Juanita

Un article de Nezumi.

En 1995, la momie inca surnommée Juanita est découverte près d'Arequipa, par l'anthropologue et andiniste Johan Reinhard. Le corps de la jeune fille, vieux de plus de 500 ans, est remarquablement bien préservé par une momification sommaire et par la glace; depuis sa découverte elle est conservée par des moyens techniques. Revêtue des plus beaux vêtements, elle est exposée dans sa bulle de verre réfrigérée au Musée des sanctuaires andins, à l'université catholique Santa Maria, 110, calle Merced, près de la place d'Armes.

Juanita, aussi connue comme la Demoiselle des glaces avait environ 14 ans à sa mort qui est survenue entre 1440 et 1450. Elle se trouvait à environ 6300 mètres d'altitude, sur le volcan Ampato, et ne put être découverte que grâce à la fonte de cinquante mètres de glace due à l'éruption d'un volcan voisin. Elle a été découverte l'anthropologue Johan Reinhard et son partenaire d'escalade péruvien Miguel Zarate.

Son excellente conservation a permis des tests biologiques sur les poumons, le foie et les tissus musculaires. Des informations ont été obtenues sur la santé et la nutrition inca sous le règne de la Pachacuti Sapa Inca. Cette découverte n'est pas due au hasard, mais à l'exploration systématique de hautes montagnes. Ces montagnes sont les demeures légendaires de l'Apus, divinité des montagnes que les Péruviens ont craint et adoré depuis avant l'époque de l'Inca. La découverte de la momie

Il y a de fortes chances que Juanita ait trouvé la mort lors d'une Capacocha, une grande cérémonie qui visait à contribuer au salut de l'Inca, celui qui dirigeait l'empire, à sa chance dans les combats, sa santé et finalement à tout l'équilibre général de l'empire. Partout, dans chacune des provinces, des fonctionnaires dressaient d'abord la liste des offrandes, précisant le nombre de vases d'or, de tissus, de statuettes, puis étaient choisies des victimes humaines, obligatoirement des enfants, sélectionnées selon des critères de beauté particuliers. On les prenaient de préférence dans les classes dirigeantes, parmi les enfants de chefs locaux, qui se trouvaient honorés et souvent récompensés politiquement d'offrir la vie de leurs fils ou filles. Certains étaient sacrifiés à Cuzco, d'autres en divers lieux. L'endroit de leur exécution devenait un lieu de culte pour la région.

Juanita a été probablement endormie avec de la boisson ou des narcotiques, peut-être assommée, avant d'être cousue dans un sac et achevée par le froid; sacrifiée au sommet du glacier Ampato, dieu tutélaire de la région, au plus près du soleil à qui elle avait été consacrée.

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique