Kudoyama

Un article de Nezumi.

Afficher la carte de ce lieu
Galerie de photos sur Kudoyama

Kudoyama ( japonais : 九度山町, Kudoyama-chō) est un bourg situé dans le district d'Ito, préfecture de Wakayama au Japon.

Population estimée (2012) : 5800 hab

Sites classés

Cette municipalité inclut plusieurs lieux inscrits au Patrimoine mondial de l'UNESCO en 2004 au titre des sites sacrés et chemins de pèlerinage dans les monts Kii. Ces sites appartiennent au vaste ensemble du Mont Kôya.

Jison-in

Jison-in (慈尊院) est un temple bouddhiste Shingon

Situé dans la plaine, non loin de la rivière Kinokawa, à une vingtaine de kilomètres au Nord des sanctuaires principaux, ce temple fait partie du complexe de temples de Kōya-san. Il a été fondé au IXe siècle pour servir de bureau administratif et de centre d'accueil pour les pèlerins. Il marquait le début de l'ascension vers Koya-san par le sentier chôishi-michi.

Le temple fut reconstruit à plusieurs reprises. La salle principale actuelle est une reconstruction datant du XIVe siècle, agrandie en 1540. Dans le Hondo se trouve une statue de Miroku Bosatsu, classée trésor national

La mère de Kôbô Daishi, alors très âgée, avait fait le déplacement depuis le temple Zentsû-Ji, dans la préfecture de Kagawa, afin de voir de ses propres yeux le monastère du mont Kôya que son fils avait fondé. L’accès au mont Kôya étant à l’époque interdit aux femmes, elle ne pût rejoindre Kôbô Daishi et dût séjourner au temple Jison-In. La légende raconte que comme Kôbô Daishi s’y rendait à neuf reprises chaque mois pour voir sa mère, on attribua au bourg le nom de Kudoyama (« la montagne des neuf fois »).

Cette présence tutélaire de la mère de Kôbô Daishi influence la destination actuelle de ce temple, essentiellement fréquenté par des femmes, qui viennent faire des vœux pour leur fertilité et pour avoir une bonne lactation après l'accouchement. On peut admirer le spectacle étonnant d'offrandes en forme de seins blancs et roses.

Kudoyama3.jpg

Niukanshôfu Jinja

Le sanctuaire shinto Niukanshôfu ou Niukanshôbu (丹生官省符神社 Niukanshōfu-jinja) est situé au dessus (et au sud) du Jison-in. Il est construit dans la style Kasuga-zukuri (inspiré du sanctuaire Kasuga de Nara)

Kôbô Daishi le fit construire afin d’y vénérer Niu-Kôyamyôjin, la déesse tutélaire du Jinson-In, au moment de sa fondation. Ce temple est également dédié à Amaterasu

Kudoyama2.jpg

Chôishimichi

Le Chôishimichi est un parcours de 23 kilomètres construit juste après la fondation du monastère du mont Kôya, qui a pour point de départ le temple Jison-In. C’était, jusqu’à l’époque d’Edo, le chemin de pèlerinage le plus fréquenté.
Le long du chemin, tous les 109 mètres (109 m = 1 Chô, ancienne unité de longueur japonaise), se dressent des Gorinsotoba, des colonnes de pierre semblables à des bornes routières. Sur chacune de ces bornes figurent des informations comme une inscription en alphabet siddham évoquant des vénérables divinités du bouddhisme tantrique, le nom d’un donateur, ou encore la date de son érection. Sur ces 216 bornes, plus de 180 sont encore d'origine ancienne.

Son point d'arrivée à Koyasan est la porte monumentale Daimon, à l'ouest du site.

Kudoyama1.jpg

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique