Hirosaki

Un article de Nezumi.

Afficher la carte de ce lieu
Galerie de photos sur Hirosaki

Hirosaki (弘前) est une ville japonaise de la préfecture d'Aomori, située dans la région du Tôhoku, au nord de l’île principale de Honshû.

Histoire

Durant l'époque de Heian, la cité (alors nommée Takaoka) se trouve sur les possessions des Ōshū Fujiwara. Puis, avec l'époque de Kamakura et la prise du pouvoir par Minamoto no Yoritomo, le clan Nambu gagne le contrôle de la région.

Après les batailles d'Odawara (1590) et de Sekigahara (1600), la province de Mutsu est dominée par la clan Tsugaru (allié des Tokugawa et ancien vassal du clan Nambu), qui s'installe dans la ville de Hirosaki et y restera durant toute l'époque d'Edo. Tsugaru Nobuhira y construit notamment le château de Hirosaki en 1611. Après la restauration Meiji, une division de l'armée impériale japonaise s'installe dans la ville. C'est d'ailleurs à cette époque que la cité a été officiellement fondée, le 1er avril 1889.

La ville

Le 27 février 2006, la ville d'Iwaki et le village de Souma ont fusionné avec la ville de Hirosaki.

Deuxième ville du département d'Aomori, avec 180 000 habitants. C'est un centre important de commerce de riz et surtout de pommes (20% de la production du Japon).

La ville compte une université : l'université de Hirosaki.

Personnalités nées à Hirosaki:

Centres d'intérêt

Le Château (Hirosaki-jô) et le jardin d'Hirosaki (Hirosaki-kôen) comprend un jardin, des douves, des portes et une tour. Construit en 1611, le château a été détruit par un incendie. Hanami, la fête des cerisiers en fleurs est célébré plus tard que dans le reste du pays, début mai.

Au nord du parc du château, le Quartier des samouraïs abrite une petite dizaine de maisons de l'époque Edo, rénovées.

Au sud-ouest de la ville, le quartier des temples Zenrin-gai (禅林街) s'organise autour d'une allée centrale, bordée de plus de 20 temples et aboutit au grand Chôshô-ji (長勝寺) , temple du clan Tsugaru. Ce temple est remarquable pour sa cloche monumentale du XIVe siècle, le hondô du XVIIe siècle, pour les mausolées de l'époque Edo construits pour les seigneurs du clan Tsugaru et surtout pour sa collection de statues polychromes.

Le monastère Saishô-in (最勝院) connu pour sa très belle pagode à 5 étages, construite sur l'ordre du seigneur Nobuyoshi du clan Tsugaru et achevée en 1667; elle mesure 32m de hauteur.

Le Tsugaruhan Neputa-mura (ねぷた村) présente sur 2 niveaux l'histoire et des exemples de chars Neputa. le défilé de ses chars, en forme d'éventail, très colorés et éclairés de l'intérieur, donne lieu à de grandes fêtes annuelles, début août.

hirosaki1105.JPG
Le Château
hirosakipag.jpg
La Pagode du monastère Saishô-in
hirosaki1127.JPG
Le temple Chôshô-ji
hirosaki1121.JPG
Les disciples de Bouddha (Rakan)

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique