Naoko Majima

Un article de Nezumi.

Naoko Majima ( japonais : 真島 直子, Majima Naoko) plasticienne contemporaine japonaise née en 1944

Biographie et œuvre

Quand elle avait 15 ans, Naoko Majima a été témoin du typhon Vera qui a tué plus de 6 000 personnes sur l’île de Honshu où elle habitait alors. De cet événement, semblent avoir jailli deux certitudes ayant marqué l’ensemble de son travail artistique : la proximité de la mort, mais aussi les ressources extraordinaires que l’être humain peut trouver en lui-même pour affronter les catastrophes et survivre.

Femme étudiante à l’université des arts de Tokyo, elle marque les esprits de par son style, la richesse des couleurs utilisées et son rapport à la matière.

En 1975, Naoko Majima entame son travail sur et avec la matière, sculptant avec des bandes de tissus récupérées et des gazes, des corps, des carpes et des pièces polymorphes. L’artiste revendique son scepticisme face au travail à la peinture à l’huile et cherche à sortir des limites de la toile, elle commence à créer ses objets d’art.

Intimement lié à son travail de sculpture, Naoko Majima débute en 1990 un travail cette fois sur le dessin. En créant les œuvres intitulées « Jigokuraku » , expression créée par l’artiste en jouant sur l’opposition entre enfer (jigoku) et paradis (gokuraku), proche du parcours initiatique. L’artiste envisage toujours ses dessins comme la représentation d’un état intérieur, ne distinguant pas l’acte de vivre et celui de créer.

Hantée par la vision des cadavres héritée de son enfance, puis par le souvenir de son mari, Tetsumi Kudo, qu’elle a accompagné dans la maladie et jusqu’à son décès en 1990, l’artiste émaille ses œuvres de nombreux symboles macabres. Dans certaines, à la limite de l’abstraction, des têtes de mort se révèlent en anamorphose entre les traits de ses dessins tandis qu’elle utilise parfois en guise de support du tissu gaze, matériau dont on se servait pour recouvrir les corps des soldats américains tombés au Vietnam.

On perçoit fortement l’angoisse qui hante l’imagination de l’artiste et qui continue de guider sa main sur le papier, ses œuvres sont aussi la source de la force qui lui permet d’affronter l’absurdité de la vie et d’exorciser la douleur comme le traumatisme, évoquant elle-même l’expression artistique comme un combat

Sa pensée complexe envisage la vie sous tous ses aspects, par ses tragédies mais aussi par le caractère sublime et tout-puissant de la nature qui dépasse toutes les problématiques humaines. Un rapport au monde se dévoile, teinté d’optimisme, et réactualise le genre de la vanité, car il est moins question de vacuité de l’existence que de ressources. Naoko Majima préfère visiblement rappeler à l’homme la responsabilité de ses actes en confrontant avec humour dans un diptyque en techniques mixtes les termes « Kalashnikov » et « Bella Ciao », évoquant d’une part la haine et d’autre part la résistance et la liberté dans l’inconscient collectif.

Expositions (sélection)

  • 2018 Naoko Majima Galleria Finarte, Nagoya'
  • 2017 Naoko Majima Gallery TOM, Tokyo
  • 2015 NO-NAI-MAYAKU : Drug-like Effects in Brain hino gallery, Tokyo
  • 2009 Collection Antoine de Galbert Espace François-Auguste Ducros, Grignan
  • 2008 SALON DU DESSIN CONTEMPORAIN Paris
  • 2006 The Corridor to the Dense Forest Aomori Contemporary Art Centre, Aomori
  • 2001 Grand Prix de la 10e Biennale d’Art Asiatique, Dakka, Bangladesh
  • 1997 JIGOKURAKU Chukyo University’s Gallery C., Aichi
  • 1996 HITO HITO Tokyo Metropolitan Art Museum, Tokyo
  • 1991 Nyuru Nyuru Nyoro Nyoro Gallery Nakatani Furufuru, Tokyo
  • 1987 Asia and Africa Kawasaki Civic Art Gallery, Kanagawa
  • 1983 Institut Franco-Japonais, Tokyo
  • 1980 Kobayashi Gallery, Tokyo
  • 1979 Two Persons Show: Kenzo Majima & Naoko Majima Hakuzen Gallery, Nagoya
  • 1978 Muramatsu Gallery, Tokyo
  • 1975 Sakae Gallery, Nagoya

Galerie

L'artiste à la galerie Mizuma

majima9965.JPG
2003
majima3603.JPG
Bella Ciao & Kalashnikov

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique