Keith Edmier

Un article de Nezumi.

Keith Edmier plasticien contemporain américain, né en 1967 à Chicago; Il est connu pour ses sculptures grandeur nature en résine.

Biographie

Le premier centre d'intérêt de Keith Edmier est la sculpture appliquée aux effets spéciaux dans les films. Pour apprendre comment créer des crocs de vampire, il fait un stage dans un laboratoire dentaire, où il apprend comment utiliser les techniques de moulure et maîtriser les moulages en acrylique. Après ses études, il part pour Hollywood, où il a commencé à apprendre plus en travaillant sur les films tels que La Mouche.

En 1990, il devient assistant de Matthew Barney, qui lui conseille de se concentrer sur la création de travaux plus personnels.

Beaucoup de ses travaux ont des liens très proches de sa vie personnelle. Il entreprend, par exemple, la création grandeur nature de la maison où il a grandi et que ses parents ont vendu depuis. La reconstitution exacte lui a pris plus d'une année.

Qualifié de réalisme sentimental, les sculptures figuratives extrêmement détaillées de Keith Edmier évoquent les souvenirs d’un enfant du Middle West américain dans les années 70. En associant son histoire personnelle à la mémoire collective, il incorpore un contenu biographique dans ses oeuvres en y rajoutant des détails directement en relation avec des personnages qui sont à ses yeux la symbolique d’une histoire encore récente. « Beverly Edmier 1967 », crée en 1998 n’est autre que l’image de sa mère enceinte aux dimensions réelles, représentée avec le même tailleur Chanel que portait Jacky Kennedy le jour où fut assassiné le Président.

« Jill Peters », 1997-1998 est un portrait de cire de sa première petite amie dont la coupe de cheveux nous renvoie à l’esthétique Farah Fawcett qui fut la première passion de nombreux adolescents américains de la génération d’Edmier. L’exagération des dimensions transmet une évidente sensation de vulnérabilité enfantine que l’on retrouve dans l’imagerie des dessins animés. L’utilisation des couleurs primaires ou bien encore les diverses structures phalliques qui évoquent la complexité sexuelle des adolescents nous renvoient cette fois vers l’univers des Super Heroes.

Cette fascination pour cette esthétique de teenagers l’amènera à collaborer avec Evel Knievel. De cette association naîtra la création d’un petit monument en bronze « Evel Knievel, American Daredevil »,( 1996). De cette même œuvre resurgira un projet récent sur le thème encore une fois de Farah Fawcett. Lorsqu’il découvrit que l’actrice se dédiait également au monde de l’art il se mit en contact direct avec elle et un premier projet voit le jour de cette étrange collaboration : « Untitled (hand) » 2000.

Quelques œuvres

  • Water Lily (1997)
  • First and Second Night Blooms (1998)
  • Snowdrops (1998)
  • A Dozen Roses (1998)
  • Beverly Edmier 1967(1998)
  • Paphiopedilum (2001)
  • Contemporary Projects 7: Keith Edmier and Farrah Fawcett 2000 (2002-2003)
  • Fireweed (2002 – 2003)

Galerie

edmier99.jpg

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique