CAPC musée d'art contemporain de Bordeaux

Un article de Nezumi.

Version du 22 octobre 2019 à 19:20 par Nezumi (Discuter | Contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Afficher la carte de ce lieu
Site internet officiel
Galerie de photos sur CAPC musée d'art contemporain de Bordeaux

Le CAPC musée d'art contemporain de Bordeaux, anciennement Centre d'arts plastiques contemporains ou CAPC, est le musée d'art contemporain de Bordeaux, inauguré en 1983.

Présentation

Le Centre d'arts plastiques et contemporains est créé en 1973 par Jean-Louis Froment qui en sera le directeur jusqu'en 1996. Jusqu'en 1984, le CAPC, lieu de production artistique pluridisciplinaire et d'expositions d'artistes nationaux et internationaux de la scène émergente, est géré sous statut associatif.

Investissant différents lieux de la ville, le CAPC s'installe dans l'ancien entrepôt Lainé, construit au XIXe siècle entre 1822 et 1824 par l'ingénieur Claude Deschamps, à partir de 1975 tout en poursuivant ces projets itinérants en France et à travers l'Europe.

En 1984, l'importance des œuvres produites et l'intérêt de leur conservation, conduisent le Ministère de la Culture et la ville de Bordeaux à donner au CAPC le statut de musée d'art contemporain. L'entrepôt Lainé a été restauré en trois tranches en 1979, 1983 et 1990 par les architectes Valode et Pistre et aménagé par Andrée Putman.

Au cours des années le CAPC a évolué non seulement dans sa physionomie mais aussi dans sa configuration intérieure. Les débuts sont modestes, juste une petite galerie au rez-de-chaussée, pour occuper ensuite les trois niveaux du bâtiment et couvrir la majorité des espaces disponibles. Le bâtiment abrite également une bibliothèque et le Salon, espace d'information et de communication, qui propose des ouvrages en consultation libre, des documents audio et vidéo liés à l'art contemporain ou l'architecture, et offre la possibilité de s'entretenir avec des médiateurs culturels. En outre, le CAPC accueille régulièrement des concerts, conférences ou ateliers.

Collection et œuvres pérennes

Sa collection élaborée depuis 20 ans, est particulièrement riche en œuvres des mouvements d'art conceptuel, de Land Art, Supports/Surfaces ou encore de l'Arte Povera, respectivement représentés par des artistes comme Sol LeWitt et Daniel Buren, Claude Viallat, Richard Long, et enfin Mario Merz. On peut noter également un ensemble important d'œuvres de Jean-Charles Blais, Tony Oursler, Wolfgang Tillmans et d'artistes espagnols figuratifs comprenant notamment des œuvres de Miquel Barceló. Le CAPC a constitué une collection de 1300 œuvres de 190 artistes comprenant d’une part des achats et d’autre part des œuvres mises en dépôt par le MNAM (Musée National d'Art Moderne, Centre Georges Pompidou), par le FNAC (Fonds National d'Art Contemporain), auxquelles s'ajoutent ceux de la Caisse des Dépôts et Consignations, des dépôts d’artistes et de collectionneurs.

Œuvres pérennes:

  • Christian Boltanski Pour mémoire, 1974
  • Keith Haring Untitled, 1985
  • Richard Long, White Rock Line , 1990, une ligne de 18 tonnes de calcaire blanc de 40 mètres de long sur 1,5 mètre de large. Cette œuvre symbolise la marche, « Marcher c’est comme dessiner du temps qui passe », selon l'artiste.
  • Richard Long Garonne Mud Circles, Garonne Black Mud Circle, 1990
  • Max Neuhaus Two passages bearing in between shadow and daylight identical in form, diverging in spirit, 1993
  • Niele Toroni Empreintes de pinceaux n°50 répétées à intervalles réguliers de 30 cm. 1997-1998

Expositions (sélection)

La première exposition du CAPC en 1973 s’appelle Regarder ailleurs et présente les travaux de jeunes artistes (Jean Otth, Gérard Titus-Carmel, Gina Pane et Claude Viallat).

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique