant les virus envoyés via l'internet à la personne vêtue de la combinaison.

Expositions (sélection)

  • 1989 : Exposition collective Against Nature San Francisco
  • 1992 : Exposition personnelle MAC San Diego USA
  • 1993 : 48e Biennale de Venise
  • 1995 : Le Japon d'aujourd'hui Musée d'Art moderne Copenhague
  • 1999 : Art Tower Mito
  • 2001 : Musée départemental des Beaux Arts de Hagi
  • 2001 : Triennale de Yokohama Insect World en collaboration avec Hisashi Muroi , avec en particulier une sauterelle de plus de 30m de longueur
  • 2003 : UN Boy Art Tower Mito
  • 2008 : GOLD/WHITE/BLACK Musée d'art contemporain de Kyôto
  • 2010 : Invisible Reality Musée d'art contemporain du 21e siècle - Kanazawa
    • Setouchi Triennale 2010 à Takamatsu

Galerie

tsubaki01.jpg
Centre d'art contemporain de Towada
tsubaki2003.jpg
Cochineal , 2003
tsubaki2005.jpg
Locust, 2005
tsubaki2001.jpg
Insect World Yokohama, 2001

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique