Nebuta Matsuri

Un article de Nezumi.

Le festival Nebuta (ねぶた祭り Nebuta Matsuri) est une fête d'été qui se déroule principalement à Aomori, dans le Tôhoku.

Le festival

Le Nebuta Matsuri se déroule à Aomori du 2 au 7 août. D'immenses figurines de papier tendu sur des structures de bambou et de bois représentent des personnages et des scènes historiques, des guerriers samurai, des oiseaux ou encore d'autres animaux. Les personnages principaux sont issus de la mythologie japonaise, comme Izanagi et Izanami, de l'histoire japonaise comme des Shogun, du théâtre kabuki ou même de la mythologie chinoise. Il est possible également de représenter des personnages contemporains, vedettes ou héros de feuilletons TV. Ces figurines sont illuminées de l'intérieur et installées sur des chars yatai pour défiler dans les rues de la ville. Le festival d'Aomori a été désigné comme un bien culturel traditionnel important par le gouvernement japonais en 1980.

Un festival similaire, Neputa Matsuri, se déroule à Hirosaki, également début août. le Hirosaki Neputa Matsuri se caractérise par une soixantaine de neputa de toutes tailles en forme d'éventails, ornés d'images de légendes héroïques de la Chine ancienne, comme Sangokushi ou Saga des trois royaumes, ou encore Suikoden ou Les hors-la-loi du marais. Une tradition semblable existe aussi à Hakodate, au sud d'Hokkaido.

Le terme Nebuta (ou Neputa) vient du terme dialectal local Nepute pour Nemutai (endormi) qui renvoie à une des origines possibles de la tradition. En effet, plusieurs explications sont données quant à l'origine historique de cette fête. La première se rattache à la coutume du neburi-nagashi et du festival Tanabata. Au moment des grosses chaleurs de l'été, des lanternes flottantes étaient placées sur la rivière pour noyer dans le flot l'engourdissement et la paresse de l'été et redonner du courage aux agriculteurs pour la saison des récoltes.

Mais il existe aussi la légende de Sakanoue-no-Tamuramaro (758-811), un seigneur de la guerre qui a écrasé les peuplades autochtones Ezo, implantées dans l'île de Hokkaido et à l'extrême nord du Honshu, et n'obéissant pas au pouvoir central. Il cacha ses soldats dans d'immenses poupées, leurre pour ses ennemis qui furent éliminés dans une version japonaise du cheval de Troie. De fait, le nom du festival de Aomori signifie "départ au front" alors que celui du festival de Hirosaki signifie "retour triomphant".

Au cours de la période Edo et Meiji , le fait de porter une grande lanterne en papier éclairée par des bougies, comme le Nebuta a souvent été interdit par le gouvernement en raison du danger potentiel d'incendie. Cette interdiction a également été mise en place au cours de la Seconde Guerre mondiale , mais a été levée dès 1944 pour tenter de remonter le moral pendant les dernières années de la guerre. Les grandes sociétés commerciales ont commencé à parrainer la création des chars dans la période d'après-guerre, et l'accent a été placé dans le développement du tourisme local à travers le festival. La source de lumière dans le flotteur était à l'origine une bougie, mais a évolué vers des ampoules électriques alimentées par des générateurs portables ou des piles rechargeables.

De nos jours, il existe trois types de chars utilisés dans le Festival Nebuta d'Aomori. Les nebuta des enfants et nebuta régionales sont parrainés par des organisations locales, et sont généralement de taille plus réduite. Les grands nebuta demandent plus de 6 mois de travail et sont réalisés sous la conduite de maîtres réputés. Le bambou a été remplacé par du fil de fer. Les papiers sont tendus et collés sur l'armature métallique, puis décorés à l'encre de Chine. Enfin, le système d'éclairage est mis en place.
les plus gros des chars Nebuta font 5m de haut, 9 m de large, 7 m de profondeur. Ces dimensions ne peuvent pas être dépassées, compte tenu du profil des rues dans lesquelles ils sont amenés à circuler. Ils pèsent plus de 4 tonnes, y compris le générateur électrique.
Lors du défilé, les chars sont poussés par une quarantaine de personnes, accompagnés par des musiciens et des danseurs; ces personnes, appelées haneto, bougent au son des tambours et de la musique spécifique à ce festival. Toute personne, y compris les touristes, peut participer à l'une des processions comme haneto tant qu'ils portent le costume approprié. Les costumes sont vendus dans les supermarchés et un ensemble complet (à l'exception du chapeau de fleur) peut être achetés pour environ 5000 yens.

2 musées exposent des chars Nebuta et racontent leur histoire:

  • Le Warasse Nebuta House, situé sur le port d'Aomori
  • Le Tsugaruhan Neputa-mura d'Hirosaki

DSCN1061.JPG
Nebuta de Yoshiteru, le 13e Shogun, maître de sabre; auteur Takashi Kitamura

DSCN1067.JPG
Détail représentation d'une légende du Lac Towada, le moine Nansobo; auteur Renmei Kitamura

DSCN1056.JPG
Tête

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique