Gangâ

Un article de Nezumi.

Sculpture de Gangâ à Patan
Sculpture de Gangâ à Patan

Gangâ est la déesse du Gange, fille de Menakâ et d'Himavant, le roi de l'Himalaya.

C'est la mère de Kârttikeya avec Agni et qui est appelé par suite Gangâputra. Elle est aussi la mère de huit garçons avec le roi Shântanu, mais lors de leur séparation, elle les noya tous sauf un, Bhîshma.

Elle est l'épouse de Shiva qui la porte dans sa chevelure. Elle est parfois appelée Bhagîrathî, « descendante de Bhâgirathâ », car c'est grâce aux ascèses de ce rishi qu'elle descendit sur terre afin de purifier les êtres de leurs péchés.

Selon la légende, Brahmâ collecta la sueur des pieds de Vishnou pour créer Gangâ ainsi deux fois sanctifiée par le contact de deux dieux. Quelques années plus tard, un roi d'Ayodhya, ancêtre de Râma, nommé Sagar, obtint par magie soixante mille fils.

Quand Bhagiratha, un des descendants de Sagar, par une deuxième épouse, apprit le destin de ses ancêtres, il fit le vœu de faire descendre Gangâ sur terre de façon à balayer les cendres des fils de Sagar vers les cieux. Bhâgirathâpria Brahma accéda à sa demande et ordonna à Gangâ de s'exécuter. Gangâ, prise de vanité, estima qu'on lui faisait insulte et décida de balayer la terre entière. Alarmé, Bhâgirathâ pria Shiva de briser la force du flot torrentueux de Gangâ qui chuta avec arrogance sur la tête de Shiva. Mais le dieu l'emprisonna dans ses cheveux, ce qui lui vaut l'épithète de Gangâdhara et elle ressortit assagie et trois fois sanctifiée par son contact avec toute la trimurti.

L'île de Sagar, dans la partie ouest des Sundarbans près de Diamond Harbor à l'embouchure de la Hûglî, le nom du bras du Gange qui coule à Kolkata accueille le pèlerinage de Gangâ Sagar. Là, se trouve un temple dédié à Kapil Muni crédité pour la descente du Gange et tous les bienfaits qui s'en suivirent.

Les deux déesses fluviales, la Gangâ et son affluent, la Yamunâ, sont généralement représentées à la base des montants de la porte du temple. La Gangâ est représentée sur un makara alors que la Yamunâ est représentée sur une tortue. Le makara est un animal aquatique du bestiaire mythologique de l'Inde. Il s'agit d'une créature ayant à la fois une petite trompe l'apparentant à l'éléphant de mer, la denture du crocodile et une queue de poisson.On trouve des représentations de makara à la fois dans le contexte bouddhique et hindou. La forme du makara subit une évolution stylistique et iconographique, si bien que les animaux le constituant vont devenir de moins en moins reconnaissables. Le makara est considéré comme une créature propice liée à la fécondité.

La Gangâ est également représentée dans la chevelure de Shiva dans les représentations de la Gaṅgadharamūrti (« forme qui porte le Gange ») qui fait référence au mythe de sa descente sur terre.

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique