Eishi

Un article de Nezumi.

Chōbunsai Eishi 鳥文斎 栄之 (1756-1829) ou plus simplement Eishi est un artiste d'estampe japonaise (gravure sur bois), un des maîtres de l'ukiyo-e. On l'appelle parfois au Japon Hosoda Eishi.

Biographie

Chōbunsai Eishi était le fils aîné d'un samouraï d'Edo

Il commença par étudier la peinture de l'aristocratique école Kanō, en compagnie du futur shogun Tokugawa Ieharu. Il devint ensuite peintre officiel du ce même shogun, puis de son successeur Ienari, ce qui lui assura une situation financière confortable, pendant trois années environ.

En qualité de peintre du Shogun, il ne pouvait pas s'adonner à l'ukiyo-e d'inspiration plus populaire. Aussi, vers l'âge de trente ans, il abandonne sa charge pour se consacrer à l'art de l'estampe. Il devient l'élève d'Utamaro, son ainé de seulement 3 ans.

Par la suite, il revint à la cour du shogun et se remit à la peinture plus académique de l'école Kanō.

Tout comme Utamaro, Eishi fut un peintre de bijin-ga, peintures de jolies femmes. Son style peut ressembler superficiellement à celui d'Utamaro. Il s'en distingue cependant facilement par de nombreuses différences stylistiques, telles que la représentation de figures en pieds sur fond vide ou monochrome, ou encore l'attitude élégante, voire maniérée, de ses courtisanes, à la silhouette légèrement cambrée.

Eishi réalisa par ailleurs un certain nombre de peintures érotiques (shunga) et de peintures d'écoles de sumo.

Il eut de nombreux élèves, près de trente, dont le plus célèbre fut sans doute Eisho. Eisho a fait de nombreuses estampes du genre okubi-e (portrait en buste), d'un grand impact visuel, qui ne sont pas sans rappeler le style d'Utamaro. Comme chez Utamaro, on peut noter le recours à des fonds micacés, parfois noirs chez Eisho, et d'un effet visuel spectaculaire. Parmi les élèves de Eishi, on compte aussi Eiri, qui produisit également de nombreux okubi-e. Il en est de même de Eisui, au style souvent difficile à discerner de celui de Eisho.

Par ailleurs, outre ces trois élèves très notoires, on lui connait aussi comme élèves Eishin, Eiryu, Eijin, ou encore Eicho.

Enfin, Eishi eut une forte influence sur Toyokuni.

Galerie

eishi991.jpg

Echizenya Morokoshi courtisane

eishi1022.JPG

Lutteur de sumo

eishi992.jpg

Trois femmes et un garçon, le long de la Sumida

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique