Documenta 14

Un article de Nezumi.

(Différences entre les versions)
(Documenta)
Version actuelle (30 juillet 2017 à 12:52) (modifier) (défaire)
(++)
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
{{Coorvar|51.312|9.497|15}}
{{Coorvar|51.312|9.497|15}}
{{Annphot|141}}
{{Annphot|141}}
-
'''documenta 14''', 14e édition de [[documenta]], se tient, pour la première fois à Athènes du 8 avril au 16 juillet [[2017]], et à Kassel du 10 juin au 17 septembre 2017
+
'''documenta 14''', 14e édition de [[documenta]], se tient, pour la première fois à Athènes du 8 avril au 16 juillet [[2017]], et à [[Cassel|Kassel]] du 10 juin au 17 septembre 2017
===Propos===
===Propos===
 +
Le thème : ''Von Athen lernen'' (Apprendre d'Athènes).
Le thème : ''Von Athen lernen'' (Apprendre d'Athènes).
 +
 +
Pour sa 14e édition, ce rendez-vous quinquennal de l'art contemporain réunit 160 artistes internationaux sur plus de 30 sites. La question des réfugiés et des frontières est bien présente, en plus de l'influence de la Grèce, aussi bien dans le slogan que dans le deuxième lieu d'exposition, Athènes. Selon les voeux de son jeune directeur artistique, le Polonais Adam Szymczyk, c'est la première fois que cette manifestation allemande s'est ouverte d'abord en Grèce le 8 avril 2017, puisant dans son actualité matière à réflexion et renouveau.
 +
 +
Les désarrois du Monde occidental en état de choc sont bien présents. L' installation en crânes de rennes de la Norvégienne {{zw|Maret Anne Sara}} à la Neue Neue Galerie, dénonce l'oppression des Samis par le pouvoir central scandinave; les épaves des bateaux utilisés par les réfugiés et échoués sur les côtes grecques sont devenues une installation de l'artiste mexicain {{zw|Guillermo Galindo}}, transformant les épaves en instruments à cordes et percussions pour une musique stridente et dissonante. Les'' Real Nazis ''en 203 photos de l'artiste polonais {{zw|Piotr Uklanski}}, forment une mosaïque troublante qui reprend une de ses séries phares et confronte vrais bourreaux en noir et blanc et leurs versions hollywood via les acteurs de cinéma en technicolor.
 +
 +
{{zw|Maria Eichhorn}} propose sa vision du'' Rose Valland Institute (2017) '' du nom de celle qui, au Jeu de paume, espionna les trafics d’œuvres d’art volées par les nazis dans les collections juives françaises de 1940 à 1944. En plusieurs salles, Eichorn montre l’ampleur et la violence des pillages, le commerce intense qu’ils ont nourri, la complicité de tant de musées et de marchands et, depuis la fin de la guerre, la constance avec laquelle ceux-ci sont restés sourds et aveugles, à moins d’être contraints à avouer et à restituer par l’action des chercheurs et des médias. Les sculptures tourmentées de feu Alina Szapocznikow (1926-1973), grande artiste polonaise qui survécut à la déportation et sculpta des objets anthropomorphes poignants, désormais trésors de musée.
 +
 +
''A War Machine'', de l'artiste péruvien {{zw|Sergio Zevallos}} met les assassins patentés, les décideurs politiques et les leaders économiques sur le même plan: il réduit leurs têtes à tous en trophées guerriers amazoniens, y compris celle de Christine Lagarde, patronne du FMI, de Marine Le Pen ou de «Tom» Enders, le président allemand d'Airbus. ''Atlas Fractured'', l‘installation vidéo de {{zw|Theo Eshetu}} à la Neue Neue Galerie fait se fondre les visages de la jeunesse mondiale avec les représentations des civilisations découvertes et définies par l'Occident.
 +
 +
Mais l'humour et la dérision sont aussi présents. L’Indienne {{zw|Gauri Gill}} joue avec les mythes et les cultes hindouistes en faisant porter des masques animaliers à des femmes et des hommes qu’elle photographie dans des situations très profanes. {{zw|Akinbode Akinbiyi}}, né à Oxford, repère dans les rues anglaises les plus banales, les rencontres entre langues et entre cultures, ses paysages en noir et blanc semblent très simples et sont loin de l’être. La peintre mongole {{zw|Nomin Bold}} détourne le style des thangka bouddhistes pour décrire les mœurs actuelles de son pays. Dans sa vidéo ''The Dust Channel'', l’Israélien {{zw|Roee Rosen}} raille durement par le burlesque tout à la fois la politique actuelle de son pays, la manie de la propreté et Jeff Koons. Et dans son installation polymorphe, le Grec {{zw|Angelo Plessas}} parodie plusieurs des thèmes à la mode, le retour à la nature, les discours théoriques obscurs, le new age païen.
===Artistes===
===Artistes===
 +
'''Artistes vivants''' (ou morts récemment)
'''Artistes vivants''' (ou morts récemment)
<div style="-moz-column-count:3; column-count:3;">
<div style="-moz-column-count:3; column-count:3;">
Ligne 19 : Ligne 31 :
*{{wkz|Michel Auder}}
*{{wkz|Michel Auder}}
*Alexandra Bachzetsis
*Alexandra Bachzetsis
-
*{{wkz|Nairy Baghramian}}
+
*{{zw|Nairy Baghramian}}
*{{zw|Bertille Bak}}
*{{zw|Bertille Bak}}
*{{zw|Sammy Baloji}}
*{{zw|Sammy Baloji}}
Ligne 30 : Ligne 42 :
*Ross Birrell
*Ross Birrell
*Llambi Blido
*Llambi Blido
-
*{{wkz|Nomin Bold}}
+
*{{zw|Nomin Bold}}
*{{wkz|Yiannis Bouteas}}
*{{wkz|Yiannis Bouteas}}
*Pavel Brăila
*Pavel Brăila
Ligne 63 : Ligne 75 :
*Apostolos Georgiou
*Apostolos Georgiou
*Yervant Gianikian and Angela Ricci Lucchi
*Yervant Gianikian and Angela Ricci Lucchi
-
*{{zw|Gauri Gill}}, assisté de Rajesh Vangad (peintre {{zw|Warli}})
+
*{{zw|Gauri Gill}}, assistée de Rajesh Vangad (peintre {{zw|Warli}})
*Marina Gioti
*Marina Gioti
*Beatriz González
*Beatriz González
Ligne 126 : Ligne 138 :
*{{zw|Benjamin Patterson}} (1934–2016)
*{{zw|Benjamin Patterson}} (1934–2016)
*Dan Peterman
*Dan Peterman
-
*{{wkz|Angelo Plessas}}
+
*{{zw|Angelo Plessas}}
*Nathan Pohio
*Nathan Pohio
*Pope.L
*Pope.L
Ligne 135 : Ligne 147 :
*Abel Rodríguez
*Abel Rodríguez
*{{zw|Tracey Rose}}
*{{zw|Tracey Rose}}
-
*{{wkz|Roee Rosen}}
+
*{{zw|Roee Rosen}}
*{{wkz|Lala Ruck}}
*{{wkz|Lala Ruck}}
*Arin Rungjang
*Arin Rungjang
Ligne 141 : Ligne 153 :
*Georgia Sagri
*Georgia Sagri
*{{wkz|Lucas Samaras}}
*{{wkz|Lucas Samaras}}
-
*Máret Ánne Sara
+
*{{zw|Maret Anne Sara}}
*{{zw|Ashley Hans Scheirl}}
*{{zw|Ashley Hans Scheirl}}
*Marilou Schultz
*Marilou Schultz
Ligne 157 : Ligne 169 :
*Sámi Artist Group (Britta Marakatt-Labba, Keviselie/Hans Ragnar Mathisen, Synnøve Persen)
*Sámi Artist Group (Britta Marakatt-Labba, Keviselie/Hans Ragnar Mathisen, Synnøve Persen)
*{{wkz|Terre Thaemlitz}}
*{{wkz|Terre Thaemlitz}}
-
*{{wkz|Piotr Uklański}}
+
*{{zw|Piotr Uklanski}}
*Jakob Ullmann
*Jakob Ullmann
*Antonio Vega Macotela
*Antonio Vega Macotela
Ligne 187 : Ligne 199 :
*Johann Joachim Winckelmann (1717–1768)
*Johann Joachim Winckelmann (1717–1768)
*Iannis Xenakis (1922–2001)
*Iannis Xenakis (1922–2001)
-
 
-
 
</div>
</div>
Ligne 202 : Ligne 212 :
[[Catégorie:Exposition réalisée en 2017]]
[[Catégorie:Exposition réalisée en 2017]]
 +
[[Catégorie:Documenta]]

Version actuelle

Afficher la carte de ce lieu
Galerie de photos sur Documenta 14

documenta 14, 14e édition de documenta, se tient, pour la première fois à Athènes du 8 avril au 16 juillet 2017, et à Kassel du 10 juin au 17 septembre 2017

Propos

Le thème : Von Athen lernen (Apprendre d'Athènes).

Pour sa 14e édition, ce rendez-vous quinquennal de l'art contemporain réunit 160 artistes internationaux sur plus de 30 sites. La question des réfugiés et des frontières est bien présente, en plus de l'influence de la Grèce, aussi bien dans le slogan que dans le deuxième lieu d'exposition, Athènes. Selon les voeux de son jeune directeur artistique, le Polonais Adam Szymczyk, c'est la première fois que cette manifestation allemande s'est ouverte d'abord en Grèce le 8 avril 2017, puisant dans son actualité matière à réflexion et renouveau.

Les désarrois du Monde occidental en état de choc sont bien présents. L' installation en crânes de rennes de la Norvégienne Maret Anne Sara à la Neue Neue Galerie, dénonce l'oppression des Samis par le pouvoir central scandinave; les épaves des bateaux utilisés par les réfugiés et échoués sur les côtes grecques sont devenues une installation de l'artiste mexicain Guillermo Galindo, transformant les épaves en instruments à cordes et percussions pour une musique stridente et dissonante. Les Real Nazis en 203 photos de l'artiste polonais Piotr Uklanski, forment une mosaïque troublante qui reprend une de ses séries phares et confronte vrais bourreaux en noir et blanc et leurs versions hollywood via les acteurs de cinéma en technicolor.

Maria Eichhorn propose sa vision du Rose Valland Institute (2017) du nom de celle qui, au Jeu de paume, espionna les trafics d’œuvres d’art volées par les nazis dans les collections juives françaises de 1940 à 1944. En plusieurs salles, Eichorn montre l’ampleur et la violence des pillages, le commerce intense qu’ils ont nourri, la complicité de tant de musées et de marchands et, depuis la fin de la guerre, la constance avec laquelle ceux-ci sont restés sourds et aveugles, à moins d’être contraints à avouer et à restituer par l’action des chercheurs et des médias. Les sculptures tourmentées de feu Alina Szapocznikow (1926-1973), grande artiste polonaise qui survécut à la déportation et sculpta des objets anthropomorphes poignants, désormais trésors de musée.

A War Machine, de l'artiste péruvien Sergio Zevallos met les assassins patentés, les décideurs politiques et les leaders économiques sur le même plan: il réduit leurs têtes à tous en trophées guerriers amazoniens, y compris celle de Christine Lagarde, patronne du FMI, de Marine Le Pen ou de «Tom» Enders, le président allemand d'Airbus. Atlas Fractured, l‘installation vidéo de Theo Eshetu à la Neue Neue Galerie fait se fondre les visages de la jeunesse mondiale avec les représentations des civilisations découvertes et définies par l'Occident.

Mais l'humour et la dérision sont aussi présents. L’Indienne Gauri Gill joue avec les mythes et les cultes hindouistes en faisant porter des masques animaliers à des femmes et des hommes qu’elle photographie dans des situations très profanes. Akinbode Akinbiyi, né à Oxford, repère dans les rues anglaises les plus banales, les rencontres entre langues et entre cultures, ses paysages en noir et blanc semblent très simples et sont loin de l’être. La peintre mongole Nomin Bold détourne le style des thangka bouddhistes pour décrire les mœurs actuelles de son pays. Dans sa vidéo The Dust Channel, l’Israélien Roee Rosen raille durement par le burlesque tout à la fois la politique actuelle de son pays, la manie de la propreté et Jeff Koons. Et dans son installation polymorphe, le Grec Angelo Plessas parodie plusieurs des thèmes à la mode, le retour à la nature, les discours théoriques obscurs, le new age païen.

Artistes

Artistes vivants (ou morts récemment)



Artistes décédés (sélection)

  • Samuel Beckett (1906–1989)
  • Lorenza Böttner (1959–1994)
  • Marcel Broodthaers (1924–1976)
  • Vlassis Caniaris (1928–2011)
  • Gustave Courbet (1819–1877)
  • Christopher D’Arcangelo (1955–1979)
  • Theodor Heuss (1884–1963)
  • George Maciunas (1931–1978)
  • Allan Sekula (1951–2013)
  • Johann Joachim Winckelmann (1717–1768)
  • Iannis Xenakis (1922–2001)

Galerie

DSCN1260.JPG
Parthenon des livres. Marta Minujin

eshetu1293.JPG
Installation vidéo Atlas Fractured, Theo Eshetu


bidjocka9909.JPG
The Chess Society Bili Bidjocka

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique