Manjusri

Un article de Nezumi.

Manjusri (Monju Bosatsu 文殊菩薩 , en sanskrit: Mañjushrî; chinois : Wenshu) est un bodhisattva symbolisant la jeunesse, la beauté et l'intelligence (sapience), considéré comme le fondateur du Tibet et de la Mandchourie (d'où son nom provient).

Il est révéré comme le guide des bodhisattvas. Il est décrit, avec Fugen (Smantabhadra), comme l'un des deux bodhisattvas qui assistent Shakyamuni. Selon le Sutra Monjushiri Hatsunehan (Sutra du Nirvana de Manjushri), il naquit dans une famille brahmane à Shravasti et entra dans l'Ordre bouddhique, en convertissant un grand nombre de personnes. Dans le chapitre I du Sutra du Lotus, il est décrit comme celui qui comprend les présages, annonçant que le Bouddha va prêcher le sutra Myoho-renge-kyo, et dans le chapitre Devadatta, comme la personne qui convertit la fille du roi dragon.

Son culte s’est développé au Japon vers le 7 ème siécle. Dans l'enseignement ésotérique, il est placé dans la cour centrale du mandala du Monde de la Matrice, et des prières rituelles lui sont adressées pour assurer la sécurité.

Il est représenté le plus souvent avec une épée dans sa main droite et une fleur de lotus dans sa main gauche. L'épée symbolise sa capacité à distinguer le bien du mal et la fleur de lotus l'origine pure de l'homme primitif. Quelquefois on le représente assis sur un lion.

Monju Bosatsu enseigne l'interdépendance entre tous les hommes

Mantra : Om arahashano

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique