Hajime Sorayama

Un article de Nezumi.

Hajime Sorayama ( japonais : 空山 基, Sorayama Hajime ), né en 1947 à Imabari , Préfecture d'Ehime , Japon, illustrateur et designer japonais

Hajime Sorayama est célèbre à double titre:
-D'une part pour ses pin-up hyperréalistes , mêlant classicisme, références cinématographiques mythologie , technologie , érotisme fétichiste , Science-fiction et Sado-masochisme.
-D'autre part pour sa participation au design de robots, dont le célèbre Aïbo, le chien de chez Sony, mais aussi des robots gynoïdes, rejoignant ainsi sa première passion.

Hajime Sorayama est un illustrateur venant du monde de la publicité. Il entretient une relation obsessionnelle avec le corps de la femme, la recherche de la femme parfaite, les courbes parfaites. Il a dessiné énormément de "pin-up", ces femmes idéales dans a peu près tous états : nues, habillées de cuir, portes jarretelles, attachées.

C’est surtout la série des femmes-robots qui a fait sa notoriété, à partir de 1973. Ces robots sont totalement androïdes, avec une vision hyper-réaliste de la femme, trop parfaite.
La qualité technique de ses œuvres a également contribué à son succès, car Sorayama utilse tous les moyens, crayons, pinceaux, acrylique et une touche d’aérographe pour les finitions. Une autre série est celle des femmes cyborgs, mélange de chair et d’acier.

AIBO

Malgré une réputation un peu sulfureuse, la très sérieuse firme Sony lui confie en 1997 le design du robot AIBO ERS110. Un AIBO est un chien robot de compagnie. Il voit le jour officiellement le 11 mai 1999.

Les AIBO ont été développés par le Laboratoire des Créatures Numériques (Digital Creature Laboratory) de Sony. Le nom AIBO signifie ami ou compagnon en japonais mais peut aussi être vu comme la concaténation de AI signifiant soit amour en japonais soit le sigle signifiant Artificial Intelligence (en français IA, Intelligence artificielle) et de BO pour Robot.

Les AIBOs peuvent se déplacer, voir leur environnement et reconnaître des commandes vocales. Ils sont considérés comme étant des robots autonomes et peuvent apprendre et mûrir sous la conduite de leur propriétaire, de stimuli provenant de leur environnement ou grâce à d'autres robots.

Albums

  • Pink Journal ( 1967 )
  • Sexy Robots ( 1983 )
  • Pin-Up ( 1984 )
  • Venus Odyssey ( 1985 )
  • Hajime Sorayama ( 1989 )
  • Hyper Illustrations (1989)
  • Hyper Illustrations 2 (1989)
  • The Gynoids ( 1993 )
  • Naga ( 1997 )
  • Torquere ( 1998 )
  • Sorayama 1964-1999 ( 1999 )
  • Gynoids Reborn ( 2000 )
  • Gynoids Genetically Manipulated (2000)
  • Metallicon ( 2001 )
  • Venom ( 2002 )
  • Latex Galatea ( 2003 )

Voir aussi

Hajime Sorayama a participé comme conseiller artistique ou comme designer à des films de science-fiction.


Retrouvez tous les détails de la filmographie de Hajime Sorayama sur sa fiche IMDB


Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique