Gérard Schlosser

Un article de Nezumi.

Gérard Schlosser est un peintre français né le 12 juin 1931 à Lille.

Source et compléments sur Gérard Schlosser

Biographie

Élève de l'École des arts appliqués de Paris où il étudie l'orfèvrerie, Gérard Schlosser fait un court passage à l'École des Beaux-Arts puis décide de se consacrer à la peinture.

Membre actif du salon de la Jeune Peinture jusqu’en 1972.

Vit et travaille à Paris et dans la Drôme.

Dès ses premières toiles, Gérard Schlosser fait le choix de la figuration : fragments de corps peints en aplats et cernés de noir. Ces travaux ne sont pas sans rappeler les recherches des artistes du Pop Art.

C’est en 1970 qu’il a recours à la photographie. Il systématise par la suite ce procédé comme d’autres artistes français associés à la Figuration narrative :Jacques Monory, Bernard Rancillac, Gilles Aillaud, Gérard Fromanger. L’usage de l’épiscope qui permet de projeter une image sur la surface de la toile se généralise.

« Schlosser est une caméra-œil, la caméra-œil d’un peintre-cinéaste, et pas seulement un œil. Mais cette caméra-œil – et cet œil – sont, comme ceux d’un cinéaste, indissolublement liés aux emplois du temps, aux emplois d’espaces d’une société » Alain Jouffroy (« Gérard Schlosser » par Alain Jouffroy, Édition Frédéric Loeb, 1993).

Les titres des tableaux assument un rôle déterminant dans ce processus. Chacun d’eux participe à l'identité de ce moment cinématographique : « Elle n'a quand même pas de chance avec son mari », « Pourvu qu'il n'y ait pas de bouchon à Vienne », « Tu as réglé la cotisation ? », « Il m’avait dit d’attendre au café du port ».

Expositions personnelles récentes

  • 1980 : Château de Ratilly Centre d'Art Contemporain, Yonne ; Galerie Beaubourg, Paris.
  • 1981 : Centre Régional d'Art Contemporain, Châteauroux ; Centre d'Action Culturelle, Annecy
    Galerie Jean-Marie Cupillard, Grenoble ; Maison des Arts et des Loisirs, Sochaux ; Galerie Erco, Paris.
  • 1982 : Galerie Jacqueline Storme, Lille
  • 1983 : C.A.C., Saint-Cyr-l'École
  • 1984 : Galerie Beaubourg, Paris.
  • 1985 : Galerie Ghana, Séoul.
  • 1987 : Galerie Beaubourg, Paris.
  • 1989 : Galerie Mayer Schwarz, Los Angeles.
  • 1991 : Galerie Loft, Paris ; Galerie Thierry Salvador, Paris ; Galerie Vincent, Saint-Pierre, La Réunion.
  • 1992 : Centre d'Art Contemporain, Lycée du Forez, Feurs ; Galerie Félix Labisse de l'Hippodrome, Douai.
  • 1994 : Galerie Jacqueline Storme, Lille ; Galerie Loft, Paris ; Galerie Vincent, Béziers.
  • 1995 : Art Center, Séoul.
  • 1996 : Galerie Sassi, Paris ; Espace Culturel François Mitterrand, Beauvais.
  • 1997 : Galerie Gastaud, Clermont-Ferrand.
  • 1998 : Fondation Charies-Cante, Mérignac.
Autres projets

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique