Maras

Un article de Nezumi.

Afficher la carte Google détaillé de ce lieu
Galerie de photos sur Maras

A une cinquantaine de kilomètres de Cuzco, la ville principale des Andes, Maras s'étend sur un plateau qui domine la Vallée sacrée des Incas, à 3 300 mètres d'altitude.

Le village de Maras est connu pour ses encadrements de porte sculptés dans la pierre, et représentant un mélange de symboles catholiques et incas.

La ville a surtout survécu, semble-t-il grâce à ses salines, situées à près d'une heure de marche de là, sur un versant escarpé. A cet endroit, le plateau commence à plonger vers la Vallée sacrée. A plus de 3 200 m, une source jaillit donnant naissance à un ruisseau saturé de chlorure de sodium. L'eau salée qui sort de la source est à 25°. Elle alimente les bassins par de multiples canaux que l'on ouvre et ferme en fonction des besoins. Le sel s'évapore grâce au soleil, et les récolteurs ratissent la fleur de sel à la surface des bassins.

Les Indiens extrayaient du sel des versants de la vallée dès l'époque pré-inca; il y a environ 500 ans, les Espagnols canalisèrent le ruisseau vers des bassins en terrasses, qui parsèment les pentes du plateau.

Aujourd'hui, les 700 à 800 familles qui possèdent les quelque 3 600 bassins sont organisées en coopérative. La production annuelle totale oscille entre 160 et 200 tonnes.

Le sel était aussi important pour les Incas que pour les Européens. Il constituait un élément important de conservation des aliments, un moyen d'échange avec d'autres cultures, mais servait aussi comme offrande aux dieux.

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique