Estuaire 2012

Un article de Nezumi.

Estuaire et Le Voyage à Nantes sont le troisième (et dernier ?) épisode de la manifestation d'art contemporain Estuaire

La partie active se tient du 15 juin au août 2012, mais de nombreuses œuvres sont pérennes.

Estuaire 2012

En 2007 et 2009, une trentaine d’œuvres sont réalisées in situ, à Nantes, Saint-Nazaire et sur les 60 km de l’estuaire de la Loire qui les relient.

Dans la construction de ce parcours, le choix des sites est pensé pour qu’au terme de la dernière édition, la plupart des communes riveraines de l’estuaire abritent une œuvre. La programmation artistique s’inscrit de fait dans une logique de développement du territoire et déborde le cadre traditionnel des biennales d’art contemporain. Estuaire accompagne et stimule la construction de la métropole Nantes Saint-Nazaire.

En 2012, ce sont 9 nouvelles œuvres pérennes qui rejoignent cette collection permanente à ciel ouvert, soit un parcours de 29 œuvres réparties sur 12 communes de l’estuaire et à l’Abbaye de Fontevraud. Chacune guide vers un lieu atypique ou un site remarquable de l’estuaire. Entre réserves naturelles fragiles et bâtiments industriels gigantesques, l’estuaire de la Loire est un territoire complexe.

À l’issue de l’édition 2012, l’aventure d’Estuaire se poursuivra pour entretenir, faire vivre et rendre accessible au tourisme ce parcours artistique.

Principales œuvres

  • Did I miss something?, de Jeppe Hein à Couëron
  • La Maison dans la Loire, de Jean-Luc Courcoult à Couëron
  • L'Observatoire, de Tadashi Kawamata à Lavau-sur-Loire
  • Le Jardin étoilé, Kinya Maruyama à Paimbœuf
  • Suite de triangles, Felice Varini à Saint-Nazaire
  • Villa cheminée de Tatzu Nishi
  • Misconceivable, Erwin Wurm au canal de la Martinière (Le Pellerin)
  • Le Pendule de Roman Signer à Rezé
  • La Serpentine rouge de Jimmie Durham, Indre
  • Les Colons de Sarah Sze, Bouguenais
  • Serpent d'Océan de Huang Yong Ping , St Brévin les Pins
  • Le Jardin du Tiers Paysage, Gilles Clément; St Nazaire

Le Voyage à Nantes 2012

Nantes, offre peu d’elle-même spontanément si ce n’est un climat, une lumière, une odeur caractéristiques. Il faut pénétrer la ville pour l’aimer comme elle le mérite, mais elle se dérobe, elle peut indiquer une direction sans intérêt ou laisser passer à côté d’un quartier digne d’un roman de Simenon.

C’est ainsi qu'est né le parcours du Voyage à Nantes, pour guider le visteur vers des monuments remarquables, des sites fascinants, des points de vue inhabituels, des regards sur la ville susceptibles de rendre sa poésie et sa personnalité.

La ville a été atteinte dans son patrimoine par la guerre, la désindustrialisation, les comblements de la Loire et de l’Erdre, mais bénéficie aujourd’hui d’un panorama culturel d’une richesse et d’une diversité que les autres capitales régionales envient.

Le sous-titre du Voyage à Nantes, La ville renversée par l’art, indique l'intention de sublimer le parcours géographique par des interventions de créateurs contemporains ou de plus anciens, revisités dans des lieux insolites, en particuliers les œuvres du Musée des Beaux-Arts de Nantes (fermé pour rénovation) exposées dans divers lieux inhabituels. Ces expositions insolites sont proposées par Alain Séchas dans un programme dénommé Sans Cimaise et Sans pantalon.

Principales œuvres contemporaines

Œuvres permanentes

Autres œuvres

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique