L'Image volée

Un article de Nezumi.

L'Image volée, exposition réalisée à la Fondazione Prada, Milan, du 18 mars au 21 août 2016.
Commissaire : Thomas Demand

Propos

L'Image volée est une exposition plurielle avec une thématique : le vol et l'art. Les œuvres se confrontent, dialoguent et dévoilent leurs secrets. Plus qu'une encyclopédie d'anecdotes, l'exposition dissèque et décompose les significations même du mot « vol ». Destruction, spoliation, pillage, modification, ré-appropriation ou citation, tout est dans la nuance. Ingres ne s'appropria-t-il pas des canons de beauté de la Renaissance ? Picasso s'est-il libéré de la rigueur de l'angle droit en s'inspirant des formes courbes de Matisse ? Guillaume Paris a-t-il dérobé Pinocchio ? Thomas Demand soutien que « l'acte créatif est inséparable de son contexte et reflète la relation entre l'artiste et le monde qui l'entoure.' » Ainsi, une œuvre d'art ne pourrait pas exister sans échanges et empreints. De l'artiste voleur à l'artiste menteur, en passant par l'artiste parodiant, l'exposition démontre avec humour et force d'exemples que la ré-appropriation d'images et de formes par un artiste participe au renouvellement de l'art.

Première partie

La première section contient des photographies, des peintures et des films dans lesquels l'objet volé ou manquant, souvent une œuvre, devient le sujet d'une nouvelle œuvre d'art. On remarque la plainte encadrée par Maurizio Cattelan - Untitled (1991) - à la suite d'un vol de travail intellectuel, ou Stolen Rug (1969), un tapis persan volé à la demande de Richard Artschwager pour l'exposition "Art par téléphone" à Chicago. Des œuvres évoquent l'absence, le résultat d'un vol, comme la toile de Adolph von Menzel Friedrich der Grosse auf Reisen (1854), mutilé afin d'obtenir de plus petits portraits.

En 1988, un minuscule portrait de Francis Bacon, peint par le peintre britannique Lucian Freud, disparaissait, volé lors d'une exposition à la Neue Nationalgalerie de Berlin. Quelques années plus tard, à la veille d'une rétrospective de l'œuvre de Freud à la Tate Modern de Londres, plus de 2500 posters furent placardés dans les rues de la capitale allemande, dans l'espoir de retrouver le tableau disparu. Sans succès. En parallèle, Sophie Calle interroge les gardiens de la Tate Modern pour qu'ils lui décrivent le tableau volé.

Deuxième partie

Dans la deuxième partie de l'exposition analyse la logique d'appropriation dans le processus de création. Il part de l'idée de la contrefaçon et la falsification, illustrée par le billet reproduit à la main par le faussaire Günter Hopfinger.
Dans Duchamp, portrait de Man Ray (1966), Elaine Sturtevant, par exemple, remet en scène le portrait photo fait par Man Ray de Marcel Duchamp, remplaçant à la fois l'auteur et le sujet de la photographie. D' autres artistes poussent la logique de la contrefaçon à la limite, pour voler l'identité d'un autre artiste.
D' autres travaux sont le résultat de modifications des œuvres ou des images existantes telles que les travaux d'Asger Jorn ou les collages de Wangechi Mutu, qui comprennent des illustrations médicales et des dessins anatomiques, et des artistes tels que Haris Epaminondas, Alice Lex-Nerlinger et John Stezaker qui intègrent des cartes, ou des images d' archives. Des auteurs tels que Erin Shirreff et Rudolf Stingel réalisent leurs peintures ou vidéos en utilisant, en tant que source, une reproduction photographique d'une œuvre d'art du passé.

Cette section se poursuit avec une série d'œuvres dans lesquelles les artistes empruntent l'élément visuel d'un autre média, dans un acte de dé-contextualisation de l'image. Anri Sala dans Agassi (2006) explore le potentiel du milieu du cinéma pour révéler une dynamique temporelle cachée, Guillaume Paris dans la vidéo Fountain (1994) propose une courte séquence, en boucle, issu du film d' animation Pinocchio (1940).

Troisième partie

La troisième partie de l'exposition se trouve au niveau du sous - sol de la galerie Nord, utilisé pour la première fois comme un espace d'exposition. Cette section aborde la question de la production d'images qui, par leur nature même, révèlent des aspects cachés du domaine privé ou public.

John Baldessari met une caméra cachée qui reproduit des images volées au public dans un espace adjacent, remettant en question le rôle même du spectateur.
Sophie Calle dans la série L'Hôtel (1981) combine dans ses recherches le côté privé et artistique, révélant des détails intimes de la vie d'inconnus fréquentant l'hôtel.
Christopher Williams dans SOURCE ... (1981) révèle des perspectives non officielles dans la communication institutionnelle, effectue la sélection dans les archives publiques de quatre photographies de John Fitzgerald Kennedy, président des États - Unis, vu de dos et donc jugées impropre à être montrées.
Bahamas système Internet par câble (BICS-1) et Globenet (2015) de Trevor Paglen expose l'infrastructure matérielle de surveillance de masse, la documentation du système interocéanique de câbles sous - marins qui transmettent des données sensibles.
Un espace montre les dispositifs réels d'espionnage utilisées par la DDR et l'Union soviétique pour contrôler ses citoyens: outils technologiques capables de briser les barrières de la vie privée, sélectionnés pour la beauté de leur conception qui anticipe ce que sont les ordinateurs et les smartphones d'aujourd'hui.

"L'Image volée" est accompagnée d'une publication illustrée éditée par la Fondation Prada, qui comprend des histoires inédites de Ian McEwan et Ali Smith, des essais de Russell Ferguson, Christy Lange et Jonathan Griffin et des interventions d'Erlinger Rainer et de Daniel McClean.

Principaux artistes présentés

Galerie


660e06ae5e09129d4378665d114375a0.jpg
Le tableau de John Baldessari qui donne son titre à l'exposition

4c6dba1ccf5f3216b4b5637f3206e741.jpg
Sophie Calle, Hôtel

Akasegawa0.jpg
Genpei Akasegawa Le grand billet de zéro Yen, 1967

e8614d4059b4a26e16f47a241c67cdcb.jpg

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique