Hué

Un article de Nezumi.

Hué ( vietnamien Huế) est l'ancienne capitale impériale du Viêt Nam. Elle est située au centre du pays, juste au sud du fameux 17e parallèle, non loin de la mer.

Sommaire

Histoire

Capitale des Nguyễn, les seigneurs du Sud, au XVIe siècle, Hué devient la capitale du Viêt Nam tout entier après sa réunification par Gia Long en 1802. La cité impériale se bâtit tout au long du XIXe siècle. Devenue la résidence impériale et le siège de la cour, Hué acquiert un grand prestige et un grand raffinement qui se traduisent notamment dans la musique et dans la cuisine. La cité interdite est partiellement détruite en 1885, puis en 1947.

Sous la colonisation française, Hué devient la capitale de l'Annam, l'une des subdivisions de l'Indochine française. La monarchie est maintenue mais passe sous tutelle. Les Français encouragent alors le développement architectural de la ville, gardant à Hué son statut de ville impériale jusqu'en 1945, date de l'abdication de l'empereur Bảo Đại.

Le 29 janvier 1968 dans le cadre de l'offensive du Têt de la Guerre du Viêt Nam, les nord viêtnamiens attaquèrent la ville. Après avoir pris une grande partie de la vie, ils tentèrent un assaut sur la base américaine qui échoua. La portée symbolique de cette offensive fut cependant très grande.

Géographie

Le fleuve Sông Hương (rivière des Parfums) le traverse et sépare la vieille ville au nord de la cité moderne au sud. Hué vit essentiellement de la pêche et du tourisme.

Le fait qu'elle ait été capitale impériale du Viêt Nam, l'aristocratique culture de la cour mandarinale, la finesse de sa poésie et son agilité intellectuelle donnent à Huê un caractère particulier.

Patrimoine mondial de l'UNESCO

L'Ensemble de monuments de Huê a été classé au Patrimoine mondial de l'UNESCO en 1993.

Sont concernés en particuliers les ensembles suivants:

Citation

Établie comme capitale du Viet Nam unifié en 1802, la ville de Huê a été non seulement le centre politique mais aussi le centre culturel et religieux sous la dynastie Nguyên, jusqu'en 1945. La rivière des Parfums serpente à travers la cité-capitale, la cité impériale, la cité pourpre interdite et la cité intérieure, ajoutant la beauté de la nature à cette capitale féodale unique.

Galerie

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique