Kôyasan

Un article de Nezumi.

Afficher la carte de ce lieu
Galerie de photos sur Kôyasan

Le mont Kôya ( japonais : 高野山, Kōya-san) est une montagne de la préfecture de Wakayama, au Sud d'Ôsaka qui a donné son nom à une municipalité et qui abrite un complexe de plus de 120 temples bouddhistes.

> Kôyasan

Kôya-san est situé au cœur de la péninsule de Kii dans la Préfecture de Wakayama

Complexe religieux sacré du bouddhisme Shingon, situé dans un bassin alpin, Koyasan a été fondé par le grand prêtre Kûkai, connu aussi sous le nom de Kobo Daishi (titre posthume, 774-835). Situé sur un plateau à 800 m d'altitude entouré de huit sommets, le premier monastère s'est développé pour devenir une ville, Kōya, possédant une université d'études religieuses et plus de cent temples offrant l'hospitalité aux nombreux pèlerins et touristes.
Jusqu'en 1869, le site entier était désigné sous le terme Kongobu-ji et de nos jours, l'UNESCO désigne toujours le site sous ce nom de Kongobu-ji.
Au sens strict, Kongobu-ji désigne un temple situé au centre, formé par la réunion en 1869 de deux édifices et qui abrite l'état-major dirigeant les 360 temples Shingon.
Le plus grand complexe est le Danjo Garan.

L'ensemble du Mont Kôya au comprend également :

  • Jison-in (慈尊院) temple bouddhiste Shingon, à 20km au nord du Kongôbu-ji
  • Niukanshôbu Jinja (丹生官省符神社) sanctuaire shinto associé au Jison-in
  • Niutsuhime Jinja (丹生都比売神社) sanctuaire shinto à 20km au nord-ouest du Kongôbu-ji
  • Kôyasan chôishi-michi (高野山町石道) sentier qui permet l'accès nord depuis le Jison-in à Kôyasan


Les sites les plus importants de Kôya-san ont été classés au Patrimoine mondial de l'UNESCO en 2004 au titre des sites sacrés et chemins de pèlerinage dans les monts Kii.

koyamap1.jpg

koya991.jpg

Autres projets

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique