Atsuko Tanaka

Un article de Nezumi.


Différentes sujets portent le même nom; voir la page d'homonymie : Tanaka

Atsuko Tanaka (敦子 田中) (née en 1932 à Ōsaka - morte en 2005) était une artiste contemporaine japonaise.

Biographie

Atsuko Tanaka a été une des chefs de file du mouvement d'avant-garde Gutaï qui a eu un impact déterminant sur la scène artistique japonaise à partir de 1955. Avec Akira Kanayama, elle a été sans conteste l’une des artistes Gutai les plus novatrices. Sa participation antérieure au groupe Zero, en même temps qu’Akira Kanayama, Kazuo Shiraga et Saburo Murakami a donné à son oeuvre une dimension plus radicale encore que celle envisagée par le fondateur du mouvement Gutai, Jiro Yoshihara, auteur du célèbre manifeste publié en 1956 dans la revue d’art japonaise Geitjusu-Shincho. Les interventions du groupe, à base de performances auxquelles Tanaka participait activement, a étendu les limites de l’art informel et de l’action painting au point de les transformer en actes d’agitation rituels.

Elle est mondialement connue pour sa robe lumineuse, formée de centaines de tubes lumineux et qu'elle porta elle-même à l'exposition Gutai de 1956. Au sens propre, Tanaka insérait son corps dans l’œuvre d’art et devenait elle-même partie prenante de la performance

À partir de 1955, le traitement des toiles chez Tanaka devient élégant et agile, mais, en même temps, aléatoire ; les éléments semblent séparés les uns des autres par beaucoup d’espace ce qui est un trait caractéristique de la peinture orientale, tout en étant rattachés entre eux par de petits liens. Son travail est lent et très discipliné, ce qui s’explique par le soin méticuleux qu’elle investit dans chacun de ses projets et par le gigantisme de certaines de ses œuvres, qui frappent aussi par la vivacité de leurs couleurs. Ses derniers tableaux, à l’époque où elle était encore avec Gutai, révèlent un monde totalement dominé par des formes circulaires, associées à des lignes qui traversent les tableaux comme des sortes de circuits électriques.

Tanaka quitte le mouvement Gutai en 1965. Prenant son indépendance artistique, elle continue de travailler dans son atelier à Nara, où elle crée une peinture essentiellement contemplative. Son travail à partir de ce moment a souvent été interprété comme relevant d’une abstraction coloriste purement ornementale, bien que traversé par une subtile intensité créatrice. En fait, il fallait le prendre comme une forme de provocation, comme des gestes volontairement très personnels dans un monde chaotique. Dès le début, Tanaka a exploré un tempérament complexe et une propension très nette à la fusion. Elle évolue vers une abstraction géométrique, riche et colorée. Son utilisation de la couleur n’est pas aveuglément optimiste ; elle véhicule une croyance en la possibilité de changer positivement les choses par l’action et par la peinture.

Atsuko Tanaka a vécu et travaillé à Nara. Elle est décédée le 3 décembre 2005 à l'âge de 68 ans.

Un hommage lui a été rendu à la Documenta 12 en 2007 à Cassel

Voir aussi

Galerie


Période 1975 - 1990

Tanaka75.jpg


Période 1991 - 2005

Tanaka95.jpg

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique