Art relationnel

Un article de Nezumi.

(Différences entre les versions)
(Relationnel)
Version actuelle (1 septembre 2020 à 19:28) (modifier) (défaire)
(Relationnel)
 

Version actuelle

L'Art relationnel est un mouvement artistique contemporain, apparu en France à la fin des années 1990, théorisé par Nicolas Bourriaud dans son Esthétique relationnelle (Presses du Réel, 1998).

Définition

L’esthétique relationnelle telle que la conçoit Nicolas Bourriaud pourrait être résumée par cette phrase de son essai : « L’art est un état de rencontre ». Sa définition exacte est : "un ensemble de pratiques artistiques prenant comme point de départ la sphère des relations inter humaines". Cette conception s’inspire du travail de plusieurs artistes contemporains qui n'avaient pourtant pas été identifiés jusque-là à ces problématiques, en particulier les brésiliens Lygia Clark et Hello Oiticica ou l'américain Tom Marioni. Il ne faut pas confondre ce mouvement avec l'art sociologique, dont Jacques Lennep, Fred Forest et Hervé Fischer sont les représentants. Jacques Lennep fonde en 1972 à Bruxelles, le groupe CAP. Fred Forest et Hervé Fischer fondent avec Jean-Paul Thénot, en octobre 1974, le Collectif d'Art sociologique.

Dans l’art relationnel, l’accent est mis sur « l’expérience de la relation sociale », tracée, produite ou représentée, antagonique ou harmonieuse. Elle peut, ou non, se matérialiser sous forme "d’objets d’art" qui, la plupart du temps, sont à considérer comme des documents a posteriori, des « traces » (au sens de Jacques Derrida) de ces instants de rencontre. Au-delà de cette dialectique entre matériel et immatériel, caractéristique de l'art des années 1960-1970, l'art relationnel s'attache avant tout à produire ou analyser des situations inter-humaines. Comme l'explique Pierre Huyghe, l'un des artistes rattachés à ce mouvement, "une exposition ne consiste pas à exposer quelque chose à quelqu'un, mais à exposer quelqu'un à quelque chose".

Artistes

Les principaux artistes que l’on rattache généralement à ce mouvement sont :

La sphère de l'art relationnel constitue un des principaux enjeux artistiques de la génération des jeunes artistes des années 1990. A cet égard Raoul Marek, artiste suisse, qui fait figure de précurseur avec la réalisation en 1993 de son oeuvre La salle du monde au château de Oiron dans les Deux-Sèvres).

Bibliographie

  • Esthétique relationnelle, Nicolas Bourriaud, 1998
  • Alchimie du sens: Ouvrage comportant une contribution à la défense de l'esthétique relationnelle, Jacques Lennep, 1999
  • Postproduction : La culture comme scénario : comment l'art reprogramme le monde contemporain, Nicolas Bourriaud
  • L'esthétique relationnelle médicale, Jean-François Chermann, Eric Caillon, Nicolas Bourriaud et Alberto Dasamio, 2006
  • L'oeuvre-système invisible: art relationnel ou art de la relation , Fred Forest, L'Harmattan, 2006
  • La salle du monde , Edition en coffret en trois volumes (deux catalogues/video) Raoul Marek, Bernard Fibicher, Jean Christoph von Tavel, Reanate Puvogel, Jacques Dyck - Akademie Schloss Solitude Stuttgart 1994
  • Le Château d'Oiron et son cabinet des curiosités , Jean-Hubert Martin, Edition du patrimoine - monum 2000

Voir aussi les fiches cinéma Ann ; le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Voyages : les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; le grand Istanbul; Afrique