Icônes américaines

Un article de Nezumi.

Icônes Américaines, chefs-d’œuvre du SFMOMA et de la collection Fisher, exposition du 8 avril au 22 juin 2015, au Grand Palais à Paris

Propos

Anticipant l’installation conjointe des œuvres de la collection Fisher et de celles du SFMOMA à l’occasion de la réouverture, en 2016, du SFMOMA agrandi et rénové, les différentes salles de cette exposition regroupent de manière saisissante des œuvres couvrant la carrière de ces artistes américains parmi les plus importants de l’après-guerre.

L’exposition Icônes Américaines présente une sélection de peintures et de sculptures représentatives de la production de quatorze artistes américains parmi les plus éminents du XXème siècle. Bien que cette présentation s’attache à souligner la singularité de ces artistes plus que leurs liens avec tel ou tel courant, quelques indications générales aideront à situer leurs œuvres dans une perspective historique, et dans le contexte de ces deux collections, qui se distinguent par leur richesse dans le domaine de l’art américain des années 60 à nos jours.

L’exposition prend pour point de départ l’œuvre d’Alexander Calder et d’Ellsworth Kelly qui, par leur exploration inventive de la couleur et de la forme, incarnent les débuts de l’abstraction avant et immédiatement après la Seconde Guerre mondiale. Les courants qui traversent la scène artistique new-yorkaise du début des années 1960 sont représentés ici par le pop art de Roy Lichtenstein et d’Andy Warhol et par des figures clés associées à l’art minimaliste, tels Carl Andre, Dan Flavin, Donald Judd et Sol LeWitt. Les peintures singulières novatrices de Richard Diebenkorn, Brice Marden, Agnes Martin et Cy Twombly révèlent la diversité d’approches de l’abstraction picturale telle qu’elle se développe aux États-Unis dans les années 1950 et 1960, et au sein de laquelle la trace de la main de l’artiste conserve toute son importance. L’influence de ces premières manifestations du pop art, du minimalisme et de l’abstraction se retrouve dans les toiles figuratives de Chuck Close et de Philip Guston, qui, vues de près, fascinent par la vigueur de leur gestuelle et qui, à distance, traduisent leurs sujets de manière à la fois puissante et énigmatique.

Artistes présentés

Galerie

ekelly307.jpg
Ellsworth Kelly, Spectrum I 1953

close551.jpg
Chuck Close

twombly421.jpg
Cy Twombly


warhol714.jpg
Andy Warhol

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique