Iwate

Un article de Nezumi.

Afficher la carte de ce lieu
Galerie de photos sur Iwate

La préfecture d' Iwate (岩手県, Iwate-ken) est une préfecture au nord du Japon, située dans le Tôhoku.

Description

La préfecture d' Iwate compte 1 300 000 habitants pour une superficie de 15 280 km².

La capitale de la préfecture est la ville de Morioka.

La préfecture d'Iwate est bordée des préfectures de Aomori, Akita et Miyagi. Elle est bordée par l'océan Pacifique à l'est.

La préfecture d'Iwate s'est spécialisée dans la fabrication de composants électroniques, que ce soit des semi-conducteurs ou bien des condensateurs. Toshiba, Fujitsu et Nichicon y ont installé des usines.

Histoire

Durant la période Jômon (env. 8000-200 av. J.-C.), la province de Mutsu (dont fait partie l’actuelle préfecture d’Iwate) était occupée par les Emishi. Leurs origines sont incertaines : certaines hypothèses les rattachant directement aux Aïnous, d’autres à un métissage entre Aïnous et Wa-Yamato, les ancêtres des Japonais. Leur région était indépendante du pouvoir central et ils étaient probablement organisés en confédération de tribus ou de clans réunis autour d’un monarque. Les Emishi vivaient de la chasse, de la pêche, de la culture du riz et de céréales. Ils élevaient des chevaux, extrayaient de l’or, fondaient le fer et faisaient le commerce de marchandises venant de l’étranger.

Au VIIIe siècle, les autorités de Nara entreprirent la conquête du Nord du Japon. Ils construisirent des forts et y installèrent des garnisons, face aux attaques de guérillas des Emishi. Ils bâtirent aussi des temples bouddhistes et convertirent un certain nombre d’Emishi, qui collaborèrent alors avec le pouvoir central. Les chefs Emishi finirent par négocier avec les occupants et furent chargés de l’administration des districts d’Emishi (Isawa, Waga, Esashi, Hienui, Shiwa, Iwate).

La guerre s’acheva finalement en 801 lorsque Sakanoue no Tamuramaro, avec le titre de Sei-i-tai-shōgun (« généralissime contre les barbares »), fut envoyé pour réprimer les dernières révoltes des Emishi. Il fit construire en 802 le château d’Isawa dans l’ancienne cité de Mizusawa (Iwate-ken), à la confluence des rivières Kitakami et Isawa. En 803, le Fort Shiwa fut à son tour édifié dans l’actuelle ville de Morioka afin de maintenir la paix dans la région.

Au Xe siècle, la famille Abe (une famille Emishi) devint administratrice des districts d’Emishi. Elle fut remplacée par son vassal, la famille Kiyahara, après la guerre de Zenkunen (1051-1062). À la suite de la guerre de Gosannen (1083-1087), qui opposa Kyahara no Iehira à son demi-frère Fujiwara no Kiyohira (descendant de la branche Hidesato des Fujiwara), ce dernier partit s’installer à Hiraizumi (Iwate-ken), ville fondée par son père Fujiwara no Tsunekiyo. Il y construisit un fortin et la ville se forma tout autour. De cette capitale, sa descendance, les Ōshū Fujiwara, dirigea les provinces du Dewa et du Mutsu jusqu’au XIIIe siècle.

En 1597, le 26e seigneur Nambu, Nobunao débute la construction du château de Morioka sur la rivière Kitakami. Il est fait du granit produit dans la région et sera achevé en 1633. Une « ville-château » (jōkamachi) se développe autour, théâtre d’un commerce et d’un artisanat florissants. La famille Nambu conserva le pouvoir jusqu’à l’ère Meiji en 1868.

Le fief des Nambu devint la Préfecture de Morioka en 1871, puis Préfecture d'Iwate l’année suivante. En 1889, Morioka devint la capitale de la préfecture et en 1890, furent installées des lignes de chemin de fer, puis les lignes de Shinkansen en 1982.

Le 11 mars 2011, la région est frappée par un séisme dévastateur, de magnitude de 9,0 dont l'épicentre se situe au large des côtes est face à la ville de Sendaï. Il est probablement le plus violent de l'histoire du Japon, et l'un des plus puissants séismes meurtriers jamais enregistré sur la planète depuis 1900. Il est suivi d'un tsunami encore plus meurtrier et de la catastrophe nucléaire de Fukushima-Daishi. En particulier la ville d'Ishinomaki est durement touchée par le tsunami. Le 16 mars, le maire de la ville annonçait que 10 000 des 160 000 habitants étaient portés disparus. La moitié des 61 000 habitations de la ville ont été détruites .
Voir Séisme et tsunami en 2011 au Tôhoku

Principales villes et villages

Outre la capitale Morioka

  • Hachimantai
  • Hanamaki
  • Hiraizumi
  • Ichinoseki
  • Kamaishi
  • Kitakami
  • Kuji
  • Miyako
  • Ninohe
  • Ôfunato
  • Ôshu
  • Rikuzentakata
  • Takizawa
  • Tôno

Galerie

DSCN1289.JPG
Chûzon-ji à Hiraizumi
DSCN1243.JPG
Porte du Hô-on-ji à Morioka

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique