Chiran

Un article de Nezumi.

Afficher la carte de ce lieu
Galerie de photos sur Chiran

Chiran (知覧町, Chiran-chō) se situe dans l'île de Kyûshû, à 34 km au sud-ouest de la ville de Kagoshima.

Chiran est situé dans le district de Kawanabe.

En 2007, elle a fusionné avec Ei, du district d'Ibusuki et Kawanabe, pour former la municipalité de Minamikyûshû. La population de la ville est d'environ 14 000 habitants.

Chiran est réputé pour ses maisons de samouraïs, pour avoir servi de base de départ des kamikaze en 1945, mais aussi pour son excellent thé. Les cultures sont particulièrement soignées, et ventilées en permanence

Les résidences des Samouraïs

Dans le quartier Fumoto, une rue entière est constituée d'anciennes résidences de samouraïs. Ces maisons datent de la fin de période Edo, entre 1800 et 1840.

Chacune de ces maisons présente une entrée à chicane, destinée à la sécurité du propriétaire et des jardins de pierre et de verdure.
Sept jardins ont été classés patrimoine national et se visitent.

Image:Chiran932.JPG

La rue principale, bordée par les maisons des samouraïs

Image:Chiran948.JPG

Les cultures de thé, aux portes du village

Musée de la Paix pour les pilotes kamikazes

Le Musée de la Paix pour les pilotes kamikazes a ouvert en 1975 sur le site de l'ancienne base aérienne de Chiran, et a été agrandi en 1986. La base aérienne de Chiran a servi de point de départ pour les attaques de l'armée japonaise sur les navires alliés autour d'Okinawa en 1945. Des lanternes de pierre dédiées aux pilotes bordent la rue principale de la ville et la route qui mène au musée.

Le Musée de la Paix,expose environ 4.000 photos, lettres d'adieu, ainsi que quatre avions  : Hayabusa (chasseur de type 1), Hien (chasseur de type 3), Hayate (chasseur de type 4), et l'épave d'un chasseur Zero de la Marine.
Shintaro Ishihara, romancier et gouverneur de Tokyo, a produit un film populaire en 2007, intitulé Ore wa kimi no tame ni Koso Shini ni Iku (Je vais mourir pour vous) à partir des récits de Tome Torihama, une femme, décédée en 1992 et qui tenait le restaurant Tomiya Shokudo, très fréquenté par les pilotes kamikaze. Le Musée liste les 439 pilotes mort dans des opérations suicides parties de Chiran.

Image:Chiran963.JPG

L'envol d'un pilote salué par des lycéennes

Image:Chiran989.JPG

Un avion de type 3

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique