Dominique Gonzalez-Foerster

Un article de Nezumi.

Dominique Gonzalez-Foerster (DGF) est une plasticienne contemporaine française née en 1965 à Strasbourg.

Biographie

Son travail passe souvent par le medium de la vidéo (Riyo, 1999,Plages, 2001…). À ce titre elle fait partie des artistes-réalisateurs, mais l'essentiel de sa pratique repose sur des productions plastiques : installations, aménagements de pièces (série Surfaces, Chambre en ville, 1996…), environnements (Cosmodrome, réalisé avec Jay-Jay Johanson pour la Biennale d'Art Contemporain de Lyon en 2003), ou encore de parcs (comme A Plan for Escape, 2002, réalisé pour la onzième Dokumenta de Kassel).

Sa production filmique comprend aussi des collaborations, notamment avec Ange Leccia pour Île de Beauté en 1996, ou de suivis d'artistes lors de tournées (Alain Bashung en 2003, Christophe en 2002…) en vue de tournages puis de production de DVD. Elle a aussi, avec Nicolas Ghesquière, donné de nouvelles lignes à l’architecture de boutiques Balenciaga à Tokyo et à New York.

En 2000 elle s'empare d'Ann Lee, petite femme virtuelle qui reposait dans un catalogue de modèles de la firme graphique japonaise Kworks, sans autre avenir que d’attendre qu’un dessinateur en mal d’inspiration vienne animer sa mauve silhouette et ses grands yeux en amande. Philippe Parreno et Pierre Huyghe l’ont sortie de sa léthargie et lui ont donné un autre destin que celui d’un personnage secondaire de bande dessinée japonaise parfaitement codée en l’achetant pour en faire la créature d’un projet collectif, « No Ghost, Just a Shell ». Libérée, Ann Lee est confiée à l’imaginaire des artistes pour qu’ils travaillent avec ce « personnage bon marché, amené à disparaître très vite », et pour qu’ils lui prêtent « un caractère, un texte, une dénonciation, le plaidoyer d’un procès. Faire en sorte que ce personnage puisse vivre différentes histoires. Qu’il puisse agir comme un signe, comme un logo actif... »

Sous la pluie qui strie l’écran, Ann Lee murmure en japonais, de sa douce voix synthétisée, une prophétie menaçante : « Il n’y aura pas de zone de sécurité ('Anzen Zone', en japonais), vous allez disparaître de vos écrans Il n’y a nulle part où aller, absolument nulle part dans cet univers complètement perdu . Vous serez tous envoyés vers un lieu sans retour, c’est un voyage vers nulle part. » Errant dans un vide sidéral, fantomatique personnage aux yeux sans fond, Ann Lee retrouvant son identité originelle japonaise, se confond et se détache de son double anglophone, monologue, de sa voix indéfinie, promesse de disparition, avertissement glacial, menace programmée. Silhouette adolescente au déhanchement maladroitement mécanique, être-miroir absorbant nos projections imaginaires, Ann Lee se déplace sur l’écran dans une lenteur poétiquement mélancolique.

Lauréate du prestigieux prix Marcel Duchamp en 2002. L'exposition Exotourisme au Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou en a marqué le prolongement.

Pour sa première grande exposition personnelle, intitulée Expodrome, l'ARC (Animation, Recherche, Confrontation) l'a accueillie au sein du Musée d'art moderne de la Ville de Paris du 13 février au 6 mai 2007.

Expositions (sélection)

  • 2010 The Drought / The Drowned World: J.G. Ballard - Garden - deSingel, Anvers
    • Les Promesses du passé - Centre Pompidou - Musée National d´Art Moderne, Paris
    • Noretum - Stevenson, Le Cap
    • De Novo - Corvi-Mora, Londres
  • 2009 chronotopes & dioramas - Dia at Hispanic Society of America, New York
  • 2008 The Unilever Series: Dominique Gonzalez-Foerster - Tate Modern, Londres
  • 2007 Expodrome au Musée d’Art Moderne de Paris
  • 2006 Biennale de Sao Paulo
  • 2005 Des Deux Cotes Du Rhin -Ambiance- - K21 Kunstsammlung Nordrhein-Westfalen - im Ständehaus, Dusseldorf
  • 2003 Biennale de Lyon
  • 2001 Triennale de Yokohama 2001
  • 1994 L'hiver de l'amour au Musée d’Art Moderne de Paris
  • 1989-1990 Ozone à l’APAC de Nevers et à la Galerie Esther Schipper à Cologne (1989), puis au FRAC Corse à Corte (1990).

Quelques œuvres

  • Parc Central, 2006 (Vidéo)
  • Atomic Park 2003/2004 (Vidéo)
  • Central 2001 (Vidéo)
  • Plages 2001 (Vidéo)
  • Ann Lee in Anzen Zone (Vidéo) en collaboration avec Pierre Huyghe et Philippe Parreno 2000
  • Double Terrain de Jeu, (installation)
  • Ipanema Theories 1999 (Vidéo)
  • Riyo 1991 (Vidéo)

Prix

Bibliographie

  • Dominique Gonzalez-Foerster, Alphavilles ?, Dijon , Les presses du réel, 2004, ISBN : 978-2-84066-126-9
  • Dominique Gonzalez-Foerster, Films, Dijon, Les presses du réel, 2003, ISBN 10 : 2-84066-074-1
  • Beaux Arts Magazine, N°272, février 2007
  • Fabian Stech, J'ai parlé avec Lavier, Annette Messager, Sylvie Fleury, Hirschhorn, Pierre Huyghe, Delvoye, D.G.-F. Hou Hanru, Sophie Calle, Ming, Sans et Bourriaud. Interviews. Dijon, Presses du réel, 2007.

Voir aussi

Galerie

Foerster01.jpg

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique