Khmer Loeu

Un article de Nezumi.

Le nom Khmer Loeu désigne l'ensemble des populations habitant les hauts plateaux du nord-est du Cambodge. Ils habitent principalement les provinces de Ratanakiri, Stoeng Treng et Mondulkiri.

Le gouvernement cambodgien a créé l'expression Khmer Loeu, ou « Khmers d'en haut », dans les années 1960 dans le but de créer un sentiment d'unité entre les populations des hauts plateaux, qui ne sont pas khmers, et la population khmère majoritaire et dominante. Auparavant, l'administration coloniale française les désignait par le nom de Montagnards. Traditionnellement, les Khmer les appelaient Phnong ou Samre, termes qui ont tous deux un sens péjoratif. A cette époque, le gouvernement a classé les citoyens comme l' un des trois groupes de "Khmer", Khmer Kandal , Khmer Islam et Khmer Loeu. Khmer Kandal ( "Khmer Central") désigne renvoyé à l'ethnie khmère majoritaire. Khmer Islam était le nom donné à l'ethnie Cham habitant les plaines centrales du Cambodge, et pratiquant un islam intégrant des éléments hindouistes ou bouddhistes. Khmer Loeu a été inventé comme un terme fourre-tout pour inclure toutes les autres minorités .

Bien que leur origine ne soit pas claire, on estime généralement que les groupes parlant des langues môn-khmer proviennent de migrations à partir du nord-ouest. Le terme englobe également des populations parlant des langues malayo-polynésiennes, les Jarai et les Rhade. Ces deux derniers groupes, qui parlent des langues proches du cham, viendraient de la bande côtière du Viêt Nam, formant des coins au milieu des groupes de langues môn-khmer.

Ces groupes sont disparates et habituellement on compte une vingtaine de différents ensembles ethniques parlant au moins 17 langues différentes. Contrairement aux Chams, et aux minorités vietnamienne et chinoises des basses terres, les groupes Khmer Loeu ne sont pas intégrés dans la société khmère ni dans la culture et restent politiquement désorganisé et sous-représentés dans la politique cambodgienne. Il n'y a jamais eu de traités entre un groupe Khmer Loeu et le gouvernement. La loi de 2001 des terres du Cambodge garantit aux peuples autochtones des droits collectifs sur leurs terres traditionnelles, mais le gouvernement est accusé de violer systématiquement ces dispositions, la confiscation de terres à des fins allant de l' exploitation forestière commerciale au développement d'investissements étrangers.

Les ethnies

La population totale de tous ces groupes est estimée à moins de 200 000 personnes, soit un peu plus de 1% de la population globale
Par ordre de population décroissante on trouve :

  • Kuy (Famille dravidienne)
    Les Kuy vivent dans les provinces de Kampong Thom , Preah Vihear et Stung Treng. Ils sont également présents en Thaïlande et au Laos. La plupart des Kuy ont été assimilés à la culture dominante. Beaucoup sont bouddhistes, et ils ont la réputation d'être des forgerons qualifiés.
  • Phnongs (Bunongs, Mnongs du Centre, famille austro-asiatique)
    Ils se trouvent dans les provinces de Mondulkiri , Kratie et Kampong Cham, ils sont également au Viêt Nam. Ils vivent dans les villages constitués de plusieurs maisons collectives dont chacune est divisée en compartiments qui peuvent accueillir des familles. Ils pratiquent la culture sèche du riz, et l'élevage de buffles. Ils ont leur propre langage appelé Pnong, la majorité des Phnongs sont animistes, mais une minorité d'entre eux suivent le catholicisme romain ou le bouddhisme Theravada.
  • Campuons (Tampuans, famille austro-asiatique)
  • Lao (laotien, famille thaï-kadai )
  • Jarai (Famille austronésienne )
  • Kru'ng (Kravet, famille austro-asiatique)
  • Malais (Famille austronésienne )
  • Thaïs (Famille thaï-kadai)
  • Chongs (Famille austro-asiatique)
  • Stiengs (Famille austro-asiatique)
  • Somray
  • Birmans (Myen)
  • Kraol
  • Rhade
  • Braos (Laveh)
  • Por
  • Kachok
  • Lamam (Loemoun)
  • Tamouls
DSCN5972.JPG
Habitation kachok, province de Banlung

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique