Colobe guéréza

Un article de Nezumi.

Classification classique
Colobe guéréza
sous-embranchement Vertebrata
classe Mammalia
infra-classe Eutheria
ordre Primates
famille Cercopithecidae
genre Colobus
Colobus guereza
Rüppel, 1835

Le Colobe guéréza est une espèce de primate appartenant au groupe des colobes à l'intérieur de la famille des cercopithécidés. Son nom vient du grec où kolobos signifie mutilé.

Caractéristiques

  • Taille: 60 cm sans la queue de 90 cm;
  • Poids: de 10 kg jusqu'à 23 kg
  • Pelage: exclusivement noir et blanc, poils très longs

L'aspect principal qui les différencie des autres singes est l'absence de pouce (d'où l'origine du nom kolobos = mutilé ), leurs longs doigts agissant comme des crochets qui leur permettent de se balancer de branche en branche.

Habitat et mode de vie

Les colobes guéréza vivent dans de vastes parties de l'Afrique. Leur domaine de diffusion s'étend du Sénégal jusqu'à l'Éthiopie et au sud jusqu'à l'Angola et la Zambie, c'est-à-dire l'Afrique moyenne et orientale. Leurs espaces de vie sont principalement les forêts. Ce peuvent être aussi bien les forêts humides et les forêts de mangrove que les forêts de montagne jusqu'à 3 500 mètres. On en trouve en particulier sur les pentes du Kilimandjaro. Ils viennent aussi parfois dans les prairies arborées.

L'activité de ces primates a lieu pendant la journée, et ils séjournent le plus souvent dans les arbres. Dans les régions peu boisées, il leur arrive de descendre au sol. Ils dorment la nuit à tour de rôle, un membre du groupe restant éveillé pour guetter les ennemis possibles, par exemple l'aigle, le léopard et le chimpanzé.

Ils forment des groupes d'environ 8 à 15 animaux, c'est-à-dire de deux à six femelles et leurs jeunes autour d'un mâle. Les jeunes mâles doivent quitter leur groupe de naissance. Les mâles luttent entre eux pour s'assurer la possession d'un harem. S'il survient un changement du mâle dominant, il est fréquent que le nouveau maître tue les enfants de celui qu'il a chassé. Ils ont un fort instinct territorial et chaque groupe défend contre les autres son domaine d'environ 15 hectares par des cris, par une agitation démonstrative et s'il le faut par la violence, ce qui n'empêche pas plusieurs groupes de se partager le même point d'eau.

Les feuilles constituent les trois quarts de son régime alimentaire, ce qui lui permet de subsister dans des zones où les jeunes feuilles et les fruits sont rares, en ne consommant que des feuilles matures.

Leur système digestif est très semblable à celui des ruminants, ce qui leur permet de digérer les feuilles et les graines qui forment la base de leur régime alimentaire, et possède un pouvoir de détoxication des composés chimiques qui seraient toxiques pour d'autres singes.

Le colobe pousse des sortes de grondements graves qui signalent son territoire. Il peut pousser un cri de plus d'une minute audible jusqu'à 1,5 km.

Image:colobus08.jpg

Références ITIS

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique