Kumamoto

Un article de Nezumi.

Kumamoto (熊本) est une ville du Japon, chef-lieu de la préfecture de Kumamoto

Préfecture de Kumamoto

Kumamoto (熊本県, Kumamoto-ken) est une préfecture du Japon, située au sud-ouest de l'île de Kyûshû.

Durant l'époque féodale, il s'agissait de la province de Higo.

Dans la préfecture de Kumamoto, le secteur primaire est l'activité la plus importante pour l'économie. En effet, la préfecture est l'une des plus productrices du Japon. On y retrouve une forte production de tomates, d'oranges, de fraises ou encore de pastèques.

Dans la préfecture, le tourisme se développe de plus en plus, notamment grâce aux monuments historiques tels que le château de Kumamoto ou encore le pont Tsujunkyo. Près de la ville de Kumamoto, on y trouve un centre de recherche et de technologie. Il existe des industries dans les secteurs de l'alimentation et de l’électronique. On y retrouve aussi une des usines Honda dans le centre de la préfecture.

En 2023, la préfecture compte 1 800 000   habitants 

Villes

Liste des quatorze villes (市, shi?) de la préfecture de Kumamoto.

Amakusa ; Aso ; Arao ; Hitoyoshi ; Kamiamakusa ; Kikuchi ; Kōshi ; Kumamoto (capitale) ; Minamata ; Tamana ; Uki ; Uto ; Yatsushiro ; Yamaga

Districts

Liste des neuf districts (郡, gun) de la préfecture de Kumamoto :
Amakusa ; Ashikita ; Aso ; Kamimashiki ; Kikuchi ; Kuma ; Shimomashiki ; Tamana ; Yatsushiro

Le Mont Aso

Aso San (阿蘇山 ) ,le mont Aso est le plus vaste des volcans du Japon, et l'un des plus actifs. Sa caldeira compte parmi les plus grandes du monde. Du fait de son accessibilité et de son activité fréquente, il attire aussi bien les chercheurs vulcanologue que les touristes. Il est situé dans la préfecture de Kumamoto, au centre de l'île et culmine à 1592 mètres au dessus du niveau de la mer.

Parmi tous les cônes volcaniques, les plus grands sont le Naka-dake (1 506 m, le plus actif dans les temps historiques), le Taka-dake (le plus élevé, qui culmine à 1 592 m), le Neko-dake (1 408 m, estimé le plus ancien), le Kishima-dake (1 270 m), le Narao-dake (1 331 m) et le Eboshi-dake (1 337 m). Ce volcan présente sur ses flancs plusieurs sources thermales, comme celles d'Akamisu, d'Aso-Uchinomaki, de Jigoku, de Tarutama et de Yunotani. Le Naka-dake a un cratère d'environ 600 m de diamètre et 160 m de profondeur. Il contient un lac acide de couleur verte, qui se vidange parfois. Ce cratère émet de nombreuses fumerolles..

Le Mont Aso est une zone accessible et touristique (route à péage, téléphérique, zones thermales...). Ceci fait de lui un volcan assez dangereux car il accueille de nombreux visiteurs qui, parfois, sont blessés, voire tués par des émanations gazeuses sulfurées ou des retombées de projections (bombes, blocs). Depuis les années 1990, des bunkers en béton ont été installés aux alentours du cratère pour permettre aux personnes de se mettre à l'abri des projections en cas d'éruptions. Mais comme cela ne suffisait pas (7 morts et 70 blessés par intoxication aux gaz sulfureux en 1997), l'accès est interdit au public en cas d'éruption jusqu'à 1 km du cratère.

aso1009.jpg

Ville de Kumamoto

La ville de Kumamoto est située dans l'ouest de l'île de Kyûshû sur la côte de la mer d'Ariake qui la sépare de la préfecture de Nagasaki,

En 2023, la population de Kumamoto est de 740 000  habitants, avec plus de 1,4 million d'habitants, l'agglomération de Kumamoto est l'une des vingt plus grandes du Japon. La ville comporte cinq arrondissements : Kita (nord), Higashi (est), Minami (sud), Nishi (ouest) et Chūō (centre).

Kumamoto abrite le Suizen-ji Jōju-en, un jardin japonais de style tsukiyama voisin du temple Suizen, à environ trois kilomètres au sud-est du château de Kumamoto. Hosokawa Tadatoshi en a débuté l'élaboration en 1636. Le temple bouddhiste aujourd'hui disparu appelé Suizen-ji, abrite désormais un sanctuaire Izumi où les membres de la famille Hosokawa sont vénérés.

Le château de Kumamoto (熊本城, Kumamoto-jō) est considéré comme un des trois plus beaux châteaux du Japon, avec le château de Himeji et le château de Matsumoto. Treize structures de l'ensemble du château ont été désignées « biens culturels importants ».

L'histoire du château remonte à 1467 quand Ideta Hidenobu en édifia les fortifications. Ces fortifications furent développées en 1496 par Kanokogi Chikakazu. De 1601 à 1607, Kiyomasa Katō agrandit considérablement le château, le transformant en un complexe comprenant quarante-neuf yagura (poivrières) et dix-huit portes de poivrières . La tour du château, plus petite, construite quelque temps après le donjon, avait plusieurs installations dont un puits et une cuisine. Le palais Honmaru Goten fut achevé en 1610. L'ensemble du château mesure environ 1,6 km d'est en ouest et 1,2 km du nord au sud. Le tenshu fait quant à lui 30,3 m de haut.

Le château fut assiégé en 1877 durant la rébellion de Satsuma et le donjon ainsi que d'autres parties du château furent détruits par le feu. Treize des bâtiments de l'ensemble furent préservés et ont été désignés « biens culturels importants ». En 1960, le donjon a été reconstruit en béton. De 1998 à 2008, l'ensemble du château a bénéficié de travaux de restauration durant lesquels la plupart des structures du XVIIe siècle ont été reconstruites.


kumamotoch.jpg
Château de Kumamoto
fujimoto08.jpg
Final Wooden House 2008 , architecte Sou Fujimoto

Voir aussi Les films d' Ann ; le cinéma de Nezumi; les Artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; Les temples et des montagnes du Népal