Kawaii

Un article de Nezumi.

Le terme Kawaii(mignon, gentil) est parmi les plus répandus dans l'Archipel comme à l'étranger pour qualifier les créations visuelles japonaises d'aujourd'hui, est également lié à la critique sociale, indissociable de l'art contemporain japonais.

Voir La tendance Kawaii

Cette tendance est apparue dans l'art populaire japonais à partir de 1990. Cette tendance est marquée par une dominante forte, la couleur rose, et par le monde des mangas pour petites filles. Elle prolonge l'univers des poupées , des bonbons et des fleurs.

Mais l'ambiguïté est constante et la frontière est très mince avec l'industrie florissante du sexe qui utilise les mêmes codes et les mêmes fantasmes.

L'étude attentive des différentes connotations comme petit, vulnérable, enfantin, pur, innocent, poétique qui sont attachées à la notion de Kawaii et explorées révèle une stratégie particulière de ce mode d'expression. Il ne s'agit pas de messages directement politiques mais d'allusions allégoriques, émanant d'univers surréalistes, fantastiques, naïfs ou poétiques. On peut en distinguer les fondements dans le surréalisme poétique de Harue Koga (1895-1933), peintre influencé par l'avant-garde européenne des années 1920. Dans l'immaturité, l'innocence, la puérilité qu'affichent les sujets traités par des artistes comme Yoshitomo Nara à partir des années 1990, on retrouve ce procédé, qui fonctionne comme une politique de résistance poétique, également à l'œuvre dans le domaine des films d'animation, de l'architecture ou de la mode.


nishiyama98.jpg
Minako Nishiyama

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique