Edward Kienholz

Un article de Nezumi.

(Différences entre les versions)
(+)
Version actuelle (3 août 2016 à 07:54) (modifier) (défaire)
(++)
 
Ligne 3 : Ligne 3 :
===Biographie===
===Biographie===
 +
Né dans une famille de fermiers, Edward Kienholz fait des études classiques au Whithwoth Collège de Spokane puis aux universités de Whitworth et de Washington mais pas de formation artistique. Après ses études, il exerce divers métiers : imprésario d'une troupe de danseurs, étalagiste, représentant en aspirateurs... À vingt-six ans, il s'installe à Los Angeles. À partir de 1954, il crée des œuvres avec de vieux morceaux de bois récupérés et cloués sur des panneaux, le tout peint de couleurs violentes à l'aide d'un balai.
Né dans une famille de fermiers, Edward Kienholz fait des études classiques au Whithwoth Collège de Spokane puis aux universités de Whitworth et de Washington mais pas de formation artistique. Après ses études, il exerce divers métiers : imprésario d'une troupe de danseurs, étalagiste, représentant en aspirateurs... À vingt-six ans, il s'installe à Los Angeles. À partir de 1954, il crée des œuvres avec de vieux morceaux de bois récupérés et cloués sur des panneaux, le tout peint de couleurs violentes à l'aide d'un balai.
En 1956, il fonde une galerie "Now Gallery" où seront exposés des artistes d'avant-garde. C'est dans ces années-là qu'il cesse de faire des peintures abstraites pour construire des installations-environnementales composées de photographies, de vêtements, de meubles d'occasion récupérés ainsi que des chiffons, ferrailles, caoutchoucs, plastiques, fil de fer, plâtre, autos, instruments médicaux, pierres tombales. Tous ces éléments sont intégrés tel quel, de par leur assemblage, Edward Kienholz signifie son opinion sur la violence, la guerre, l'exclusion sociale et raciale.
En 1956, il fonde une galerie "Now Gallery" où seront exposés des artistes d'avant-garde. C'est dans ces années-là qu'il cesse de faire des peintures abstraites pour construire des installations-environnementales composées de photographies, de vêtements, de meubles d'occasion récupérés ainsi que des chiffons, ferrailles, caoutchoucs, plastiques, fil de fer, plâtre, autos, instruments médicaux, pierres tombales. Tous ces éléments sont intégrés tel quel, de par leur assemblage, Edward Kienholz signifie son opinion sur la violence, la guerre, l'exclusion sociale et raciale.
-
En 1962, il produit sa première grande installation ''Roxys'', jalon majeur de l’histoire de l’art contemporain. Ce travail interroge les pulsions inavouées de l’homme. L’artiste jette une lumière crue sur ces réalités à travers la reproduction d’une maison de tolérance et sa brutalité. "Roxy's" est le nom d'un fameux bordel de Las Vegas. Kienholz baptisa "tableau" cet environnement imaginé d'après les tableaux vivants, mis en scène et costumés, qu'il avait vus enfant dans les églises et dans les cours de ferme. La scène du Roxy's se passe en 1943; la date est précisée par le calendrier, les magazines, la mode des vêtements, les chansons du juke-box et par le portrait "appel-aux-armes-du-Général-Mac-Arthur". Bien que l'on considère souvent l'oeuvre de Kienholz comme une critique de la société, il est intéressant de remarquer que la tonalité morale de Roxy's est celle d'une réflexion neutre sur notre temps. "On ne peut avoir de maisons closes sans clients qui paient". Lors du vernissage de l'exposition, Kienholz avait insisté pour que les personnes invitées viennent en tenue de soirée. Il tenait à ce que l'assistance se conduise de manière impeccable. On ne devait pas regarder les "filles" de haut, ni se sentir "supérieur" à elles. Une broderie sur le mur explique pourquoi: "Il y a dans le pire d'entre nous tant de bien et tant de mal dans le meilleur d'entre nous, qu'il sied peu à quiconque d'entre nous de parler d'autres d'entre nous."
+
En 1962, il produit sa première grande installation ''Roxys'', jalon majeur de l’histoire de l’art contemporain. Ce travail interroge les pulsions inavouées de l’homme. L’artiste jette une lumière crue sur ces réalités à travers la reproduction d’une maison de tolérance et sa brutalité. "Roxy's" est le nom d'un fameux bordel de Las Vegas. Kienholz baptisa "tableau" cet environnement imaginé d'après les tableaux vivants, mis en scène et costumés, qu'il avait vus enfant dans les églises et dans les cours de ferme. La scène du Roxy's se passe en 1943; la date est précisée par le calendrier, les magazines, la mode des vêtements, les chansons du juke-box et par le portrait "appel-aux-armes-du-Général-Mac-Arthur". Bien que l'on considère souvent l’œuvre de Kienholz comme une critique de la société, il est intéressant de remarquer que la tonalité morale de Roxy's est celle d'une réflexion neutre sur notre temps. "On ne peut avoir de maisons closes sans clients qui paient". Lors du vernissage de l'exposition, Kienholz avait insisté pour que les personnes invitées viennent en tenue de soirée. Il tenait à ce que l'assistance se conduise de manière impeccable. On ne devait pas regarder les "filles" de haut, ni se sentir "supérieur" à elles. Une broderie sur le mur explique pourquoi: "Il y a dans le pire d'entre nous tant de bien et tant de mal dans le meilleur d'entre nous, qu'il sied peu à quiconque d'entre nous de parler d'autres d'entre nous."
Dans le même esprit, il exprime l'horreur des avortements illégaux, avant la légalisation de l'IVG. il construit une pièce intitulée "l'opération illégale" qui montre le corps d'une femme confectionné dans un sac de toile de jute rempli de ciment attachée au dos d'un chariot de supermarché. Autour de cette femme sont disposés des seaux, des pots rouillés, des instruments chirurgicaux souillés posés sur une couverture en loque.
Dans le même esprit, il exprime l'horreur des avortements illégaux, avant la légalisation de l'IVG. il construit une pièce intitulée "l'opération illégale" qui montre le corps d'une femme confectionné dans un sac de toile de jute rempli de ciment attachée au dos d'un chariot de supermarché. Autour de cette femme sont disposés des seaux, des pots rouillés, des instruments chirurgicaux souillés posés sur une couverture en loque.
Ligne 22 : Ligne 23 :
* 1962 : ''The Illegal Operation''
* 1962 : ''The Illegal Operation''
* 1962 : ''Roxys'', acquis par la Fondation François Pinault, [[Punta della Dogana]]
* 1962 : ''Roxys'', acquis par la Fondation François Pinault, [[Punta della Dogana]]
-
*1964 : ''Back Seat Dodge '38''
+
* 1964 : ''Back Seat Dodge '38''
-
*1964 : ''The Birthday''
+
* 1964 : ''The Birthday''
* 1964-1965 : ''The Wait / L'attente'', au Whitney Museum of American Art, à New York.
* 1964-1965 : ''The Wait / L'attente'', au Whitney Museum of American Art, à New York.
* 1965 : ''The Beanery'', au [[Stedelijk Museum]], à Amsterdam.
* 1965 : ''The Beanery'', au [[Stedelijk Museum]], à Amsterdam.
* 1966 : ''The State Hospital''
* 1966 : ''The State Hospital''
* 1968 : ''The Portable War Memorial / Monuments aux morts portable'', au Musée Ludwig, à Cologne.
* 1968 : ''The Portable War Memorial / Monuments aux morts portable'', au Musée Ludwig, à Cologne.
 +
* 1969-1972 : ''Five Car Stud'' ; cette œuvre puissante dépeint la haine d'Américains blancs exprimé envers les minorités raciales et les relations interraciales. Quatre voitures et un camion sont disposés sur un sol en terre battue dans une pièce sombre avec leurs phares éclairant un groupe d'hommes blancs torturant un homme afro-américain qui ils ont découvert en train de boire avec une femme blanche. Ce tableau présenté en 1972 à Documenta 5 de Cassel a été acquis et stocké jusqu'en 2012 par un collectionneur japonais avant de reparaitre en exposition publique aux États-Unis puis à Milan. {{Youtube|Aio76zf5Yqc}}
* 1980 : ''The Blue Duck Chair''
* 1980 : ''The Blue Duck Chair''
* 1981 : ''Sollie 17''
* 1981 : ''Sollie 17''
* 1989 : ''To Mourn a Dead Horse''
* 1989 : ''To Mourn a Dead Horse''
-
===Expositions personnelles (sélection)===
+
===Expositions (sélection)===
-
*2007 : Haunch of Venison. London, England.
+
 
-
*2005 : “Kienholz,” BALTIC, The Centre for Contemporary Art, Gateshead, England; Museum of Contemporary Art, Sydney, Australia (2005-2006).
+
*1966 : "Edward Kienholz" Los Angeles County Museum of Art
-
*2003 :"Merry-Go-World or Begat By Chance and the Wonder Horse Trigger," Boise Art Museum, Boise, Idaho.
+
*{{Attitudes}}
-
*2002 :“Tableaux”, Portland Art Museum, Portland, U.S.A (2002-2003).
+
*1971 : ''10 Tableaux'', Institute of Contemporary Art, Londres ; Centre National d’Art Contemporain et Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris
-
*2000 : “Seven T.V. Sculptures,” Boise Art Museum.
+
*1975 : ''Roxys'', Musèe de la Ville, Strasbourg
-
*1996-97 :“Kienholz: A Retrospective,” Whitney Museum of American Art, 1996; Museum of Contemporary Art, Los Angeles, 1996; Berlinische Galerie,1997.
+
*1977 : ''The Art Show, 1963-1977'', Musée National d'Art Moderne, Centre Georges Pompidou, Paris
-
*1996 :
+
*1981 : ''The Kienholz Women'', Galerie Maeght, Zurich
-
**"Edward und Nancy Kienholz 'The Merry-Go-World.'" Kunsthalle, Düsseldorf, Germany.
+
*1982 : ''Seven Television Sculptures'', Art Museum of South Texas, Corpus Christi, Texas
-
**"The Merry-Go-World Or Begat By Chance And The Wonder Horse Trigger and Mono-Series," Hugh Lane Municipal Gallery of Modern Art, Dublin, Ireland.
+
*1984 : ''Human Scale''San Francisco Museum of Modern Art; Walker Art Center, Minneapolis
-
*1994 :
+
*1989 : ''Edward and Nancy Kienholz: 1980's'',Städtische Kunsthalle Dusseldorf
-
**"76 J.C.s Led the Big Charade and Other Works" L.A. Louver, Venice, U.S.A.
+
*1990 : ''Volksempfängers'', Biennale de Venise
-
**“Humanity, the Environment and the Future: an Exhibition of Contemporary Art,” Sonje Museum of Contemporary Art, Kyongju, Korea.
+
*1993 : ''The Hoerengracht'', Museum of Contemporary Art, San Diego
-
*1993 :"The Hoerengracht," Museum of Contemporary Art, San Diego, CA, (catalogue).
+
-
*1992-93 :"The Merry-Go-World or Begat By Chance and the Wonder Horse Trigger," L.A. Louver, Venice, CA and Louver Gallery New York, NY(catalogue); Minneapolis Institute of Art, Minneapolis, MN; Museum of Fine Arts, Houston.
+
-
*1990 :“Volksempfängers”, Venice Biennale, Italy.
+
-
*1989 :
+
-
**"Edward and Nancy Kienholz: 1980's," Städtische Kunsthalle Dusseldorf, Germany and Museum Moderner Kunst, Vienna, Austria
+
-
**"The Caddy Court," The Art Museum of Santa Cruz County, CA; traveled to Memorial Union Art Gallery, University of California, Davis, CA.
+
-
*1987 :
+
-
**"The Caddy Court," L.A. Louver / Second Annual International Contemporary Art Fair, Los Angeles, CA;
+
-
**“Meiden-Macht- Manipulation”, Kulturverein Zehntscheuer Rottenberg am Neckar, West Germany; Heidelberger Kunstverein.
+
-
*1985 :“Human Scale,” Walker Art Center, Minneapolis, MN; Museum of Contemporary Art, Chicago, IL. "The 'Chicago' Art Show," Museum of Contemporary Art, Chicago, IL
+
-
*1984 :
+
-
**"Human Scale," San Francisco Museum of Modern Art, San Francisco, CA; traveled to Contemporary Arts Museum Houston, (catalogue).
+
-
**"Kienholz in Context, " Cheney Cowles Memorial Museum, Eastern Washington Memorial Society; and Touchstone Center for the Visual Arts, Spokane, WA.
+
-
*1983 : "The Kienholz Women," Galerie Maeght, Paris, France (catalogue by Viviane Forrester)
+
-
*1982 :
+
-
**"Seven Television Sculptures," Art Museum of South Texas, Corpus Christi, Texas.
+
-
**"Sollie 17," Newport Harbor Art Museum, Newport Harbor, CA "Sollie 17" and "Tableaux," The Contemporary Arts Center, Cincinnati, Ohio.
+
-
*1981 :
+
-
**L.A. Louver Gallery, Venice, CA, Oct. 3 – Nov. 7
+
-
**“The Kienholz Women,” Galerie Maeght, Zurich, Switzerland
+
-
*1979 :
+
-
**The Louisiana Museum, Humlebaek, Denmark
+
-
**"The Volksempfängers," Mannheim Kunstverein, Germany.
+
-
*1977 : "The Art Show, 1963-1977," Musée National d'Art Moderne, Centre Georges Pompidou, Paris; Städtische Kunsthalle, Düsseldorf, Germany; Galerie Folker Skulima, Berlin, Germany (catalogue by Pontus Hulten) .
+
-
*1975 :"Roxys," Musèe de la Ville, Strasbourg
+
-
*1971 :
+
-
**“10 Tableaux,” Institute of Contemporary Art, London, England.
+
-
**“Kienholz: 1960-1970,” Städtische Kunsthalle, Düsseldorf, Germany.
+
-
**“Kienholz: Dix Tableaux,” Centre National d’Art Contemporain et Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, France.
+
-
**“11 + 11 Tableaux,” Moderna Museet, Stockholm, Sweden (catalogue by Pontus Hulten)
+
-
*1969 : Ateneumin Taidemuseo, Helsinki, Finland
+
-
*1966 : "Edward Kienholz" Los Angeles County Museum of Art,
+
 +
'''Posthumes'''
 +
*1996-97 : ''Kienholz: A Retrospective,'' Whitney Museum of American Art, 1996; Museum of Contemporary Art, Los Angeles, 1996
 +
*2002 : “Tableaux”, Portland Art Museum, Portland, U.S.A
 +
*2003 : ''Merry-Go-World or Begat By Chance and the Wonder Horse Trigger'' Boise Art Museum, Idaho
 +
*2005 : Museum of Contemporary Art, Sydney, Australie
 +
*2007 : Haunch of Venison. Londres
 +
*2011 : ''[[Éloge du doute]]'' Punta della Dogana, Venise
 +
*2016 : ''Five Car Stud'' et autres œuvres, [[Fondazione Prada]] Milan ; Voir [http://dumousseauxphotos.monsite-orange.fr/page-579f1f7e228c4.html galerie]
 +
=== Galerie===
=== Galerie===
-
*[http://www.artistes-en-dialogue.org/kienholz/kienhg.htm Des œuvres commentées]
+
* [http://www.artistes-en-dialogue.org/kienholz/kienhg.htm Des œuvres commentées]
* [http://noskoff.lib.ru/pina/KIENHOLZ/index.htm Site russe]
* [http://noskoff.lib.ru/pina/KIENHOLZ/index.htm Site russe]
-
{{Imgdir|Kienholz1.jpg}}
+
<center>{{Imgdir|Kienholz1.jpg}}
 +
----
 +
{{Imgdph|4696d80c6552de9a38b2d180f4dd8529.jpg}}<br /><br />
 +
{{Imgdph|047352f307e0fabbcc29bc83b13f23b6.jpg}}
 +
</center>

Version actuelle

Edward Kienholz, né le 23 octobre 1927 à Fairfield (Washington) et mort le 10 juin 1994, plasticien américain.

Biographie

Né dans une famille de fermiers, Edward Kienholz fait des études classiques au Whithwoth Collège de Spokane puis aux universités de Whitworth et de Washington mais pas de formation artistique. Après ses études, il exerce divers métiers : imprésario d'une troupe de danseurs, étalagiste, représentant en aspirateurs... À vingt-six ans, il s'installe à Los Angeles. À partir de 1954, il crée des œuvres avec de vieux morceaux de bois récupérés et cloués sur des panneaux, le tout peint de couleurs violentes à l'aide d'un balai.

En 1956, il fonde une galerie "Now Gallery" où seront exposés des artistes d'avant-garde. C'est dans ces années-là qu'il cesse de faire des peintures abstraites pour construire des installations-environnementales composées de photographies, de vêtements, de meubles d'occasion récupérés ainsi que des chiffons, ferrailles, caoutchoucs, plastiques, fil de fer, plâtre, autos, instruments médicaux, pierres tombales. Tous ces éléments sont intégrés tel quel, de par leur assemblage, Edward Kienholz signifie son opinion sur la violence, la guerre, l'exclusion sociale et raciale.

En 1962, il produit sa première grande installation Roxys, jalon majeur de l’histoire de l’art contemporain. Ce travail interroge les pulsions inavouées de l’homme. L’artiste jette une lumière crue sur ces réalités à travers la reproduction d’une maison de tolérance et sa brutalité. "Roxy's" est le nom d'un fameux bordel de Las Vegas. Kienholz baptisa "tableau" cet environnement imaginé d'après les tableaux vivants, mis en scène et costumés, qu'il avait vus enfant dans les églises et dans les cours de ferme. La scène du Roxy's se passe en 1943; la date est précisée par le calendrier, les magazines, la mode des vêtements, les chansons du juke-box et par le portrait "appel-aux-armes-du-Général-Mac-Arthur". Bien que l'on considère souvent l’œuvre de Kienholz comme une critique de la société, il est intéressant de remarquer que la tonalité morale de Roxy's est celle d'une réflexion neutre sur notre temps. "On ne peut avoir de maisons closes sans clients qui paient". Lors du vernissage de l'exposition, Kienholz avait insisté pour que les personnes invitées viennent en tenue de soirée. Il tenait à ce que l'assistance se conduise de manière impeccable. On ne devait pas regarder les "filles" de haut, ni se sentir "supérieur" à elles. Une broderie sur le mur explique pourquoi: "Il y a dans le pire d'entre nous tant de bien et tant de mal dans le meilleur d'entre nous, qu'il sied peu à quiconque d'entre nous de parler d'autres d'entre nous."

Dans le même esprit, il exprime l'horreur des avortements illégaux, avant la légalisation de l'IVG. il construit une pièce intitulée "l'opération illégale" qui montre le corps d'une femme confectionné dans un sac de toile de jute rempli de ciment attachée au dos d'un chariot de supermarché. Autour de cette femme sont disposés des seaux, des pots rouillés, des instruments chirurgicaux souillés posés sur une couverture en loque.

Edward Kienholz obligeait l'Amérique des années 1960/70 à se regarder en face, elle ne lui pardonnera pas : il est interdit d'exposition dans les institutions culturelles. Il quitte alors les États-Unis pour s'installer en Europe où de grandes expositions lui seront consacrées. En 1977, une exposition individuelle de ces œuvres a eu lieu au Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou.

En 1981, Edward Kienholz déclare que les installations postérieures à 1972 peuvent être co-attribuées à son épouse et collaboratrice Nancy Reddin Kienholz.

Quelques œuvres

  • 1959 : John Doe
  • 1961 : Night of Nights / Nuit des nuits, au Musée Ludwig, à Cologne.
  • 1961 : History as a Planter
  • 1962 : The Illegal Operation
  • 1962 : Roxys, acquis par la Fondation François Pinault, Punta della Dogana
  • 1964 : Back Seat Dodge '38
  • 1964 : The Birthday
  • 1964-1965 : The Wait / L'attente, au Whitney Museum of American Art, à New York.
  • 1965 : The Beanery, au Stedelijk Museum, à Amsterdam.
  • 1966 : The State Hospital
  • 1968 : The Portable War Memorial / Monuments aux morts portable, au Musée Ludwig, à Cologne.
  • 1969-1972 : Five Car Stud  ; cette œuvre puissante dépeint la haine d'Américains blancs exprimé envers les minorités raciales et les relations interraciales. Quatre voitures et un camion sont disposés sur un sol en terre battue dans une pièce sombre avec leurs phares éclairant un groupe d'hommes blancs torturant un homme afro-américain qui ils ont découvert en train de boire avec une femme blanche. Ce tableau présenté en 1972 à Documenta 5 de Cassel a été acquis et stocké jusqu'en 2012 par un collectionneur japonais avant de reparaitre en exposition publique aux États-Unis puis à Milan. Vidéo sur Youtube
  • 1980 : The Blue Duck Chair
  • 1981 : Sollie 17
  • 1989 : To Mourn a Dead Horse

Expositions (sélection)

  • 1966 : "Edward Kienholz" Los Angeles County Museum of Art
  • 1969 : exposition historique Quand les attitudes deviennent forme (When attitudes become form : live in your head ; Wenn Attituden Form werden), Kunsthalle de Berne, organisée par Herald Szeemann. Exposition reconstituée en 2013 à la Fondation Prada, Venise.
  • 1971 : 10 Tableaux, Institute of Contemporary Art, Londres ; Centre National d’Art Contemporain et Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris
  • 1975 : Roxys, Musèe de la Ville, Strasbourg
  • 1977 : The Art Show, 1963-1977, Musée National d'Art Moderne, Centre Georges Pompidou, Paris
  • 1981 : The Kienholz Women, Galerie Maeght, Zurich
  • 1982 : Seven Television Sculptures, Art Museum of South Texas, Corpus Christi, Texas
  • 1984 : Human ScaleSan Francisco Museum of Modern Art; Walker Art Center, Minneapolis
  • 1989 : Edward and Nancy Kienholz: 1980's,Städtische Kunsthalle Dusseldorf
  • 1990 : Volksempfängers, Biennale de Venise
  • 1993 : The Hoerengracht, Museum of Contemporary Art, San Diego

Posthumes

  • 1996-97 : Kienholz: A Retrospective, Whitney Museum of American Art, 1996; Museum of Contemporary Art, Los Angeles, 1996
  • 2002 : “Tableaux”, Portland Art Museum, Portland, U.S.A
  • 2003 : Merry-Go-World or Begat By Chance and the Wonder Horse Trigger Boise Art Museum, Idaho
  • 2005 : Museum of Contemporary Art, Sydney, Australie
  • 2007 : Haunch of Venison. Londres
  • 2011 : Éloge du doute Punta della Dogana, Venise
  • 2016 : Five Car Stud et autres œuvres, Fondazione Prada Milan ; Voir galerie

Galerie


Kienholz1.jpg

4696d80c6552de9a38b2d180f4dd8529.jpg

047352f307e0fabbcc29bc83b13f23b6.jpg

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique