Ay-Ô

Un article de Nezumi.

Ay-Ô ( japonais : 靉嘔, Aī Ö), de son vrai nom Takao Iijima ( japonais : 飯島 孝雄, Iijima Takao), plasticien japonais, principalement peintre, né en 1931 dans le département d’Ibaraki, au nord-est de Tôkyô.

Biographie et œuvre

Ay-O a commencé sa carrière dans les années 1950. D’abord membre de la Demokrato Artists Association (デモクラート美術家協会|Demokurāto bijutsuka kyōkai), opposé au modèle dominant hérité de l’art japonais classique, et promouvant l’indépendance des artistes et de l’enseignement artistique. Cette association, fondée par Ei-Q, a pour but de sortir du modèle confucianique maître-élève pour l'art, afin de promouvoir des valeurs d'indépendance et de liberté artistique. L'influence de ces valeurs chez Ay-o se retrouve par exemple quand Ay-o, dans un geste symbolique d'émancipation, peint une immense croix / X sur une série de tableaux dont il jugea qu'ils n'étaient pas assez originaux.

Installé à New York en 1958, il rejoint le mouvement artistique Fluxus, dont l’objectif et de faire disparaître les barrières entre les différents types d’art, jusqu’à la fin de la notion même d’œuvre d’art. Sous l’impulsion de George Maciunas, il travaille ainsi avec des artistes performeurs multidisciplinaires, comme Yoko Ono ou le Coréen Nam June Paik.

Il devient formellement membre et rejoint Maciunas au sein de Fluxus en 1963. En 1964, il expose ses premières œuvres marquantes avec les « finger boxes », de simples boîtes opaques dans lesquelles les visiteurs introduisent leur doigt pour sentir la texture de leur contenu. Il représente ensuite le Japon à la Biennale de Venise en 1966 avec des peintures reprenant simplement les couleurs de l’arc-en-ciel, sous forme de dégradés comptant jusqu’à 192 teintes. Ces œuvres lui valent le surnom de Rainbow Man au Japon. Il explore, depuis, cette signature artistique, faisant notamment suspendre une bannière multicolore de 300 mètres de haut du sommet de la tour Eiffel en 1987 (Rainbow Happening #17).

L’œuvre d’Ay-O est le plus souvent associée avec la gaîté en raison de ses couleurs vives, et avec la curiosité en raison de sa tendance à solliciter les différents sens, conformément à l’esprit Fluxus dont il reste un des témoins les plus représentatifs. Un autre mouvement indépendant est affilié à Democrato au Japan : Sōzō Biiku (創造美育) créé par le collectionneur Kubo Sadajiro (久保 貞次郞) dont l'objet est de promouvoir la liberté d'enseignement de l'art. Ces deux mouvement lient Ay-o à la préfecture de Fukui au Japon dont ils proviennent. Sozo Biiku va parfois promouvoir certaines formes d'art naïf et promouvoir simultanément la Société des petits collectionneurs (小コレクターの会) dont l'objet est de promouvoir la collection d'art dans toutes les strates de la société.

Ay-O représente le Japon à la Biennale de Venise en 1966 et celle de São Paulo en 1971. Il a construit « L'Arc en Ciel Tactile » pour l'Osaka World's Fair en 1970. In 1971 fidèle à ces débuts au sein de Democrato il adapte 10 peintures de l'art naïf américain dont il crée une version arc en ciel qu'il appelle Nashville Skyline. En 1987 il monte un série de happenings Arc en Ciel (Rainbow Happening)

Ay-o a régulièrement exposé dans la galerie d'Emily Harvey (1996, 2001) à Gallery Itsutsuji (1996,2005,2007) et Gallery Goto (1999,2004) au Japon. Au Japon, Ay-o est dans la collection du National Museum of Modern Art de Tokyo et Kyoto. En 2001, la Fluxus Constellation au Museum of Contemporary Art in Genoa lui consacre une salle. Il est aussi représenté lors de nombreuses expositions fluxus à travers le monde comme par exemple Centraal Fluxus Festival Centraal Museum, Utrecht (2003), "Fluxus & Non Fluxus Fluxus" Randers kunstmuseum (2006). Ay-o était l'un des 12 artistes japonais autour desquels l'exposition Twelve Japanese Artists from the Venice Biennale 1952-2001 fut organisée à l'Art Tower Mito ATM, Mito. Au Mori Art Museum, Tokyo, Ay-o fait partie de deux expositions : Tokyo-Berlin / Berlin-Tokyo en 2005 et All about laughter en 2007.

Les expositions rétrospectives Ay-o les plus complètes fut mise en place au Fukui Art Museum en 2006 et au Musée d'art contemporain de Tokyo en 2012. À l'occasion l'artiste écrit un livre bilingue (anglais-japonais) Over the Rainbow, Ay-O Restrospective 1950-2006, qui est probablement un livre important pour comprendre l'œuvre d'Ay-Ô.

Ces deux expositions soulignent les différentes étapes dans le travail de Ay-Ô

  • 1950 Néo-cubisme
  • 1958 Fluxus
  • 1960 Performances
  • 1963 Sculptures
  • 1970 La vénus de Milo / Série colorée
  • 1977 “Rainbow Environment No.11: Rainbow Laundry” World Trade Center, NY
  • 1980 Sutra ; lettrisme de Kanji coloré
  • 1987 Rainbow Event Eihei-ji, Fukui ; 300 meter Rainbow Eiffel Tower Project” Tour Eiffel, Paris
  • 1990 Série des sports
  • 1991 Black Hole
  • 1994 Mandala ; objets colorés
  • 2000 Collages sur fond coloré
  • 2009 Sutra

Ayofluxus1.jpg

La période Fluxus d'Ay-Ô

Livres

  • Mr. Fluxus, A Collective Portrait of George Maciunas 1931-1978, Thames & Hudson, 1998.
  • Niji, Ai-o hanga zen sakuhinshu, 1954-1979, Sobunsha.
  • Ouzel, Chikumasyobo Publishing, 1978.
  • Ay-o, Over the Rainbow, Ay-o Restrospective 1950-2006, Bijutsu Shuppan-Sha (美術出版社), 2006 ISBN:.

Galerie

Ayo01.jpg

Ayo02.jpg

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique